Yoan Smadja

Yoan Smadja

J'ai cru qu'ils enlevaient toute trace de toi

Présentation 00'03'00"

Il y a des livres qui sont comme des rencontres, des livres qui vous élèvent, vous émeuvent, vous ouvrent les yeux, des livres qui restent en vous bien après avoir lu la dernière page. Le livre de Yoan Smadja fait partie de ces livres. Retenez ce joli titre « J’ai cru qu’ils enlevaient toute trace de toi ».
C’est un premier roman, mais quelle réussite. Pourtant, rien ne prédestinait Yoan Smadja à prendre la plume. Naviguant entre la France et Israël, Yoan Smadja a travaillé dans une ONG avant d’avoir aujourd’hui une activité professionnelle des plus classiques. Lecteurs et amateurs de beaux textes, il a dans sa bibliothèque quelques classiques incontournables. Mais de là à prendre la plume… Pourtant, en 2006, après un voyage au Rwanda dans le cadre d’une mission humanitaire, il est sous le choc. Les séquelles du génocide de 1994 sont encore bien présentes et Yoan Smajda emmagasine en lui toutes sortes d’informations et d’émotions. Rapidement, il jette sur le papier quelques réflexions. Il faudra pourtant attendre plusieurs années pour qu’il trouve le courage de reprendre ses notes et de s’atteler à l’écriture de ce roman. Comme s’il lui avait fallu prendre du recul et construire lui-même sa vie pour coller au plus près de ce que fut la réalité effroyable du Rwanda.
Nous allons suivre Sacha, femme de caractère, grand reporter pour un grand quotidien national, habituée à raconter à ses lecteurs le fracas du monde. Son chemin va croiser celui de Daniel, médecin rwandais dont l’épouse, Rose, muette de naissance travaille à l’ambassade de France. Leur petit garçon, Joseph, est le fruit d’un amour que rien ne semble pouvoir obscurcir.
Mais, en ce printemps 1994, la haine et la folie s’emparent de ce pays d’Afrique, le Rwanda s’embrase. Sacha, dépassée par ce qu’elle voit, sent ses certitudes vaciller. Quant à Daniel, en mission à l’autre bout du pays, il traversera mille dangers pour retrouver son fils et sa femme.
Voilà un roman d’une grande force, dont l’intrigue parfaitement menée et la richesse des personnages portent le sujet, à savoir le génocide rwandais, à son paroxysme. Dans le chaos, dans l’enfer d’un monde qui s’écroule, comment vivre, aimer, rester fidèle à ses idéaux, pardonner et se reconstruire ? Sans violence excessive dans les descriptions, contextualisant objectivement, afin de rappeler la brutalité des faits, sans apporter aucun jugement, ne sombrant pas la larme facile, avec une écriture d’une grande sensibilité et d’une grande justesse, Yoan Smadja écrit un livre bouleversant, saisissant, beau et tragique. Une histoire d’amour et de haine dont on ne ressort pas indemnes. C’est indéniablement un livre coup de cœur que je vous recommande particulièrement. « J’ai cru qu’ils enlevaient toute trace de toi » de Yoan Smadja est publié chez Belfond.

J'ai cru qu'ils enlevaient toute trace de toi Belfond
  • PRÉSENTATION
  • PORTRAIT
  • LIVRE
  • Il y a des livres qui sont comme des rencontres, des livres qui vous élèvent, vous émeuvent, vous ouvrent les yeux, des livres qui restent en vous bien après avoir lu la dernière page. Le livre de Yoan Smadja fait partie de ces livres. Retenez ce joli titre « J’ai cru qu’ils enlevaient toute trace de toi ».C’est un premier roman, mais quelle réussite. Pourtant, rien ne prédestinait Yoan Smadja à prendre la plume. Naviguant entre la France et Israël, Yoan Smadja a travaillé dans une ONG avant d’avoir aujourd’hui une...J'ai cru qu'ils enlevaient toute trace de toi d'Yoan Smadja - Présentation - Suite
    Philippe Chauveau : Bonjour Yoan Smadja. Vous êtes dans l'actualité avec ce livre publié chez Belfond « J'ai cru qu'il enlevait toute trace de toi ». C'est votre premier roman, un roman dont on parle beaucoup. Un roman fort qui nous emmène au Rwanda en 1994. On va y revenir bien sûr mais faisons un petit peu plus connaissance. Vous êtes né en France, il y a quelques années maintenant. Vous êtes aujourd'hui et depuis plusieurs années maintenant installé en Israël mais vous faites régulièrement la navette entre les deux...J'ai cru qu'ils enlevaient toute trace de toi d'Yoan Smadja - Portrait - Suite
    Philippe Chauveau : Avec ce qui est donc votre premier roman Yoan Smadja, vous nous emmenez au Rwanda. Je laisse de côté les toutes premières pages mais le sujet c'est vraiment le Rwanda de 1994 avec trois personnages clés. Il y a Sacha, une journaliste reporter. Elle a bourlingué un peu partout dans le monde. Et puis on l'envoie en Afrique du Sud parce qu'il y a des élections qui se préparent. Mais lorsqu'elle est là-bas au printemps 1994, elle se rend compte qu'il se trame aussi des choses un peu surprenantes au Rwanda et en...J'ai cru qu'ils enlevaient toute trace de toi d'Yoan Smadja - Livre - Suite