Mireille Calmel

Mireille Calmel

Le Chant des sorcieres

Portrait 4'18
Philippe Chauveau (Web TV Culture) : Mireille Calmel, bonjour. « Le lit d'Aliénor», « Le bal des louves », aujourd'hui « Le chant des sorcières », toutes vos histoires nous emmènent dans des périodes historiques avec des personnages tout à fait extraordinaires. Quel enfant étiez-vous ? Etiez-vous plutôt une petite fille qui rêvait de princesse ou au contraire une petite fille un peu aventurière, un peu batailleuse ?

Mireille Calmel (Le chant des sorcières) : J'aurais aimé être aventurière ! L'aventure a été dans les couloirs des hôpitaux, donc ça n'était pas très très gai quoi. C'est peut-être ce qui m'a donné l'envie justement de m'évadr et de m'évader à la fois par la lecture et puis très vite par l'écriture pour avoir un but de survie.

Philippe Chauveau (Web TV Culture) : Alors je cite ces grandes sagas qui vous ont fait connaître « Le lit d'Aliénor », « Le bal des louves », aujourd'hui « Le chant des sorcières ». Plonger le lecteur dans ces époques tout à fait extraordinaires, le Moyen Age entre autres, c'est important pour vous ? Ce sont des époques dans lesquelles vous plaisez ?

Mireille Calmel (Le chant des sorcières) : Je n'étais pas particulièrement attirée par l'histoire, puis il a fallu que je rencontre Geoffrey Rudel au détour de la citadelle pour qu'à un moment donné le déclic se fasse et que ça donne naissance au « lit d'Aliénor » par la suite. Et puis comme je suis un peu particulière, j'ai des visions… enfin j'ai des rêves un peu curieux qui m'amènent sur les traces de personnages qui ont existé, et bien cette perception-là, un peu particulière des choses, c'est une ouverture sur mes livres. Donc le Moyen Age étant peuplé de magie, je me sens peut-être un peu plus normale quand j'écris là!

Philippe Chauveau (Web TV Culture) : Alors justement vous évoquiez la citadelle de Blaye, les endroits, les lieux sont vraiment très importants pour vous lancer dans l'écriture ?

Mireille Calmel (Le chant des sorcières) : Les lieux sont très importants. Ça a toujours été, si vous voulez, l'écriture, vraiment une rencontre avec soit un personnage, soit un lieu, soit une émotion. On peut parler par exemple de « La rivière des âmes ». « La rivière des âmes » est un livre qui m'a sauvé la vie. Il y a deux ans, si je ne l'avais pas écrit, je ne serais plus là aujourd'hui. Parce que cette héroïne-là, qui est un petit peu mon double quelque part, si elle n'avait pas trouvé le courage d'affronter sa plus grande peur, je pense qu'elle ne m'aurait pas donné le courage d'affronter la mienne. Et la mienne c'était la maladie, c'était recommencer, revivre, repasser par les hôpitaux et accepter ce que la médecine refusait à l'époque ; accepter que j'étais en train de mourir et que j'avais un cancer que me rongeait. Donc chaque fois il y a eu dans ma vie, un personnage, quelque chose qui m'a ramené sur le terrain de l'écriture et qui a fait que l'écriture continue d'être ma survie.

Philippe Chauveau (Web TV Culture) : Vos livres sont publiés à plus de deux millions d'exemplaires, c'est fabuleux !

Mireille Calmel (Le chant des sorcières) : C'est assez fabuleux, oui !

Philippe Chauveau (Web TV Culture) : Vous l'expliquez comment ?

Mireille Calmel (Le chant des sorcières) : C'est vrai que je suis un peu à part parce que ce n'est pas du fantastique, ce n'est pas vraiment de l'historique pur, ce n'est pas du polar, mais j'ai des lecteurs de polar qui s'y retrouvent, ce n'est pas du thriller, mais j'ai des lecteurs de thrillers qui sont accros… Donc je crois que mes livres se sont tellement nourris de toutes mes lectures et je suis assez éclectique dans ce registre. Finalement je suis un petit peu à part dans le milieu de l'édition avec quelque chose qui ne ressemble qu'à ce que j'écris tout simplement, peut-être que c'est ça, je ne sais pas.

Philippe Chauveau (Web TV Culture) : Il y a d'autres auteurs comme Ken Follet qui vous ont un petit peu inspiré ?

Mireille Calmel (Le chant des sorcières) : Je lis de tout. Ken Follet, parce que c'est vrai que c'est celui qui est peut-être le plus proche de mon univers littéraire, mais bon voilà…moi j'adore Crichton, j'adore tous les thrillers…Chattam…enfin voilà !

Philippe Chauveau (Web TV Culture) : Est ce que vous auriez envie de rompre complètement et un jour d'écrire un thriller ou quelque chose de complètement différent ?

Mireille Calmel (Le chant des sorcières) : C'est absolument pas impossible. Bon déjà, voyez « La rivière des âmes » c'est un livre contemporain, qui est plus sur la base du thriller d'ailleurs. Un livre pour moi c'est la rencontre d'un moment, d'une émotion qui passe, quelque chose que je reçois donc mon écriture sera faite de ce que je reçois. Je ne sais pas ce que sera demain. J'ai des projets, pour l'instant ils sont historiques, c'est à dire qu il y a encore la suite du « Chant des sorcières », il y a la suite du « Lit d'Aliénor », il y a une BD ; l'adaptation BD du « Lit d'Aliénor » qui est en projet. Quelques belles histoires à raconter, deux, trois qui ne sont pas historiques, dans mes tiroirs dans un petit coin de ma tête et je crois qu'elles attendent le bon moment pour éclore.

Philippe Chauveau (Web TV Culture) : Mireille Calmel, merci beaucoup

Mireille Calmel (Le chant des sorcières) : C'est moi !

Philippe Chauveau (Web TV Culture) : « Le lit d'Aliénor », « Le bal des louves », « Lady pirate », entre autres. La nouvelle saga de Mireille Calmel « Le chant des sorcières », chez XO éditions évidemment.
Philippe Chauveau (Web TV Culture) : Mireille Calmel, bonjour. « Le lit d'Aliénor», « Le bal des louves », aujourd'hui « Le chant des sorcières », toutes vos histoires nous emmènent dans des périodes historiques avec des personnages tout à fait extraordinaires. Quel enfant étiez-vous ? Etiez-vous plutôt une petite fille qui rêvait de princesse ou au contraire une petite fille un peu aventurière, un peu batailleuse ?

Mireille Calmel (Le chant des sorcières) : J'aurais aimé être aventurière ! L'aventure a été dans les couloirs des hôpitaux, donc ça n'était pas très très gai quoi. C'est peut-être ce qui m'a donné l'envie justement de m'évadr et de m'évader à la fois par la lecture et puis très vite par l'écriture pour avoir un but de survie.

Philippe Chauveau (Web TV Culture) : Alors je cite ces grandes sagas qui vous ont fait connaître « Le lit d'Aliénor », « Le bal des louves », aujourd'hui « Le chant des sorcières ». Plonger le lecteur dans ces époques tout à fait extraordinaires, le Moyen Age entre autres, c'est important pour vous ? Ce sont des époques dans lesquelles vous plaisez ?

Mireille Calmel (Le chant des sorcières) : Je n'étais pas particulièrement attirée par l'histoire, puis il a fallu que je rencontre Geoffrey Rudel au détour de la citadelle pour qu'à un moment donné le déclic se fasse et que ça donne naissance au « lit d'Aliénor » par la suite. Et puis comme je suis un peu particulière, j'ai des visions… enfin j'ai des rêves un peu curieux qui m'amènent sur les traces de personnages qui ont existé, et bien cette perception-là, un peu particulière des choses, c'est une ouverture sur mes livres. Donc le Moyen Age étant peuplé de magie, je me sens peut-être un peu plus normale quand j'écris là!

Philippe Chauveau (Web TV Culture) : Alors justement vous évoquiez la citadelle de Blaye, les endroits, les lieux sont vraiment très importants pour vous lancer dans l'écriture ?

Mireille Calmel (Le chant des sorcières) : Les lieux sont très importants. Ça a toujours été, si vous voulez, l'écriture, vraiment une rencontre avec soit un personnage, soit un lieu, soit une émotion. On peut parler par exemple de « La rivière des âmes ». « La rivière des âmes » est un livre qui m'a sauvé la vie. Il y a deux ans, si je ne l'avais pas écrit, je ne serais plus là aujourd'hui. Parce que cette héroïne-là, qui est un petit peu mon double quelque part, si elle n'avait pas trouvé le courage d'affronter sa plus grande peur, je pense qu'elle ne m'aurait pas donné le courage d'affronter la mienne. Et la mienne c'était la maladie, c'était recommencer, revivre, repasser par les hôpitaux et accepter ce que la médecine refusait à l'époque ; accepter que j'étais en train de mourir et que j'avais un cancer que me rongeait. Donc chaque fois il y a eu dans ma vie, un personnage, quelque chose qui m'a ramené sur le terrain de l'écriture et qui a fait que l'écriture continue d'être ma survie.

Philippe Chauveau (Web TV Culture) : Vos livres sont publiés à plus de deux millions d'exemplaires, c'est fabuleux !

Mireille Calmel (Le chant des sorcières) : C'est assez fabuleux, oui !

Philippe Chauveau (Web TV Culture) : Vous l'expliquez comment ?

Mireille Calmel (Le chant des sorcières) : C'est vrai que je suis un peu à part parce que ce n'est pas du fantastique, ce n'est pas vraiment de l'historique pur, ce n'est pas du polar, mais j'ai des lecteurs de polar qui s'y retrouvent, ce n'est pas du thriller, mais j'ai des lecteurs de thrillers qui sont accros… Donc je crois que mes livres se sont tellement nourris de toutes mes lectures et je suis assez éclectique dans ce registre. Finalement je suis un petit peu à part dans le milieu de l'édition avec quelque chose qui ne ressemble qu'à ce que j'écris tout simplement, peut-être que c'est ça, je ne sais pas.

Philippe Chauveau (Web TV Culture) : Il y a d'autres auteurs comme Ken Follet qui vous ont un petit peu inspiré ?

Mireille Calmel (Le chant des sorcières) : Je lis de tout. Ken Follet, parce que c'est vrai que c'est celui qui est peut-être le plus proche de mon univers littéraire, mais bon voilà…moi j'adore Crichton, j'adore tous les thrillers…Chattam…enfin voilà !

Philippe Chauveau (Web TV Culture) : Est ce que vous auriez envie de rompre complètement et un jour d'écrire un thriller ou quelque chose de complètement différent ?

Mireille Calmel (Le chant des sorcières) : C'est absolument pas impossible. Bon déjà, voyez « La rivière des âmes » c'est un livre contemporain, qui est plus sur la base du thriller d'ailleurs. Un livre pour moi c'est la rencontre d'un moment, d'une émotion qui passe, quelque chose que je reçois donc mon écriture sera faite de ce que je reçois. Je ne sais pas ce que sera demain. J'ai des projets, pour l'instant ils sont historiques, c'est à dire qu il y a encore la suite du « Chant des sorcières », il y a la suite du « Lit d'Aliénor », il y a une BD ; l'adaptation BD du « Lit d'Aliénor » qui est en projet. Quelques belles histoires à raconter, deux, trois qui ne sont pas historiques, dans mes tiroirs dans un petit coin de ma tête et je crois qu'elles attendent le bon moment pour éclore.

Philippe Chauveau (Web TV Culture) : Mireille Calmel, merci beaucoup

Mireille Calmel (Le chant des sorcières) : C'est moi !

Philippe Chauveau (Web TV Culture) : « Le lit d'Aliénor », « Le bal des louves », « Lady pirate », entre autres. La nouvelle saga de Mireille Calmel « Le chant des sorcières », chez XO éditions évidemment.

  • PRÉSENTATION
  • PORTRAIT
  • LE LIVRE
  • L'AVIS DU LIBRAIRE
  • Née à Martigues sous le soleil de Provence et aujourd'hui installée en Aquitaine, Mireille Calmel a connu le succès avec ses grandes fresques historiques : « Le bal des louves », « Le lit d'Aliénor », « Lady pirate » vendus à plus de deux millions d'exemplaires et traduits dans une dizaine de pays. Aujourd'hui Mireille Calmel nous propose sa nouvelle saga historique « le chant des sorcières » publiée chez XO éditions. Mireille Calmel nous plonge au coeur du quinzième siècle, sur les traces de la belle Algonde. Et dans...La prisonnière du diable de Mireille Calmel - Présentation - Suite
    Philippe Chauveau (Web TV Culture) : Mireille Calmel, bonjour. « Le lit d'Aliénor», « Le bal des louves », aujourd'hui « Le chant des sorcières », toutes vos histoires nous emmènent dans des périodes historiques avec des personnages tout à fait extraordinaires. Quel enfant étiez-vous ? Etiez-vous plutôt une petite fille qui rêvait de princesse ou au contraire une petite fille un peu aventurière, un peu batailleuse ? Mireille Calmel (Le chant des sorcières) : J'aurais aimé être aventurière ! L'aventure a été dans les...La prisonnière du diable de Mireille Calmel - Portrait - Suite
    Philippe Chauveau (Web TV Culture) : Mireille Calmel, bonjour. Nous sommes ensemble sur Web Tv Culture pour évoquer votre nouveau roman, votre nouvelle saga historique, « Le chant des sorcières » publiée chez XO. Nous sommes à Blaye, sur l'estuaire de la Gironde, Blaye c'est la citadelle de Vauban. C'est là que tout a commencé pur vous ? Mireille Calmel (Le chant des sorcières) : Oui c'est là que tout a commencé, c'est juste ici d'ailleurs, puisque vous avez ce qu'il reste malheureusement du château des Rudel, le château de...La prisonnière du diable de Mireille Calmel - Le livre - Suite
    Le libraire Sylvain BOUNY Maison de la presse 2 rte St Savin 33920 SAINT CHRISTOLY DE BLAYE 05 57 42 46 10 Ecrivain à succès, toujours la même, accessible à tout le monde. Simple, disponible. C'est vrai qu'avec un roman, elle peut en faire trois, quatre, cinq tomes et puis ça peut partir avec des romans de milles pages et on ne s'ennuie pas. Il y a toujours plein de rebondissements dans l'histoire. Et puis la fluidité de son écriture, toutes ses recherches, parce que, on sait que pour le premier ouvrage, qui a énormément...La prisonnière du diable de Mireille Calmel - L'avis du libraire - Suite