Valentine Goby

Valentine Goby

L'île haute

Présentation 00'02'57"

Née au pays de la lavande, d’un père parfumeur et d’une mère tisserande, Valentine Goby suit ses études à Sciences Po avant de partir quatre ans en Asie avec des associations humanitaires. De retour en France, elle enseigne les lettres en collège et le théâtre et se lance dans l’écriture.
Passionnée de littérature, elle publie son premier roman en 2002, chez Gallimard, « La note sensible » salué par la critique. Très vite, la jeune femme se fait un nom auprès des lecteurs mais aussi auprès de ses collègues auteurs et elle s’implique dans les instances de la vie littéraire tels le Conseil permanent des Auteurs ou la Sofia, militant pour la défense des droits des auteurs.
Avec des intrigues souvent inédites et audacieuses et des personnages forts, Valentine Goy à a cœur de confronter la tragédie à la lumière, le drame à la résilience. Ce sont des thèmes que l’on retrouve dans l’œuvre de l’autrice, que ce soit « Banquises », « Kinderzimmer », « Un paquebot dans les arbres » ou plus récemment « Murène ».
Au-delà du public adulte, Valentine Goby s’adresse aussi à la jeunesse avec des romans destinés aux ados. « L’anguille », « Tu seras mon arbre », « Une preuve d’amour » par exemple sont disponibles aux éditions Thierry Magnier,.
L’adolescence, il en est justement question dans ce nouveau roman, « L’île haute ». Vadim est un jeune gamin, il a 12 ans. Il ne connait du monde que son quartier parisien. Mais le monde en guerre le rattrape. Nous sommes dans les années 40, il est juif, il doit fuir. On l’envoie dans les Alpes, dans une vallée oubliée, proche de la frontière italienne. Là, au-delà de la tristesse d’être éloigné des siens et l’appréhension d’intégrer une nouvelle famille va s’ouvrir pour lui un autre univers, celui de la montagne. Et c’est bien le cœur du roman de Valentine Goby. Comment des paysages, des saisons, des sensations vont-elles permettre à ce gamin de se reconstruire, s’imaginer un avenir, passer de l’enfance à l’adolescence. Dans cette ferme où il est accueilli, il y aura la découverte du travail des champs et des bêtes, les nouveaux copains, les premiers émois amoureux, l’adorable et impertinente Moinette, les saisons qui passent et cette montagne qui à la fois terrifie, intrigue, rassure et panse les blessures.
On se laisse complètement happé par ce roman qui prend le temps, porté par une écriture d’une grande sensibilité, où les couleurs sont omniprésentes, où chaque mot déclenche une sensation. Une histoire dans laquelle les personnages sont finalement des seconds rôles puisque c’est bien la montagne, cette île haute, telle un refuge, qui est au premier plan.
Ce livre est une formidable réussite, c’est un coup de cœur
« L’île haute » de Valentine Goby, est publié chez Actes Sud.

  • PRÉSENTATION
  • Née au pays de la lavande, d’un père parfumeur et d’une mère tisserande, Valentine Goby suit ses études à Sciences Po avant de partir quatre ans en Asie avec des associations humanitaires. De retour en France, elle enseigne les lettres en collège et le théâtre et se lance dans l’écriture.Passionnée de littérature, elle publie son premier roman en 2002, chez Gallimard, « La note sensible » salué par la critique. Très vite, la jeune femme se fait un nom auprès des lecteurs mais aussi auprès de ses collègues auteurs...L'île haute de Valentine Goby - Présentation - Suite