Christine Orban

Christine Orban

Le pays de l'absence

Présentation 1'19
Christine Orban le reconnaît elle-même, la mélancolie est une composante forte de sa personnalité. Son enfance au Maroc, à Casablanca, avec des parents quelque peu fuyants, lui a laissé une indicible fêlure au cœur qu'elle exprime en filigrane dans plusieurs de ses romans. Derrière son élégance et sa courtoisie, se cache une femme réservée, pudique, presque timide qui a pourtant su imposer ses choix, lorsqu'elle décida de vivre de l’écriture, au grand dam de son père qui la rêvait notaire. En 1986, sous le nom de Christine Rheims, elle publie son premier roman, Les petites filles ne meurent jamais. Au fil des ans, avec un public conquis et fidèle, les titres s'enchaînent, La femme adultère, L'attente, La mélancolie du dimanche, Petites phrases en cas de tempête et par beau temps aussi, et plus récemment, N'oublie pas d'être heureuse. Aujourd'hui pour son 19ème livre, Le pays de l'absence, Christine Orban a choisi de raconter sa mère, atteinte de la maladie d'Alzheimer. Christine Orban raconte les relations mère fille, les incompréhensions, les non-dits, et ce moment où la vie nous oblige à devenir les parents de nos propres parents. Le pays de l'absence, c'est donc le nouveau livre de Christine Orban, publié aux éditions Albin Michel. Christine Orban que nous retrouvons au cœur de Saint-Germain des Prés à Paris, pour Webtvculture, à l'Hôtel Bel-Ami.
Christine Orban le reconnaît elle-même, la mélancolie est une composante forte de sa personnalité. Son enfance au Maroc, à Casablanca, avec des parents quelque peu fuyants, lui a laissé une indicible fêlure au cœur qu'elle exprime en filigrane dans plusieurs de ses romans. Derrière son élégance et sa courtoisie, se cache une femme réservée, pudique, presque timide qui a pourtant su imposer ses choix, lorsqu'elle décida de vivre de l’écriture, au grand dam de son père qui la rêvait notaire. En 1986, sous le nom de Christine Rheims, elle publie son premier roman, Les petites filles ne meurent jamais. Au fil des ans, avec un public conquis et fidèle, les titres s'enchaînent, La femme adultère, L'attente, La mélancolie du dimanche, Petites phrases en cas de tempête et par beau temps aussi, et plus récemment, N'oublie pas d'être heureuse. Aujourd'hui pour son 19ème livre, Le pays de l'absence, Christine Orban a choisi de raconter sa mère, atteinte de la maladie d'Alzheimer. Christine Orban raconte les relations mère fille, les incompréhensions, les non-dits, et ce moment où la vie nous oblige à devenir les parents de nos propres parents. Le pays de l'absence, c'est donc le nouveau livre de Christine Orban, publié aux éditions Albin Michel. Christine Orban que nous retrouvons au cœur de Saint-Germain des Prés à Paris, pour Webtvculture, à l'Hôtel Bel-Ami.

  • PRÉSENTATION
  • PORTRAIT
  • LE LIVRE
  • L'AVIS DU LIBRAIRE
  • Christine Orban le reconnaît elle-même, la mélancolie est une composante forte de sa personnalité. Son enfance au Maroc, à Casablanca, avec des parents quelque peu fuyants, lui a laissé une indicible fêlure au cœur qu'elle exprime en filigrane dans plusieurs de ses romans. Derrière son élégance et sa courtoisie, se cache une femme réservée, pudique, presque timide qui a pourtant su imposer ses choix, lorsqu'elle décida de vivre de l’écriture, au grand dam de son père qui la rêvait notaire. En 1986, sous le nom de...Sur une île déserte, quels livres emporteraient-ils ? de Christine Orban - Présentation - Suite
    Philippe Chauveau (Webtvculture) Bonjour Christine Orban Christine Orban (Le pays de l'absence) Bonjour Philippe Chauveau (Webtvculture) Merci de nous avoir donné rendez-vous, ici, dans votre quartier, nous sommes au coeur de Saint-Germain-des-Prés, dans ce bel établissement qui est l'Hôtel Bel-Ami. Un nouveau roman, le 19ème, Le pays de l'absence, aux éditions Albin Michel. Lorsque vous vous retournez sur votre parcours, si tant est que vous le fassiez d'ailleurs, lorsque l'on pense au premier roman en 1986, Les petites filles ne...Sur une île déserte, quels livres emporteraient-ils ? de Christine Orban - Portrait - Suite
    Philippe Chauveau (Webtvculture) Christine Orban, votre nouveau titre chez Albin Michel, c'est le 19ème livre déjà, Le pays de l'absence. C'est un roman, mais dans lequel vous êtes forcément très présente, puisqu'il s'agit de la relation entre une mère et sa fille. Une maman qui est atteinte de la maladie d'Alzheimer, c'est ce que vous vivez au quotidien, ce livre s'est imposé à vous dans votre parcours, dans votre vie ? Christine Orban (Le pays de l'absence) Oui, il s'est imposé à moi ce livre. J'étais au milieu...Sur une île déserte, quels livres emporteraient-ils ? de Christine Orban - Le livre - Suite
    L'amandier 9, bld Richard Wallace 92800 Puteaux Tél : 01-47-42-62-25 www.librairielamandier.com librairielamandier@orange.fr Julie Bacques C’est un très beau témoignage d’une fille à sa mère. C’est effectivement un bouquin sur la maladie d’Alzheimer, mais je pense que c’est un prétexte à une relation entre cette fille et sa mère, qui n’a jamais vraiment été une mère pour elle. Le sentiment que j’en retire, c’est une grande tendresse, et une grande détresse de Christine, qui nous raconte ça. Ce n’est pas...Sur une île déserte, quels livres emporteraient-ils ? de Christine Orban - L'avis du libraire - Suite