Laetitia Ayrès

Laetitia Ayrès

Matriochka

Présentation 00'02'55"

Les bonnes fées semblent s’être penchées sur le berceau de Laetitia Ayrès. Déjà comédienne et chanteuse, la voici romancière avec ce premier titre « Matriochka ».

Diplômé de sciences politiques, Laëtitia Ayrès décide de changer radicalement de vie pour vivre sa passion. La voilà en Argentine où, pendant plusieurs années, elle suit une formation lyrique à Buenos Aires. De retour à Paris, elle poursuit son apprentissage du chant tout en suivant parallèlement les cours du conservatoire. Depuis, la belle aventure se poursuit et on retrouve Laëtitia Ayrès aussi bien dans « La flûte enchantée » de Mozart au théâtre du Ranelagh, chez Offenbach dans « La Périchole » au théâtre du Trianon et à l’Espace Cardin que chez Shakespeare dans « Le songe d’une nuit d’été ». La jeune femme ne cache pas son attirance pour la légende musicale de l’Amérique avec un spectacle formidable qu’elle a elle-même conçu et qu’elle promène sur les routes de France, « Judy, Brabra et moi » rendant hommage à l’âge d’or d’Hollywood et de Broadway.

Mais c’est bien la romancière qui nous intéresse ici. Voici « Matriochka », son premier roman dans lequel Laetitia Ayrès distille quelques éléments de son parcours.

Claire est une jeune femme d’aujourd’hui, elle élève seule son fils, Clément, qui entre dans l’adolescence. L’enfance de Claire a été choatique, entre un père absent et une mère frôlant la folie, alternant envers sa fille hystérie, violence et amour débordant. Fragilisée, Claire s’est fabriquée une autre vie en devenant comédienne. Mais les contrats qui la font vivre consistent avant tout à doubler le personnage d’un dessin animé, ce qui amuse beaucoup son fils mais la rend, elle, un peu amère. Claire est ce que l’on appelle une voix.

Et tout change quand on lui propose d’être la voix française d’Alma Arenales, une jeune comédienne argentine, personnage principale d’une série TV qui cartonne et dont la carrière s’envole.

Bien vite, Claire est fascinée par cette actrice. Certes, elle est sa doublure voix mais elle sent surtout chez elle des fragilités qui ressemblent aux siennes.

Leurs chemins se croiseront dans les paysages grandioses du nord du Brésil pour un quitte ou double qui les feront grandir ou chuter.

Avec une écriture maitrisée, une habile construction enchainant le passé et le présent, Laetitia Ayrès fait une entrée remarquée en littérature. On est séduit par ces deux héroïnes fragiles, deux femmes caméléon qui cachent leur mal-être en endossant la vie des autres, par le jeu ou par la voix. Un roman sur la famille, les secrets qui empêchent d’avancer, les mensonges qui détruisent, la fragilité de l’existence. Une intrigue habilement menée dont les dernières pages vous réservent un dénouement inattendu.

« Matriochka » le premier roman de Laétitia Ayrès est publié aux éditions Michel Lafon.

  • PRÉSENTATION
  • Les bonnes fées semblent s’être penchées sur le berceau de Laetitia Ayrès. Déjà comédienne et chanteuse, la voici romancière avec ce premier titre « Matriochka ». Diplômé de sciences politiques, Laëtitia Ayrès décide de changer radicalement de vie pour vivre sa passion. La voilà en Argentine où, pendant plusieurs années, elle suit une formation lyrique à Buenos Aires. De retour à Paris, elle poursuit son apprentissage du chant tout en suivant parallèlement les cours du conservatoire. Depuis, la belle aventure se...Matriochka de Laetitia Ayres - Présentation - Suite