Gilles Legardinier

Gilles Legardinier

Et soudain tout change

L'avis du libraire 1'27

J'étais un peu perplexe au départ, je vous avoue. Quand j'ai ouvert le livre et j'ai vu que c'était une histoire d'adolescents au lycée, je me suis dit : « tiens, il a changé de public qu'il voulait toucher ».
Mais en fait, je pense qu'il va toucher le même public qu'avec ses deux précédents livres et peut-être un public encore plus jeune à travers cette histoire de lycéens.
Il a installé un lectorat, un public qui attendait celui là et qui d'ailleurs dès sa sortie il y a quelques jours, a déjà commencé à acheter son livre. Les gens attendaient le troisième.
Il alterne toujours entre les rires et les larmes. Dans celui là, peut-être parce que ce sont des adolescents, les sentiments sont encore plus exacerbés. Donc c'est vrai qu'on rit plus, si je puis dire, et on pleure plus.

Valériz Caffier – Librairie Le Divan (Paris)

J'étais un peu perplexe au départ, je vous avoue. Quand j'ai ouvert le livre et j'ai vu que c'était une histoire d'adolescents au lycée, je me suis dit : « tiens, il a changé de public qu'il voulait toucher ». Mais en fait, je pense qu'il va toucher le même public qu'avec ses deux précédents livres et peut-être un public encore plus jeune à travers cette histoire de lycéens.
Il a installé un lectorat, un public qui attendait celui là et qui d'ailleurs dès sa sortie il y a quelques jours, a déjà commencé à acheter son livre. Les gens attendaient le troisième.
Il alterne toujours entre les rires et les larmes. Dans celui là, peut-être parce que ce sont des adolescents, les sentiments sont encore plus exacerbés. Donc c'est vrai qu'on rit plus, si je puis dire, et on pleure plus.

  • PRÉSENTATION
  • PORTRAIT
  • LE LIVRE
  • L'AVIS DU LIBRAIRE
  • Après avoir travaillé sur des plateaux de cinéma et de télévision, Gilles Legardinier s'est lancé dans l'écriture de polars et de livres jeunesse. Mais c'est vraiment en 2011 que la rencontre avec le public s'est faite, lorsqu'il publie « Demain j'arrête ! ». En grand format ou en édition poche, ce titre a été un énorme succès de librairie et fait partie de ces livres que l'on s'échange, que l'on se prête, que l'on s'offre en disant : « tu vas voir, j'ai adoré ». Le succès ne s'est pas démenti avec...Une chance sur un milliard de Gilles Legardinier - Présentation - Suite
    Philippe Chauveau :Bonjour Gilles Legardinier. J'avais déjà eu le plaisir de vous recevoir dans ce même fauteuil pour votre précédent titre. C'était « Complètement cramé ! », puis il y avait eu précédemment « Demain j'arrête !» L'aventure se poursuit plutôt agréablement puisqu'à chaque nouveau livre, il y a un succès de librairie.Gilles Legardinier :Pour le moment oui, mais on en est à deux, donc c'est une petite continuation, mais c'est un bonheur quand même.Philippe Chauveau :Mais le troisième se profile et...Une chance sur un milliard de Gilles Legardinier - Portrait - Suite
    Philippe Chauveau :« Et soudain tout change », c'est votre nouveau livre, Gilles Legardinier, aux éditons Fleuve Noir. Précédemment « Complètement cramé ! » et « Demain j'arrête ! ». « Et soudain tout change », alors qu'est-ce qui a changé par rapport aux précédents titres que je viens de citer ? Est-ce que c'est dans la continuité ou est-ce qu'on est dans un univers complètement différent ?Gilles Legardinier :Les personnages changent. A chaque fois ce sont des personnegas complètement différents. Dans...Une chance sur un milliard de Gilles Legardinier - Le livre - Suite
    Valériz Caffier – Librairie Le Divan (Paris)J'étais un peu perplexe au départ, je vous avoue. Quand j'ai ouvert le livre et j'ai vu que c'était une histoire d'adolescents au lycée, je me suis dit : « tiens, il a changé de public qu'il voulait toucher ». Mais en fait, je pense qu'il va toucher le même public qu'avec ses deux précédents livres et peut-être un public encore plus jeune à travers cette histoire de lycéens.Il a installé un lectorat, un public qui attendait celui là et qui d'ailleurs dès sa sortie il y a...Une chance sur un milliard de Gilles Legardinier - L'avis du libraire - Suite