Nicolas d'Estienne d'Orves

Nicolas d'Estienne d'Orves

L'enfant du premier matin

Présentation 1'48

Ne vous fiez pas au côté « gentils intello » de Nicolas d'Estienne d'Orves. Derrière ses petites lunettes, il cache une imagination débordante, un brin de provocation et il adore vous faire frissonner. Après des études littéraires, c'est vers le journalisme qu'il se tourne et il se spécialise dans l'univers musical et plus particulièrement classique. Collaborant à France Musique, à Classica, au Figaro, Nicolas d'Estienne d'Orves est un journaliste reconnu, dont la critique, parfois assassine, est attendue autant qu'elle fait peur. De son amour pour la musique, il a notamment écrit « Les aventures extraordinaires de l'opéra » en 2002 et plus récemment une belle biographie de Jacques Offenbach. Mais l'autre passion de Nicolas d'Estienne d'orves, c'est l'écriture et depuis plusieurs années maintenant, il s'est engouffré dans un style littéraire où on ne l'attendait pas : le thriller. Teinté d'ésotérisme, de références historiques, de malédictions et d'énigmes en tout genre... Et ça marche. Le rythme est là, l'écriture est brillante et on se laisse volontiers embarqué dans ces romans fleuves dont les héros ordinaires ont pour mission de sauver l'humanité, rien de moins. Au final, des livres vendus à plus de 100 000 exemplaires et traduits dans une douzaine de langues. Après « Les orphelins du mal », « Les derniers jours de Paris » ou encore « Othon ou l'aurore immobile » qui reçu le prix Roger-Nimier, Nicolas d'Estienne d'Orves nous raconte « L'enfant du premier matin », une histoire incroyable qui vous mènera du Paris de la Belle époque au New-York de 2013, en passant par l'Himalaya, le Groenland, Berlin ou l'île de Pâques. Des aventures sur fond de religions oubliées qui vont vous tenir en haleine pendant plus de six-cents pages. « L'enfant du premier matin », c'est le nouveau roman de Nicolas d'Estienne d'Orves, c'est aux éditions XO. Nicolas d'Estienne d'Orves qui nous reçoit dans son bureau aménagé dans une chambre de bonne sur Web TV Culture.

Ne vous fiez pas au côté « gentils intello » de Nicolas d'Estienne d'Orves. Derrière ses petites lunettes, il cache une imagination débordante, un brin de provocation et il adore vous faire frissonner. Après des études littéraires, c'est vers le journalisme qu'il se tourne et il se spécialise dans l'univers musical et plus particulièrement classique. Collaborant à France Musique, à Classica, au Figaro, Nicolas d'Estienne d'Orves est un journaliste reconnu, dont la critique, parfois assassine, est attendue autant qu'elle fait peur. De son amour pour la musique, il a notamment écrit « Les aventures extraordinaires de l'opéra » en 2002 et plus récemment une belle biographie de Jacques Offenbach. Mais l'autre passion de Nicolas d'Estienne d'orves, c'est l'écriture et depuis plusieurs années maintenant, il s'est engouffré dans un style littéraire où on ne l'attendait pas : le thriller. Teinté d'ésotérisme, de références historiques, de malédictions et d'énigmes en tout genre... Et ça marche. Le rythme est là, l'écriture est brillante et on se laisse volontiers embarqué dans ces romans fleuves dont les héros ordinaires ont pour mission de sauver l'humanité, rien de moins. Au final, des livres vendus à plus de 100 000 exemplaires et traduits dans une douzaine de langues. Après « Les orphelins du mal », « Les derniers jours de Paris » ou encore « Othon ou l'aurore immobile » qui reçu le prix Roger-Nimier, Nicolas d'Estienne d'Orves nous raconte « L'enfant du premier matin », une histoire incroyable qui vous mènera du Paris de la Belle époque au New-York de 2013, en passant par l'Himalaya, le Groenland, Berlin ou l'île de Pâques. Des aventures sur fond de religions oubliées qui vont vous tenir en haleine pendant plus de six-cents pages. « L'enfant du premier matin », c'est le nouveau roman de Nicolas d'Estienne d'Orves, c'est aux éditions XO. Nicolas d'Estienne d'Orves qui nous reçoit dans son bureau aménagé dans une chambre de bonne sur Web TV Culture.

  • PRÉSENTATION
  • PORTRAIT
  • LE LIVRE
  • L'AVIS DU LIBRAIRE
  • Ne vous fiez pas au côté « gentils intello » de Nicolas d'Estienne d'Orves. Derrière ses petites lunettes, il cache une imagination débordante, un brin de provocation et il adore vous faire frissonner. Après des études littéraires, c'est vers le journalisme qu'il se tourne et il se spécialise dans l'univers musical et plus particulièrement classique. Collaborant à France Musique, à Classica, au Figaro, Nicolas d'Estienne d'Orves est un journaliste reconnu, dont la critique, parfois assassine, est attendue autant qu'elle...Marthe ou les beaux mensonges de Nicolas Estienne d'Orves (d') - Présentation - Suite
    Philippe Chauveau :Bonjour Nicolas d'Estienne d'Orves. Merci de nous recevoir ici dans votre bureau, votre univers...Nicolas d'Estienne d'Orves :Mon antre.Philippe Chauveau :Cette petite chambre de bonne que vous avez aménagé pour travailler. Et j'ai envie de dire « quel travail » parce qu'il y a l'écriture et votre actualité c'est un nouveau roman chez XO, un nouveau thriller « L'enfant du premier matin » et votre autre activité, c'est la musique. On sait que vous travaillez pour la presse magazine, pour Le Figaro, Le...Marthe ou les beaux mensonges de Nicolas Estienne d'Orves (d') - Portrait - Suite
    Philippe Chauveau :Nicolas d'Estienne d'Orves, votre actualité chez XO, ça s'appelle « L'enfant du premier matin », c'est votre septième roman en tant que tel, mais il y a aussi des nouvelles, des essais. Et là, on va suivre Valentin. Valentin est né le 11 septembre 2001. Et puis on va suivre aussi un autre personnage, Yves de Saint-Alveydre qui est dans le Paris de la Belle époque et forcément ces deux personnages à un moment vont se croiser. D'où est-elle née cette histoire qui nous amène au plus profond de notre...Marthe ou les beaux mensonges de Nicolas Estienne d'Orves (d') - Le livre - Suite
    Librairie « La Colomberie »7, rue de Condé75006 Paris Tél : 01 43 26 36 47 www.lacolomberie.frJean-Denys Nicolas d'Estienne d'Orves est un auteur à succès. 200 000 exemplaires dans le monde pour « Derniers jours de Paris » son dernier roman. En voilà un nouveau, « L'enfant du premier matin » qui recèle les mêmes ficelles littéraires. On le recommande pour un lecteur qui a envie de se divertir. Je serai tenté de dire que c'est une bonne lecture de transport par exemple, parce qu'on va avoir envie de reprendre vite le...Marthe ou les beaux mensonges de Nicolas Estienne d'Orves (d') - L'avis du libraire - Suite