Christine Orban

Christine Orban

Le pays de l'absence

L'avis du libraire 1'32
L'amandier
9, bld Richard Wallace
92800 Puteaux

Tél : 01-47-42-62-25
www.librairielamandier.com
librairielamandier@orange.fr

Julie Bacques

C’est un très beau témoignage d’une fille à sa mère. C’est effectivement un bouquin sur la maladie d’Alzheimer, mais je pense que c’est un prétexte à une relation entre cette fille et sa mère, qui n’a jamais vraiment été une mère pour elle.
Le sentiment que j’en retire, c’est une grande tendresse, et une grande détresse de Christine, qui nous raconte ça.
Ce n’est pas un livre sombre, ni noir. Ce n’est pas très gai, parce que ça parle de relation. Il y a quelques souvenirs cocasses, on peut en rire, ou pas ; je connais des gens qui ont ri de certaines situations, moi je les trouve un peu tristes, mais d’un autre côté c’est assez tendre, et ça se lit assez facilement, c’est un livre assez court, l’écriture est fluide. Dans le sentiment que j’ai eu en le lisant, ça m’a fait penser au livre qu’a écrit Justine Levy, Mauvaise fille. C’est dans un cadre complètement différent, mais sa mère était malade, elle l’avait accompagnée, ça m’a suggérée les mêmes choses, moi, en tant que fille, et que maman. Je ne sais pas si les hommes se retrouveront dans ce livre, ou auront du plaisir à le lire. On ne l’a pas vendu à des hommes pour l’instant.
L'amandier
9, bld Richard Wallace
92800 Puteaux

Tél : 01-47-42-62-25
www.librairielamandier.com
librairielamandier@orange.fr

Julie Bacques

C’est un très beau témoignage d’une fille à sa mère. C’est effectivement un bouquin sur la maladie d’Alzheimer, mais je pense que c’est un prétexte à une relation entre cette fille et sa mère, qui n’a jamais vraiment été une mère pour elle.
Le sentiment que j’en retire, c’est une grande tendresse, et une grande détresse de Christine, qui nous raconte ça.
Ce n’est pas un livre sombre, ni noir. Ce n’est pas très gai, parce que ça parle de relation. Il y a quelques souvenirs cocasses, on peut en rire, ou pas ; je connais des gens qui ont ri de certaines situations, moi je les trouve un peu tristes, mais d’un autre côté c’est assez tendre, et ça se lit assez facilement, c’est un livre assez court, l’écriture est fluide. Dans le sentiment que j’ai eu en le lisant, ça m’a fait penser au livre qu’a écrit Justine Levy, Mauvaise fille. C’est dans un cadre complètement différent, mais sa mère était malade, elle l’avait accompagnée, ça m’a suggérée les mêmes choses, moi, en tant que fille, et que maman. Je ne sais pas si les hommes se retrouveront dans ce livre, ou auront du plaisir à le lire. On ne l’a pas vendu à des hommes pour l’instant.

  • PRÉSENTATION
  • PORTRAIT
  • LE LIVRE
  • L'AVIS DU LIBRAIRE
  • Christine Orban le reconnaît elle-même, la mélancolie est une composante forte de sa personnalité. Son enfance au Maroc, à Casablanca, avec des parents quelque peu fuyants, lui a laissé une indicible fêlure au cœur qu'elle exprime en filigrane dans plusieurs de ses romans. Derrière son élégance et sa courtoisie, se cache une femme réservée, pudique, presque timide qui a pourtant su imposer ses choix, lorsqu'elle décida de vivre de l’écriture, au grand dam de son père qui la rêvait notaire. En 1986, sous le nom de...Avec le corps qu'elle a... de Christine Orban - Présentation - Suite
    Philippe Chauveau (Webtvculture) Bonjour Christine Orban Christine Orban (Le pays de l'absence) Bonjour Philippe Chauveau (Webtvculture) Merci de nous avoir donné rendez-vous, ici, dans votre quartier, nous sommes au coeur de Saint-Germain-des-Prés, dans ce bel établissement qui est l'Hôtel Bel-Ami. Un nouveau roman, le 19ème, Le pays de l'absence, aux éditions Albin Michel. Lorsque vous vous retournez sur votre parcours, si tant est que vous le fassiez d'ailleurs, lorsque l'on pense au premier roman en 1986, Les petites filles ne...Avec le corps qu'elle a... de Christine Orban - Portrait - Suite
    Philippe Chauveau (Webtvculture) Christine Orban, votre nouveau titre chez Albin Michel, c'est le 19ème livre déjà, Le pays de l'absence. C'est un roman, mais dans lequel vous êtes forcément très présente, puisqu'il s'agit de la relation entre une mère et sa fille. Une maman qui est atteinte de la maladie d'Alzheimer, c'est ce que vous vivez au quotidien, ce livre s'est imposé à vous dans votre parcours, dans votre vie ? Christine Orban (Le pays de l'absence) Oui, il s'est imposé à moi ce livre. J'étais au milieu...Avec le corps qu'elle a... de Christine Orban - Le livre - Suite
    L'amandier 9, bld Richard Wallace 92800 Puteaux Tél : 01-47-42-62-25 www.librairielamandier.com librairielamandier@orange.fr Julie Bacques C’est un très beau témoignage d’une fille à sa mère. C’est effectivement un bouquin sur la maladie d’Alzheimer, mais je pense que c’est un prétexte à une relation entre cette fille et sa mère, qui n’a jamais vraiment été une mère pour elle. Le sentiment que j’en retire, c’est une grande tendresse, et une grande détresse de Christine, qui nous raconte ça. Ce n’est pas...Avec le corps qu'elle a... de Christine Orban - L'avis du libraire - Suite