Philippe Besson

Philippe Besson

Un certain Paul Darrigrand

Présentation 02'18"

C’était un jour de 1999, dans un café de Montréal. Philippe Besson écrivait les premières lignes de ce qui allait être son premier roman. Et ce fut une évidence, une fulgurance, désormais l’écriture et son existence seraient étroitement liés. Près de vingt ans plus tard, Philippe Besson est devenu l’écrivain que l’on sait. Au rythme d’un livre par an, avec sa plume d’une grande sensibilité, à travers des personnages, des décors, des situations qui nous ressemblent, il nous parle de la vie, il nous parle de nous. Peu importe que ses intrigues se passent durant le premier conflit mondial, dans les années 50 ou aujourd’hui. Peu importe que nous soyons au Portugal, aux Etats-Unis ou sur la côte Atlantique, Peu importe qu’il s’agisse de sentiments exacerbés et violents ou d’éphémères amours adolescentes. Philippe Besson sait raconter la vie, celle qui nous fait souffrir, celle qui nous fait grandir, celle qui nous rend heureux comme celle qui nous afflige. Sachant mieux que quiconque décrire un ressenti, une émotion, Philippe Besson nous touche au cœur. Il n’y a chez lui aucun calcul, aucune envie d’en rajouter, aucune sensiblerie. Il reste l’écrivain des sentiments. Initié en 2016 avec « Arrête avec tes mensonges », Philippe Besson renoue avec l’autofiction dans ce nouveau roman « Un certain Paul Darrigrand ». A la fin des années 80, le jeune Philippe a 22 ans, il suit ses études à Bordeaux et croise le chemin d’un garçon à peine plus âgé que lui, le fameux Paul Darrigrand. Le coup de cœur va devenir une histoire d’amour au gré d’une escapade sur l’île de Ré. Mais parallèlement, le narrateur est hospitalisé pour un mal qui pourrait bien lui être fatal. Tomber amoureux et tomber malade simultanément et voilà une année entre parenthèse qui sera pourtant révélatrice pour le jeune Philippe Besson. 30 ans plus tard, retrouvant par hasard une photo oubliée, entre nostalgie et mélancolie, les souvenirs reviennent.

Tout en pudeur et en sensibilité, Philippe Besson nous offre un roman dont on se souvient longtemps.

« Un certain Paul Darrigrand » de Philippe Besson aux éditions Julliard.

  • PRÉSENTATION
  • C’était un jour de 1999, dans un café de Montréal. Philippe Besson écrivait les premières lignes de ce qui allait être son premier roman. Et ce fut une évidence, une fulgurance, désormais l’écriture et son existence seraient étroitement liés. Près de vingt ans plus tard, Philippe Besson est devenu l’écrivain que l’on sait. Au rythme d’un livre par an, avec sa plume d’une grande sensibilité, à travers des personnages, des décors, des situations qui nous ressemblent, il nous parle de la vie, il nous parle de...Un certain Paul Darrigrand de Philippe Besson - Présentation - Suite