Olivier Norek

Olivier Norek

Entre deux mondes

Portrait 6'09

Philippe Chauveau :

Bonjour Olivier Norek. Vous êtes dans l'actualité « Entre deux mondes » c'est votre nouveau titre chez Michel Lafon. On avait fait connaissance notamment avec le capitaine Costes qui était votre héros récurrent dans vos trois premiers romans. Aujourd'hui, vous prenez un virage, on en reparlera. J'aimerais que vous reveniez sur cette aventure, vous êtes un ancien flic on peut dire ça ?

Olivier Norek :

Oui je suis en disponibilité. C'est difficile de dire que je suis flic, parce que je ne suis plus sur le terrain comme avant. La plupart du temps j'écris, mais j'ai aussi du mal à dire que je suis un ancien flic, pour moi je le suis toujours, mais voilà c'est compliqué.

Philippe Chauveau :

Pourquoi ce besoin de l'écriture ? Vous avez vécu et vu des choses difficiles. Est-ce pour vous une soupape ?

Olivier Norek :

Certains flics ont besoin de soupape, pas moi... Je ne travaillais pas tout le temps sur le terrain, j’étais dans la police judiciaire donc dans l'enquête. Même si j'ai vu des choses terribles, j'ai toujours eu le recul nécessaire pour ne pas ramener ça le soir à la maison. J'ai écrit pour évoquer des choses qui m'ont heurté lors de mon parcours de policier, notamment les grandes questions sociales.

Philippe Chauveau :

A travers ces romans, vous avez envie de pousser un coup de gueule ? De dire au lecteur et à ceux qui nous dirigent « regardez comment ça se passe! ».

Olivier Norek :

Ce n'est pas un coup de gueule envers le lecteur, parce que le lecteur sait très bien ce qu'il se passe et ce n'est pas non plus de la dénonciation. Il faut plutôt voir ça comme un témoignage.

Philippe Chauveau :

Il est important de rappeler qu'avant de travailler dans la police, vous avez collaboré avec des associations humanitaire notamment en ex-Yougoslavie.

Olivier Norek :

Oui, c'était l'envie d'observer et de grandir surtout. Ce que j'en ai retenu, c'est que ce type d'expérience nous aide bien plus qu'elle peut aider les personnes sur place et c'est pareil avec ce livre pour la « jungle » de Calais, ce livre me grandit plus que ce que je n'ai apporté.

Philippe Chauveau :

C'est votre actualité Olivier Norek, « Entre deux mondes », votre nouveau titre chez Michel Lafon.

  • PRÉSENTATION
  • PORTRAIT
  • LIVRE
  • Bien sûr en cette période de rentrée littéraire, il y a tous ces livres d’auteurs habitués des plateaux de télévision ou des studios de radio, ces écrivains qui prennent des postures, et qui aiment se prélasser, bien en vue sur les terrasses des cafés de St Germain des Prés. Mais moi, le livre dont je veux vous parler n’est pas sur les listes des prix littéraires de rentrée, C’est bien dommage car c’est un livre indispensable, incontournable, un livre qui parle de nous, de notre époque et de ses échecs. Voici «...Surface d'Olivier Norek - Présentation - Suite
    Philippe Chauveau : Bonjour Olivier Norek. Vous êtes dans l'actualité « Entre deux mondes » c'est votre nouveau titre chez Michel Lafon. On avait fait connaissance notamment avec le capitaine Costes qui était votre héros récurrent dans vos trois premiers romans. Aujourd'hui, vous prenez un virage, on en reparlera. J'aimerais que vous reveniez sur cette aventure, vous êtes un ancien flic on peut dire ça ?   Olivier Norek : Oui je suis en disponibilité. C'est difficile de dire que je suis flic, parce que je ne suis plus...Surface d'Olivier Norek - Portrait - Suite
    Philippe Chauveau : Avec « Entre deux mondes » Olivier Norek, nous allons plonger dans un sujet d'actualité, celui de la « jungle » de Calais et des migrants qui essaient de trouver un avenir meilleur. Pourquoi avoir voulu aborder ce thème ?   Olivier Norek : Pour plusieurs raisons. Parce que d'abord c'est un sujet d'actualité sur lequel on ne peut pas fermer les yeux, parce qu'on ne peut pas se réveiller en se disant « j'habite en France, donc le reste ne me concerne pas ». Parce qu'il y a des pays en souffrance...Surface d'Olivier Norek - Livre - Suite