Marie-Hélène Lafon

Marie-Hélène Lafon

Histoire du fils

Présentation 00'02'28"

Depuis son premier titre en 2001, « Le soir du chien », Marie-Hélène Lafon est restée fidèle à son éditeur Buchet-Chastel. Par la qualité de son écriture, son travail sur les mots et la syntaxe mais aussi par les histoires dont elle s’empare, telle une conteuse, elle a fédéré autour d’elle un public fidèle, libraires ou des lecteurs, sensible à son écriture développée dans plus d’une douzaine de titres dont « Sur la photo », « L’annonce » ou « Nos vies », des romans qui font partie d’une bibliographie dans laquelle les racines familiales et le lien à la terre sont des récurrences.

Attachée à sa terre du Cantal, et bien qu’installée à Paris depuis une quarantaine d’années, où elle enseigne les lettres, Marie-Hélène Lafon fait toujours évoluer ses personnages dans son Cantal natal, comme dans « Les pays » ou « Joseph ».

Voici son nouveau titre, « Histoire du fils ». Ce fils, c’est André. Elevé avec beaucoup d’amour par son oncle et sa tante, à la campagne, grandissant auprès de ses trois cousines, André ne voit sa mère que deux fois l’an quand la belle Gabrielle vient passer quelques jours chez sa sœur, quittant ce Paris qu’elle aime tant et où elle vit en totale liberté, ce qui n’est guère courant pour une fille de province dans les années 1920. Quant au père d’André, mystère, Gabrielle n’en a jamais rien dit.

C’est avec ce secret qu’André va grandir.

S’inspirant d’une histoire personnelle qu’elle a volontairement réinterprétée, Marie-Hélène Lafon nous raconte ces familles, nos familles, où l’on grandit sur les non-dits, où les générations se succèdent sur une zone d’ombre qui se révèle au grand jour quand on ne s’y attend plus.

Sans dialogue, privilégiant la narration, Marie-Hélène Lafon nous offre une galerie de personnages qui tous, pourraient être des membres de nos familles, des êtres de chair et de sang, cachant leurs blessures pour avancer vaille que vaille.

Mais au-delà de l’histoire, c’est aussi un roman d’ambiance. Dans la froideur du Cantal, la chaleur du Lot, la lumière de Paris, entre hivers et été, des années 1900 à notre époque contemporaine, Marie-Hélène Lafon écrit comme on peint. Prenez le temps de vous arrêter devant son nouveau tableau, laissez-vous inspirer et bouleverser par « L’Histoire du fils », le nouveau roman de Marie-Hélène Lafon publié chez Buchet Chastel.

  • PRÉSENTATION
  • Depuis son premier titre en 2001, « Le soir du chien », Marie-Hélène Lafon est restée fidèle à son éditeur Buchet-Chastel. Par la qualité de son écriture, son travail sur les mots et la syntaxe mais aussi par les histoires dont elle s’empare, telle une conteuse, elle a fédéré autour d’elle un public fidèle, libraires ou des lecteurs, sensible à son écriture développée dans plus d’une douzaine de titres dont « Sur la photo », « L’annonce » ou « Nos vies », des romans qui font partie d’une...Histoire du fils de Marie-Hélène Lafon - Présentation - Suite