Irène Frain

Irène Frain

Un crime sans importance

Présentation 00'01'39"

Irène Frain n’a jamais oublié ses racines bretonnes. Elles furent d’ailleurs à l’origine de son premier livre, publié en 1979, « Quand les bretons peuplaient la mer ». Mais comme tous les bretons, elle a toujours eu soif d’aventure, de liberté et d’évasion. « Le nabab », son premier succès de librairie, mais aussi « La forêt des 29 », « Les naufragés de Tromelin » ou « Quai des Indes » en sont les représentants. Indépendante, comme toute bretonne me dires-vous, elle a aussi eu à cœur d’écrire de beaux portraits de femme comme Simone de Beauvoir, Marie Curie ou, plus récemment, Pauline Geuble, cette jeune française anonyme emportée par amour dans le tourbillon de l’Histoire, dans la Sibérie du XIXème siècle.

Enfin, la bibliographie d’Irène Frain, toujours en lien avec sa Bretagne natale, ce sont aussi des histoires de famille et des relations parfois tendues avec ses proches. Une situation ambigüe qui n’est sans doute pas étrangère à son besoin d’écriture.

Avec ce nouveau livre, « Un crime sans importance », voilà incontestablement le livre le plus personnel de d’Irène Frain dans lequel elle nous raconte sa sœur, Denise, assassinée un matin d’été, seule dans sa maison dans une coquette petite commune de la région parisienne.

Et l’auteur de tenter de comprendre ce qu’on a cherché à lui cacher. Car du crime à proprement parler à la chape de plomb qui a été posée dessus, difficile de savoir ce qui est le plus douloureux. L’opacité de la police, la mise à l’écart imposé par sa propre famille, les mensonges des officiels locaux, Irène Frain n’élude rien.

A travers le destin tragique de sa sœur, elle met en lumière tous ceux qui ont à se battre contre une justice impassible et inhumaine.

Un livre fort, tout en nuances, une chronique du silence et de l’injustice ordinaire écrit pour l’amour d’une sœur.

« Un crime sans importance » d’Irène Frain est publié aux éditions du Seuil.

  • PRÉSENTATION
  • Irène Frain n’a jamais oublié ses racines bretonnes. Elles furent d’ailleurs à l’origine de son premier livre, publié en 1979, « Quand les bretons peuplaient la mer ». Mais comme tous les bretons, elle a toujours eu soif d’aventure, de liberté et d’évasion. « Le nabab », son premier succès de librairie, mais aussi « La forêt des 29 », « Les naufragés de Tromelin » ou « Quai des Indes » en sont les représentants. Indépendante, comme toute bretonne me dires-vous, elle a aussi eu à cœur d’écrire...Un crime sans importance d'Irène Frain - Présentation - Suite