Agnès Martin-Lugand

Agnès Martin-Lugand

J'ai toujours cette musique dans la tête

Livre 5'56

Philippe Chauveau :

Votre actualité Agnès Martin-Lugand, c'est donc ce cinquième titre « J'ai toujours cette musique dans la tête » chez votre éditeur Michel Lafon. On y retrouve un couple, Yanis et Vera, tout va bien pour eux, ils ont trois enfants. Et puis il va y avoir un petit grain de sable. Qui sont-ils ces personnages ?

Agnès Martin-Lugand :

Pour la première fois, ce sont des personnages qui m'ont amenée à l'histoire. D'habitude, c'est toujours l'inverse et là Yanis et Vera se sont imposés à moi. J'ai eu envie de raconter l'histoire d'un couple qui va bien.

Philippe Chauveau :

Dans ce couple où tout se passe, il y a pourtant une petite faille, c'est que Yanis e une frustration professionnelle ; il travaille avec Luc son beau-frère dans le monde du bâtiment, mais dans des projets qui ne satisfont pas Yanis. Et un jour il y a explosion entre les deux. Puis il y a un autre personnage qui va arriver, il s'appelle Tristan, parfois on flirte même avec le thriller.

Agnès Martin-Lugand :

Oui, j'avais envie de me frotter à une atmosphère un peu plus tendue et Yanis est un personnage qui a très peu confiance en lui et Tristan va être très narcissisant pour lui en lui amenant sa confiance.

Philippe Chauveau :

Avec ce personnage de Tristan vous avez voulu mettre ce couple à l'épreuve du côté professionnel mais aussi du côté sentimental parce que Vera, a certains moments, va être un petit peu déroutée par ce personnage.

Agnès Martin-Lugand :

Avec tous les bouleversements familiaux par rapport à Luc, elle va commencer à douter de sa confiance pour Yanis, et dans le doute elle va lâcher un peu prise.

Philippe Chauveau :

Il faut également parler de cette première scène capitale ou le lecteur est mis dans le rôle d'un voyeur. On sent une évolution dans vos romans puisque vous avez choisi ici la double narration.

Agnès Martin-Lugand :

Oui, cela a été une réflexion intense et en même temps un défi que je me suis imposée. Et tout ça je peux le faire parce que je gagne de la confiance d’année en année.

Philippe Chauveau :

C'est votre cinquième roman Agnès Martin-Lugand, « J'ai toujours cette musique dans la tête », vous nous racontez des histoires d'aujourd'hui et vous savez nous surprendre. Un gros coup de cœur pour ce titre publié chez Michel Lafon».

J'ai toujours cette musique dans la tête Michel Lafon
  • PRÉSENTATION
  • PORTRAIT
  • LIVRE
  • De son passé de psychologue, Agnès Martin-Lugand a gardé le goût du contact, de l'écoute, de l'échange et du partage. Son écriture est à son image, lumineuse. Découverte en 2012 avec « Les gens heureux lisent et boivent du café » qui fut d'abord un succès sur la toile avant de devenir un phénomène en librairie, Agnès Martin-Lugand a su éviter les écueils qui guettent certains auteurs ayant eu une notoriété fulgurante. Elle a su gérer les attentes de son public et les regards en coin de la critique qui se demandait...J'ai toujours cette musique dans la tête d'Agnès Martin-Lugand - Présentation - Suite
    Philippe Chauveau : Bonjour Agnès Martin-Lugand, merci d'avoir accepté notre invitation, nous allons parler de votre cinquième titre « J'ai toujours cette musique dans la tête ». En 2013 vous publiez votre premier roman «  Les gens heureux lisent et boivent du café », quelles images gardez-vous de ces premières années dans la littérature ?   Agnès Martin-Lugand : C'est toujours vertigineux quand j'y repense. Depuis quatre ans j'ai toujours autant de mal à réaliser tout ce qu'il se passe et en même temps je ne...J'ai toujours cette musique dans la tête d'Agnès Martin-Lugand - Portrait - Suite
    Philippe Chauveau : Votre actualité Agnès Martin-Lugand, c'est donc ce cinquième titre « J'ai toujours cette musique dans la tête » chez votre éditeur Michel Lafon. On y retrouve un couple, Yanis et Vera, tout va bien pour eux, ils ont trois enfants. Et puis il va y avoir un petit grain de sable. Qui sont-ils ces personnages ?   Agnès Martin-Lugand : Pour la première fois, ce sont des personnages qui m'ont amenée à l'histoire. D'habitude, c'est toujours l'inverse et là Yanis et Vera se sont imposés à moi. J'ai eu...J'ai toujours cette musique dans la tête d'Agnès Martin-Lugand - Livre - Suite