Tatiana de Rosnay

Tatiana de Rosnay

Le voisin

L'avis du libraire 1'24
Le Livre écarlate
Philippe Leconte

« Je lis depuis bien longtemps les livres de Tatiana de Rosnay. Ce que j’aime chez elle, c’est cette façon qu’elle a de prendre du quotidien, de l’ordre des objets, des lieux, des espaces et les rapports entre les êtres.
Je trouve que Le Voisin, c’est un sentiment très étrange ; c’est « le » voisin, c'est-à-dire celui qui est anonyme mais qui tout à coup va avoir une silhouette, une figure et une image de peur. C’est ça qui est très riche. Je crois que ce qui est intéressant justement chez un auteur, c’est de voir qu’il n’est pas limité à une seule façon, un seul sujet, un seul cadre. Il peut aussi vagabonder avec la palette de son talent.
D’après ce que j’ai compris, Tatiana explique que c’est à partir d’une propre expérience qu’elle est partie de là. Et à partir de cette expérience qui est celle d’avoir un voisin un petit peu envahissant par le bruit et qui vous empêche, entre guillemets, de vivre votre quotidien, vous n’êtes plus chez vous, vous êtes envahi en permanence, elle a fabriqué une intrigue qui tient absolument parfaitement, qui est un mélange à la fois de policier et d’inquiétude. Et je ne dirai rien de la fin car c’est exactement un bouquin qui se construit avec une fin qui fait justement tout le sens. Et ça, c’est vraiment le brio d’un écrivain qui sait raconter une histoire ».
Le Livre écarlate
Philippe Leconte

« Je lis depuis bien longtemps les livres de Tatiana de Rosnay. Ce que j’aime chez elle, c’est cette façon qu’elle a de prendre du quotidien, de l’ordre des objets, des lieux, des espaces et les rapports entre les êtres.
Je trouve que Le Voisin, c’est un sentiment très étrange ; c’est « le » voisin, c'est-à-dire celui qui est anonyme mais qui tout à coup va avoir une silhouette, une figure et une image de peur. C’est ça qui est très riche. Je crois que ce qui est intéressant justement chez un auteur, c’est de voir qu’il n’est pas limité à une seule façon, un seul sujet, un seul cadre. Il peut aussi vagabonder avec la palette de son talent.
D’après ce que j’ai compris, Tatiana explique que c’est à partir d’une propre expérience qu’elle est partie de là. Et à partir de cette expérience qui est celle d’avoir un voisin un petit peu envahissant par le bruit et qui vous empêche, entre guillemets, de vivre votre quotidien, vous n’êtes plus chez vous, vous êtes envahi en permanence, elle a fabriqué une intrigue qui tient absolument parfaitement, qui est un mélange à la fois de policier et d’inquiétude. Et je ne dirai rien de la fin car c’est exactement un bouquin qui se construit avec une fin qui fait justement tout le sens. Et ça, c’est vraiment le brio d’un écrivain qui sait raconter une histoire ».

  • PRÉSENTATION
  • PORTRAIT
  • LE LIVRE
  • L'AVIS DU LIBRAIRE
  • Née d’une mère anglaise et d’un père franco-mauricien, Tatiana de Rosnay a vécu sa jeunesse entre Paris et Boston. Après des études littéraires en Angleterre, elle devient journaliste en presse écrite, notamment pour les magazines Elle et Vanity Fair. En 1992, Tatiana de Rosnay publie son premier roman L’appartement témoin. Suivront d'autres titres, Moka, Le dîner des ex ou encore Elle s’appelait Sarah. Avec ce roman qui retrace la rafle du Vel d’Hiv vue par une journaliste d’aujourd’hui, Tatiana de Rosnay...Sentinelle de la pluie de Tatiana Rosnay (de) - Présentation - Suite
    Philippe Chauveau (Web Tv Culture) : Bonjour Tatiana De Rosnay. Tatiana De Rosnay (Le Voisin ) : Bonjour. Philippe Chauveau (Web Tv Culture) : Merci de nous recevoir, de nous accorder quelques instants à l’occasion de la sortie aux éditions Héloïse d’Ormesson d’un nouveau livre Le Voisin. Nous reviendrons sur ce roman. Mais parlons de vous un petit peu auparavant. Vous avez été journaliste mais l’écriture ça a toujours fait partie de votre vie même quand vous étiez enfant. Tatiana De Rosnay (Le Voisin ) : Oui, j’ai...Sentinelle de la pluie de Tatiana Rosnay (de) - Portrait - Suite
    Philippe Chauveau ( Web Tv Culture ) : Tatiana De Rosnay merci d’être avec nous. Le Voisin chez Héloïse d’Ormesson. Le Voisin, derrière ce titre énigmatique, c’est Colombe. Colombe est une jeune femme ; deux enfants, Oscar et Balthazar, un mari, Stéphane, souvent en déplacement, une vie somme toute qu’elle estime heureuse. La famille emménage dans un nouvel appartement et là que se passe-t-il ? Tatiana De Rosnay ( Le Voisin ) : D’abord Colombe pense qu’elle a trouvé l’appartement de ses rêves. Comme très...Sentinelle de la pluie de Tatiana Rosnay (de) - Le livre - Suite
    Le Livre écarlate Philippe Leconte « Je lis depuis bien longtemps les livres de Tatiana de Rosnay. Ce que j’aime chez elle, c’est cette façon qu’elle a de prendre du quotidien, de l’ordre des objets, des lieux, des espaces et les rapports entre les êtres. Je trouve que Le Voisin, c’est un sentiment très étrange ; c’est « le » voisin, c'est-à-dire celui qui est anonyme mais qui tout à coup va avoir une silhouette, une figure et une image de peur. C’est ça qui est très riche. Je crois que ce qui est intéressant...Sentinelle de la pluie de Tatiana Rosnay (de) - L'avis du libraire - Suite