Philippe Besson

Philippe Besson

Les passants de Lisbonne

Présentation 1'47

Depuis 1999, Philippe Besson trace son sillon. Discrètement, loin du tumulte du milieu littéraire, roman après roman, son écriture et son style ont conquis un large public et il est devenu l'un des auteurs phares de sa génération. Romancier des sentiments, sachant sonder au plus profond de l'être, dépeignant avec pudeur et sensibilité les sentiments humains, Philippe Besson sait toucher au plus profond de l'âme.
C'est avec deux livres chocs qu'on le découvrit « Son frère » et « En l'absence des hommes ». Il a aujourd'hui une quinzaine de titres à son actif et si la violence, la rage ou la haine peuvent habiter certaines de ses histoires, c'est surtout sur la difficulté d'aimer, de se construire, d'échanger que Philippe Besson écrit. Il l'a prouvé notamment avec « La trahison de Thomas Spencer », « Une bonne raison de se tuer » ou « La maison Atlantique ». Récemment, avec « Vivre vite », c'est James Dean qui était le héros de l'auteur mais là encore, un héros fragilisé, blessé, ne sachant comment et où aimer.
Dans les romans de Philippe Besson, le décor est souvent un personnage à part entière. S'il a à plusieurs reprises dépeint l'Amérique du Nord, c'est l'ambiance de la capitale portugaise qui sert de fil rouge à son nouveau roman « Les passants de Lisbonne ». Un homme et une femme que tout sépare se croisent sur la terrasse d'un hôtel. Tous deux sont là parce qu'ils ont perdu l'être aimé. Cette rencontre inattendue, qui ne sera ni une histoire d'amour, ni une histoire d'amour, leur permettra pourtant tous deux de se reconstruire.
Une histoire très saudade, à l'image de la ville de Libonne, entre mélancolie et espérance. Un coup de cœur en ce début d'année.
« Les passants de Lisbonne », le nouveau roman de Philippe Besson aux éditions Julliard

  • PRÉSENTATION
  • PORTRAIT
  • LIVRE
  • Depuis 1999, Philippe Besson trace son sillon. Discrètement, loin du tumulte du milieu littéraire, roman après roman, son écriture et son style ont conquis un large public et il est devenu l'un des auteurs phares de sa génération. Romancier des sentiments, sachant sonder au plus profond de l'être, dépeignant avec pudeur et sensibilité les sentiments humains, Philippe Besson sait toucher au plus profond de l'âme.C'est avec deux livres chocs qu'on le découvrit « Son frère » et « En l'absence des hommes ». Il a...Un certain Paul Darrigrand de Philippe Besson - Présentation - Suite
    Philippe Chauveau: Bonjour Philippe Besson, vous êtes dans l'actualité de ce début d'année 2016, « Les passants de Lisbonne », c'est votre nouveau titre chez Juilliard, c'est votre seizième titre. Cela vous arrive t'il de regarder en arrière ? Et c'est assez vertigineux depuis 1999 et vos premiers titres «  En l'absence des hommes » ou « Son frère ». Tout a été vite? Philippe Besson: Oui et pourtant, le chemin parcouru est assez long. Je me dis que cela fait dix-sept ans et j'ai pourtant l'impression que c'est plus...Un certain Paul Darrigrand de Philippe Besson - Portrait - Suite
    Philippe Chauveau :Un nouveau titre, Philippe Besson, j'imagine que c'est toujours un moment particulier pour un auteur. Vous nous avez emmenés aux Etats-Unis, parfois en France, on se souvient de « La maison Atlantique ». Cette fois-ci, c'est Lisbonne qui vous a attiré et vous nous entrainez dans la capitale portugaise. Quel est votre attachement à Lisbonne ?Philippe Besson :C'est une ville qui me fascine ! Je crois que quiconque a été à Lisbonne a été intrigué par son mystère, happé par sa beauté avec une lumière...Un certain Paul Darrigrand de Philippe Besson - Livre - Suite