Fabrice Humbert

Fabrice Humbert

Eden Utopie

L'avis du libraire 1'37"

J'ai aimé ce roman car c'est une saga familiale et Fabrice Humbert a exploré et interrogé chaque membre de sa famille, oncle, tante, il parle de lui même, de son adolescence et reste à la limite du reportage.
Et en même temps, comme chacun donne sa version des choses, on peut penser que c'est la vie dune famille, et la vie d'une famille est aussi un roman.
Alors le point fort du roman, c'est de passer des années 1940 à la jeunesse de Fabrice Humbert, mais aussi l'évolution politique, l'évolution sociale des année 70 à 80, qu'il cerne très bien. Et ce qui ressort de ce livre c'est l'engagement de chacun avec son éducation.
Oui, je recommande ce livre à mes clients, il y a ceux qui connaissent Fabrice Humbert, car c'est déjà un auteur connu et ce roman peut toucher n'importe qu'elle personne.

Le Roi Livre
Paris
Maïté Blatz

J'ai aimé ce roman car c'est une saga familiale. Fabrice Humbert a exploré et interrogé chaque membre de sa famille, oncle, tante… Il parle de lui-même, de son adolescence et reste à la limite du reportage. En même temps, comme chacun donne sa version des choses, on peut penser que c'est la vie d’une famille, et la vie d'une famille est aussi un roman.
Alors, le point fort du roman, c'est de passer des années 1940 à la jeunesse de Fabrice Humbert, mais aussi l'évolution politique, l'évolution sociale des année 70 à 80, qu'il cerne très bien. Et ce qui ressort de ce livre c'est l'engagement de chacun avec son éducation.

Oui, je recommande ce livre à mes clients, il y a ceux qui connaissent Fabrice Humbert, car c'est déjà un auteur connu et ce roman peut toucher n'importe quelle personne.

  • PRÉSENTATION
  • PORTRAIT
  • LE LIVRE
  • L'AVIS DU LIBRAIRE
  • En quelques années, Fabrice Humbert s'est imposé comme l'un des auteurs les plus talentueux de sa génération. Son deuxième roman « L'origine de la violence » paru en 2009 l'avait fait connaitre du grand public. Avec cette histoire d'un homme découvrant par hasard, en visitant un camp de concentration, sa parentèle juive, Fabrice Humbert avait déjà, sous couvert d'écriture romanesque, puisé dans le terreau familial.On ne s'étonnera donc pas qu'après avoir regardé du côté de l'histoire paternelle, il s'aventurât cette...Souvenirs d'auteurs... de Fabrice Humbert - Présentation - Suite
    Philippe Chauveau :Bonjour Fabrice Humbert. Je suis ravi de vous accueillir. On vous suit régulièrement sur WEBTVCULTURE depuis plusieurs années, mais je suis vraiment content de vous recevoir, parce qu'à chaque fois que je termine un de vos livres je me dis « quel talent et quel culot à la fois » !Vous savez toujours embarquer vos lecteurs dans des histoires où l'on se retrouve, où le lecteur se prend parfois une petite gifle. C'est le cas encore avec « Eden Utopie » que vous publiez chez Gallimard.C'est donc votre...Souvenirs d'auteurs... de Fabrice Humbert - Portrait - Suite
    Philippe Chauveau :« Eden utopie » Fabrice Humbert, nous reviendrons sur le titre, mais ce qui est très déroutant quand on voit ce roman publié chez Gallimard, c'est qu'on voit roman. Or, dès les premières pages, vous nous faite comprendre que tout est vrai dans cette histoire.Dans l'un de vos précédent titres « L'origine de la violence », vous racontiez l'histoire de votre famille paternelle. Ici, c'est la famille maternelle qui est le terreau de votre roman à travers deux personnages féminins que l'on va suivre durant...Souvenirs d'auteurs... de Fabrice Humbert - Le livre - Suite
    Le Roi LivreParisMaïté BlatzJ'ai aimé ce roman car c'est une saga familiale. Fabrice Humbert a exploré et interrogé chaque membre de sa famille, oncle, tante… Il parle de lui-même, de son adolescence et reste à la limite du reportage. En même temps, comme chacun donne sa version des choses, on peut penser que c'est la vie d’une famille, et la vie d'une famille est aussi un roman.Alors, le point fort du roman, c'est de passer des années 1940 à la jeunesse de Fabrice Humbert, mais aussi l'évolution politique, l'évolution...Souvenirs d'auteurs... de Fabrice Humbert - L'avis du libraire - Suite