Amélie Nothomb

Amélie Nothomb

Les aérostats

Présentation 00'02'19"

Depuis 1992 avec « Hygiène de l’assassin », Amélie Nothomb est au rendez-vous de la rentrée littéraire de septembre et chacun de ses titres est attendu par un public fidèle et nombreux.

L’an passé, avec « Soif », racontant la Passion à travers les yeux et les paroles du Christ, Amélie Nothomb avait confié avoir écrit là le livre de sa vie. Succès de librairie et reconnaissance littéraire, le roman est passé à deux doigts du prix Goncourt.

Cette année, avec « Les aérostats », son 29ème roman, elle retrouve notre époque contemporaine et renoue avec l’esprit du conte cruel dont elle nous a si souvent régalé.

Nous sommes à Bruxelles. Ange est étudiante en philologie. A 19 ans, partageant un appartement avec la très rigide Donate, la jeune femme n’est pas très bien dans sa peau, n’a pas de vie sociale, guère plus de vie amoureuse. Seules la poésie de la ville et les salles obscures des cinémas lui donnent la sensation d’exister.

A la recherche d’un job, répondant à une annonce, elle rencontre Pie, jeune garçon de 16 ans, dyslexique et en mal d’affection parentale à qui elle doit dispenser des cours de français. Entre ces deux êtres à part, cabossés, nait une étrange relation où la littérature tient le premier rôle.

En courts chapitres, avec des phrases synthétiques où les mots claquent, Amélie Nothomb n’a pas son égale pour créer une ambiance, faire naître des personnages fragiles et complexes, distiller le poison de la rancœur et de la haine.

Malmenés par la vie, Pie & Ange vont s’apprivoiser, se fortifier l’un l’autre face au mépris de ceux qui les entourent et se construire une vie les rapprochant des héros de papier dont ils se nourrissent désormais. S’identifiant aux personnages nés de l’esprit des grands auteurs, ils vont eux-mêmes gagner une jeunesse éternelle.

Avec ce personnage d’Ange, Amélie Nothomb reconnait qu’elle est très proche de la jeune étudiante complexée qu’elle fut. La romancière réussit une fois encore à nous enthousiasmer avec cette histoire savoureusement perverse.

« Les aérostats » d’Amélie Nothomb aux éditions Albin Michel.

  • PRÉSENTATION
  • PORTRAIT
  • LIVRE
  • Depuis 1992 avec « Hygiène de l’assassin », Amélie Nothomb est au rendez-vous de la rentrée littéraire de septembre et chacun de ses titres est attendu par un public fidèle et nombreux. L’an passé, avec « Soif », racontant la Passion à travers les yeux et les paroles du Christ, Amélie Nothomb avait confié avoir écrit là le livre de sa vie. Succès de librairie et reconnaissance littéraire, le roman est passé à deux doigts du prix Goncourt. Cette année, avec « Les aérostats », son 29ème roman, elle retrouve...Les aérostats d'Amélie Nothomb - Présentation - Suite
    Philippe ChauveauBonjour Amélie Nothomb. Amélie NothombBonjour Philippe. Philippe ChauveauMerci d'avoir accepté notre invitation. C'est votre 29ème titre déjà, Les aérostats. Quel joli parcours. Justement, lorsque vous regardez en arrière, il y a des images qui reviennent depuis 1992, toutes les rencontres, toutes les sorties de livres. Ça représente quoi dans votre vie de femme ? Amélie NothombC'est l'essentiel de ma vie. Ce sont mes enfants. Je n'ai pas d'enfant de chair, mais j'ai beaucoup d'enfants de papier. Et le moment...Les aérostats d'Amélie Nothomb - Portrait - Suite
    Philippe ChauveauQuel plaisir de vous retrouver pour la sortie de ce nouveau livre Les aérostats. On va en parler dans un instant. J'aimerais qu'on revienne juste très rapidement sur Soif que vous nous avez présenté l'an dernier. Vous nous aviez confié que c'était le roman de votre vie. Je me suis posé une question, lorsque l'on a écrit le roman de sa vie, comment fait-on pour retrouver l'inspiration, pour se remettre à l'ouvrage ? Est-ce qu'il y a eu un avant et un après ? Ce nouveau livre a-t-il été difficile à enfanter...Les aérostats d'Amélie Nothomb - Livre - Suite