Jean Ormesson (d')

L'auteur :

Jean Bruno Wladimir François-de-Paule Le Fèvre d'Ormesson, plus connu sous le nom de Jean d'Ormesson, est né en 1925.
Il passera une partie de son enfance au château de Saint-Fargeau dans l'Yonne, période qu'il racontera dans son livre « Au plaisir de Dieu » mais vivra aussi en Bavière, en Roumanie et au Brésil.
Après des études de lettres et d'histoire à l'Ecole normale supérieure, il devient agrégé de philosophie. C'est ainsi qu'il intègre l'UNESCO en 1950 avant de devenir journaliste. En 1970, il est directeur du Figaro.
Sa production littéraire est conséquente, avec plus de 35 titres à son actif, et témoigne d'un style propre, échappant souvent aux conventions du genre romanesque. La réflexion sur les choses de la vie côtoie en permanence un humour souvent désabusé et sous couvert de romans, l'auteur n'hésite pas souvent à se mettre en scène, comme dans « Du côté de chez Jean », « Au revoir et merci » ou plus récemment « C'était bien ».Jean d'Ormesson est membre de l'Académie française depuis 1973. Son humour et son charme, que certains traitent de cabotinage, en font une personnalité populaire dont la voix compte dans l'actualité.
Après « C'est une chose étrange à la fin que le monde » et « Un jour je m'en irai sans en avoir tout dit », Jean d'Ormesson publie en 2014 « Comme un chant un chant d'espérance », roman dans lequel il poursuit son introspection sur la vie, le monde et son rapport à Dieu.

Comme un chant d'espérance Héloïse d'Ormesson
  • PRÉSENTATION
  • PORTRAIT
  • LE LIVRE
  • L'AVIS DU LIBRAIRE
  • Ah ! Jean d'Ormesson… Quel homme épatant, pour reprendre l'une de ces formules favorites. Et c'est vrai que rencontrer Jean d'Ormesson est toujours un moment rare, privilégié. C'est ce que je vais essayer de partager avec vous.Jean d'Ormesson, après des études de lettres et d'histoire, se lance un peu par hasard dans le journalisme. Et si la littérature a toujours fait partie de son éducation, l'écriture romanesque vient, elle aussi, un peu par hasard. Le hasard, ou la chance, sont d'ailleurs une constante dans le parcours de...Comme un chant d'espérance de Jean Ormesson (d') - Présentation - Suite
    Philippe Chauveau :Bonjour Jean d'Ormesson Jean d'Ormesson :Bonjour Philippe Chauveau :J'ai toujours grand plaisir à vous retrouver, c'est vrai qu'on passe toujours de bons moments lorsque l'on vous entends, lorsque l'on vous voit. Est-ce parfois difficile pour vous d'petre considéré un petit peu comme la statue du commandeur ? Parce que lorsque l'on cite Jean d'Ormesson, il y a toujours un silence qui se fait. Les gens se disent « Ah Jean d'Ormesson ! ». Vous n'avez pas toujours été consensuel comme ça. Parfois il y a eu...Comme un chant d'espérance de Jean Ormesson (d') - Portrait - Suite
    Philippe Chauveau :Votre actualité Jean d'Ormesson, « Comme un chant d'espérance » c'est un livre assez court, une centaine de pages mais c'est un livre énorme. Parce que c'est toute l'histoire, c'est notre histoire, c'est l'histoire de l'humanité, c'est notre relation à Dieu, s'il existe, s'il n'existe pas. Puisque finalement c'est la seule question valable. Pourquoi ce livre arrive-t-il maintenant ?Jean d'Ormesson :Aujourd'hui, c'est encore une hypothèse mais acceptée par 95% des savants. Le monde commence avec le big...Comme un chant d'espérance de Jean Ormesson (d') - Le livre - Suite
    Librairie BHV/Marais Pascal Pannetier Pascal Pannetier : « Comme un chant d'espérance », le nouveau livre de Jean D'Ormesson n'est pas à proprement parlé un roman. L'idée cher à Flaubert qui traverse ces pages est le néant.L'académicien au commencement se réfère aux grands penseurs grecs, aux religions monothéistes, la sienne, le christianisme et a imaginé le néant. L'esprit se libère comme le Big Bang a donné naissance à notre univers.C'est avec un plaisir simple que nous lisons le roman d'une pensée à l'oeuvre....Comme un chant d'espérance de Jean Ormesson (d') - L'avis du libraire - Suite