Djaïli Amadou Amal

Djaïli Amadou Amal

Les impatientes

Présentation 00'02'55"

Djaïli Amadou Amal est née en 1975 au Cameroun, et plus précisément dans cette partie de Sahel au nord-est du Cameroun où la tradition peul est encore bien établie. Musulmane, dans une famille où les filles ne sont pas censées avoir accès à la culture, la petite Djaïli découvre la lecture en cachette et, fascinée par le pouvoir des mots, elle décide qu’elle deviendra écrivain. Mais bien vite, sa scolarité est interrompue et on la marie de force à l’âge de 17 ans.

Dix ans plus tard, nouveau mariage, cette fois-ci avec un homme violent. Elle parviendra à le quitter et refera sa vie. Dès lors, elle n’aura de cesse de prendre la plume pour être la voix de ces femmes bafouées et humiliées.

Un premier titre paru en 2010, Walaande, l’art de partager un mari lui permet d’aborder le thème de la polygamie. Ce livre lui permet de se faire connaitre au Cameroun et dans plusieurs pays d’Afrique. Une notoriété qui s’accroit avec son deuxième ouvrage, « Mistiirijo, la mangeuse d’âmes » publié en 2013.

Depuis, Djaïli Amadou Amal est incontournable dans le milieu culturel camerounais, tentant par son écriture et sa célébrité, de faire évoluer les mentalités et les traditions de son pays en matière de relations hommes-femmes. Parallèlement, elle a créé l’association « Femmes du Sahel » qui poursuit les mêmes objectifs.

En 2017 parait « Munyal, les larmes de la patience » qui connait le même succès que les précédents et obtient plusieurs prix.

Repéré par l’éditrice française Emmanuelle Collas, le livre est publié en France en 2020 sous le titre « Les Impatientes » et reçoit le prix Goncourt des lycéens.

Trois femmes, trois destins, trois souffrances. Ramla, Safira, Hindou, trois femmes confrontées à la violence psychologique et physiques des hommes. Trois femmes à qui l’on ne cesse de répéter qu’elles doivent être patientes, pour ne pas oser leur dire qu’elles doivent se résigner et subir, comme l’ont fait tant d’autres générations de femmes avant elles. Ramla, Safira, Hindou trouveront-elles la force, le courage, la détermination de se libérer et par là-même, d’ouvrir la voie à d’autres femmes.

Porté par une écriture subtile, pudique et littéraire, le roman de Djaïli Amadou Amal frappe au cœur et interpelle. Car au-delà de ces trois personnages, au-delà du sort des femmes du Sahel, c’est bien d’un sujet universel dont s’empare Djaïli Amadou Amal, la violence faite aux femmes, sujet qui dépasse largement les frontières de l’Afrique. Mais avec son écriture et ce roman, fort, Djaïli Amadou Amal nous rappelle aussi qu’en portant le monde, les femmes portent aussi la force de le changer.

« Les impatientes » de Djaïli Amadou Amal est publié aux éditions Emmanuelle Collas.

  • PRÉSENTATION
  • Djaïli Amadou Amal est née en 1975 au Cameroun, et plus précisément dans cette partie de Sahel au nord-est du Cameroun où la tradition peul est encore bien établie. Musulmane, dans une famille où les filles ne sont pas censées avoir accès à la culture, la petite Djaïli découvre la lecture en cachette et, fascinée par le pouvoir des mots, elle décide qu’elle deviendra écrivain. Mais bien vite, sa scolarité est interrompue et on la marie de force à l’âge de 17 ans. Dix ans plus tard, nouveau mariage, cette fois-ci avec...Les impatientes de Djaïli Amadou Amal - Présentation - Suite