Philippe Besson

Philippe Besson

La maison atlantique

Présentation 1'34

Au début des années 2000, Philippe Besson fait une entrée remarquée dans la littérature avec « En l'absence des hommes ».
Une histoire d'amour passionnée entre un adolescent et un soldat sur fond de Grande Guerre. Avec ce roman où plane l'ombre de Marcel Proust, Philippe Besson reçut le prix Emmanuel Roblès.
Talent confirmé peu de temps après avec « Son frère » que Patrice Chéreau adapta brillamment au cinéma.
Depuis, pratiquement au rythme d'un titre par an, Philippe Besson a su imposer son style.
Les libraires et les lecteurs le suivent fidèlement. « Un garçon d'Itali e », « Un homme accidentel », « La trahison de Tomas Spencer », « Une bonne raison de se tuer » font partie de sa bibliographie.
Si les sujets et les époques sont variés, le style Besson est là. Une écriture élégante et fluide qui cache un univers cynique,
froid, où les sentiments se heurtent à la réalité du monde,à la fragilité des êtres où les sentiments sont souvent cachés, bafoués, inavoués.
Avec la maison Atlantique, Philippe Besson nous entraîne cette fois-ci en bord de mer, dans une maison de vacances où un fils, un adolescent de 17 ans, et son père se retrouvent.
L'absence de la mère est palpable. Son suicide est encore récent. Réconciliation impossible entre ces deux hommes.
Et un couple de voisins qui s'immiscent dans cet univers estival. Tout est en place pour le drame.
Une histoire glaçante au cœur d'un été torride. Le nouveau Besson est un roman implacable que l'on dévore en sachant que la fin sera brutale.
« La maison Atlantique » de Philippe Besson, c'est aux éditions Julliard. Pour nous en parler, Philippe Besson est avec nous sur WebTvCulture.

Au début des années 2000, Philippe Besson fait une entrée remarquée dans la littérature avec « En l'absence des hommes ». Une histoire d'amour passionnée entre un adolescent et un soldat sur fond de Grande Guerre. Avec ce roman où plane l'ombre de Marcel Proust, Philippe Besson reçut le prix Emmanuel Roblès. Talent confirmé peu de temps après avec « Son frère » que Patrice Chéreau adapta brillamment au cinéma. Depuis, pratiquement au rythme d'un titre par an, Philippe Besson a su imposer son style. Les libraires et les lecteurs le suivent fidèlement. « Un garçon d'Italie », « Un homme accidentel », « La trahison de Tomas Spencer », « Une bonne raison de se tuer » font partie de sa bibliographie. Si les sujets et les époques sont variés, le style Besson est là. Une écriture élégante et fluide qui cache un univers cynique, froid, où les sentiments se heurtent à la réalité du monde, à la fragilité des êtres où les sentiments sont souvent cachés, bafoués, inavoués. Avec la maison Atlantique, Philippe Besson nous entraîne cette fois-ci en bord de mer, dans une maison de vacances où un fils, un adolescent de 17 ans, et son père se retrouvent. L'absence de la mère est palpable. Son suicide est encore récent. Réconciliation impossible entre ces deux hommes. Et un couple de voisins qui s'immiscent dans cet univers estival. Tout est en place pour le drame. Une histoire glaçante au cœur d'un été torride. Le nouveau Besson est un roman implacable que l'on dévore en sachant que la fin sera brutale. « La maison Atlantique » de Philippe Besson, c'est aux éditions Julliard. Pour nous en parler, Philippe Besson est avec nous sur WebTvCulture.

  • PRÉSENTATION
  • PORTRAIT
  • LE LIVRE
  • L'AVIS DU LIBRAIRE
  • Au début des années 2000, Philippe Besson fait une entrée remarquée dans la littérature avec « En l'absence des hommes ». Une histoire d'amour passionnée entre un adolescent et un soldat sur fond de Grande Guerre. Avec ce roman où plane l'ombre de Marcel Proust, Philippe Besson reçut le prix Emmanuel Roblès. Talent confirmé peu de temps après avec « Son frère » que Patrice Chéreau adapta brillamment au cinéma. Depuis, pratiquement au rythme d'un titre par an, Philippe Besson a su imposer son style. Les libraires et les...Sur une île déserte, quels livres emporteraient-ils ? de Philippe Besson - Présentation - Suite
    Philippe Chauveau:Bonjour Philippe BessonPhilippe Besson:BonjourPhilippe Chauveau:Merci d'être avec nous, j'ai grand plaisir à vous accueillir. Un nouveau titre « La maison atlantique »J'aimerais qu'on refasse la belle histoire de votre amour avec l'écriture, on peut le dire, que vous êtes un amoureux de l'écriture?Philippe Besson:Oui, c'est à dire que pour moi l'écriture c'est vraiment un élan, un mouvement, une énergie, ce n'est pas quelque chose de difficile, ce n'est pas quelques chose contre lequel il faudrait que je me...Sur une île déserte, quels livres emporteraient-ils ? de Philippe Besson - Portrait - Suite
    Philippe Chauveau :Dans ce nouveau titre, Philippe Besson, « La maison atlantique », le décor est planté que ce soit avec ce dessin de Hopper que vous avez choisi pour la couverture ou par ce titre « la maison atlantique », d'ailleurs atlantique n'a pas de majuscule.Nous sommes dans une petite station balnéaire dans une maison de vacances des années 20, un père et son fils de 17 ans qui se retrouvent pour les vacances.Tout pourrait bien se passer et tout va mal se terminer. Quelle drôle d'histoire, pourquoi avoir eu l'idée de...Sur une île déserte, quels livres emporteraient-ils ? de Philippe Besson - Le livre - Suite
    François Groff / Librairie: Le livre de la TortueC'est un livre qui m'a marqué pour la rentrée littéraire de janvier. C'est plus de la littérature que du thriller, c'est assez psychologique. Le rythme est assez soutenu donc de ce coté là on pourrait le comparer au thriller américain mais c'est plus de la littérature.On rentre très vite dans l'histoire, il y a ce coté très rapide dans l'écriture avec des phrases courtes et l'aspect psychologique.C'est justement une patte que j'aime beaucoup au niveau de l'écriture, par...Sur une île déserte, quels livres emporteraient-ils ? de Philippe Besson - L'avis du libraire - Suite