Françoise Dorin

Françoise Dorin

Les lettres que je n'ai pas envoyées...

Le livre 4'22
Philippe Chauveau (WebTVCulture ) : Françoise Dorin, merci d’être avec nous, Les Lettres que je n’ai pas envoyées..., c’est votre nouveau livre aux éditions Plon. Ce n’est pas un roman, ce sont des lettres, des lettres que vous auriez pu envoyer. Pourquoi ce livre ?

Françoise Dorin (Les lettres que je n’ai pas envoyées...) : Et que je n’ai pas envoyées, parce que  justement je l’explique, j’aime tellement écrire des romans que je n’aime pas enlever du temps au roman pour le donner à des lettres.
Si j’ai des lecteurs qui m’écrivent, c’est très mal de ma part, je ne m'aime pas quand je fais ça, je ne leur réponds pas parce que je préfère écrire pour moi-même. J’ai un seul être qui m’a donné l’absolution pour ça, c’est Jean d’Ormesson qui m’a dit « un auteur qui écrit, qui répond aux lettres qu’on lui envoie est un auteur perdu ». Parce que c’est vrai, on n’écrit pas n’importe quoi quand on est auteur. Il y a un vague rêve de postérité qui doit vous trotter dans la tête,et qui vous empêche d’écrire Merci beaucoup, au revoir et à l’an prochain, en gros.

Philippe Chauveau (WebTVCulture ) : Alors ces lettres, à qui s’adressent-elles ?

Françoise Dorin (Les lettres que je n’ai pas envoyées...) : Soit à des personnages directement que j’ai rencontrés. Attention, tout est vrai dans ce livre. Ou alors plus idéalement, plus abstraitement à des sentiments, à des sensations, à des souvenirs, à des idées, une lettre à la chance, une lettre au bonheur, une lettre au lundi, le jour du lundi.

Philippe Chauveau (WebTVCulture ) : Il y a certains passages, où vous parlez aussi de vous avec Paule Nord, Paule Sud.

Françoise Dorin (Les lettres que je n’ai pas envoyées...) : Il y a une lutte souvent qui se passe comme je la décris, le soir sur l’oreiller quand je suis toute seule et il y a une lutte entre moi et moi. Moi que j’appelle Paule Sud et qui est celle que tout le monde connaît, avec une facilité à prendre les choses plutôt à la rigolade ; et Paule Nord qui aurait des tendances à être franchement pessimiste, pas drôle, voilà, et réfléchie.

Philippe Chauveau (WebTVCulture ) : en préambule, vous le dites, ce livre, c’est un petit peu  un cadeau que vous avez envie de faire aussi à vos lecteurs, pour qu’il vous connaisse un petit peu mieux.

Françoise Dorin (Les lettres que je n’ai pas envoyées...) : Ce n’est pas moi qui ai employé le mot cadeau, je ne me suis jamais permis une chose pareille.

Philippe Chauveau (WebTVCulture ) : Non, c’est moi qui le dis.

Françoise Dorin (Les lettres que je n’ai pas envoyées...) : C’est vous qui le dites, c’est plutôt un remerciement pour tout ce qu’ils m’ont apporté, tout ce que les lecteurs m’ont apporté, les auditeurs et les spectateurs de théâtres. J’ai encore reçu tout à l’heure, une lettre d’une spectatrice belge, et la lettre était merveilleuse,et mon premier réflexe si vous  voulez, c’est de lui répondre, parce que c’est tellement extraordinaire ce qu’elle m’a dit ; et puis je sais que je ne vais pas le faire, j’espère qu’elle m’entendra…

Philippe Chauveau (WebTVCulture ) : Est-ce que les lettres, c’est aussi une façon de dire, attention, avec un mail, un SMS, vous ne pourrez jamais dire autant de choses qu’en prenant votre stylo ?

Françoise Dorin (Les lettres que je n’ai pas envoyées...) : Dans ce livre, je parle du mail, de l’Internet, invention devant laquelle je m’incline au point de vue invention. Mais au point de vue échange avec les êtres, personnellement, je préfère l’écriture et garder mon stylo, mon stylo-feutre, attention ! Parce que c’est celui-là qui glisse le plus vite.

Philippe Chauveau (WebTVCulture ) : Ces lettres que vous n’avez pas envoyées, est-ce que c’est une façon pour vous d’entrouvrir la porte, pour que l’on vous connaisse un peu mieux ?

Françoise Dorin (Les lettres que je n’ai pas envoyées...) : Il paraît, je vous dis « Il paraît », parce que je n’avais aucune volonté en écrivant ce livre, et beaucoup de personnes m’ont dit « on te connaît mieux, on vous connaît mieux maintenant qu’on a lu ce livre. »

Philippe Chauveau (WebTVCulture ) : Les projets, c’est quoi demain, d’autres chansons, d’autres pièces, un roman déjà en préparation ?

Françoise Dorin (Les lettres que je n’ai pas envoyées...) : Encore, encore, encore, le plus longtemps possible.

Philippe Chauveau (WebTVCulture ) : Merci Françoise Dorin, Les lettres que je n’ai pas envoyées..., c’est votre nouveau livre aux éditions Plon.
Philippe Chauveau (WebTVCulture ) : Françoise Dorin, merci d’être avec nous, Les Lettres que je n’ai pas envoyées..., c’est votre nouveau livre aux éditions Plon. Ce n’est pas un roman, ce sont des lettres, des lettres que vous auriez pu envoyer. Pourquoi ce livre ?

Françoise Dorin (Les lettres que je n’ai pas envoyées...) : Et que je n’ai pas envoyées, parce que  justement je l’explique, j’aime tellement écrire des romans que je n’aime pas enlever du temps au roman pour le donner à des lettres.
Si j’ai des lecteurs qui m’écrivent, c’est très mal de ma part, je ne m'aime pas quand je fais ça, je ne leur réponds pas parce que je préfère écrire pour moi-même. J’ai un seul être qui m’a donné l’absolution pour ça, c’est Jean d’Ormesson qui m’a dit « un auteur qui écrit, qui répond aux lettres qu’on lui envoie est un auteur perdu ». Parce que c’est vrai, on n’écrit pas n’importe quoi quand on est auteur. Il y a un vague rêve de postérité qui doit vous trotter dans la tête,et qui vous empêche d’écrire Merci beaucoup, au revoir et à l’an prochain, en gros.

Philippe Chauveau (WebTVCulture ) : Alors ces lettres, à qui s’adressent-elles ?

Françoise Dorin (Les lettres que je n’ai pas envoyées...) : Soit à des personnages directement que j’ai rencontrés. Attention, tout est vrai dans ce livre. Ou alors plus idéalement, plus abstraitement à des sentiments, à des sensations, à des souvenirs, à des idées, une lettre à la chance, une lettre au bonheur, une lettre au lundi, le jour du lundi.

Philippe Chauveau (WebTVCulture ) : Il y a certains passages, où vous parlez aussi de vous avec Paule Nord, Paule Sud.

Françoise Dorin (Les lettres que je n’ai pas envoyées...) : Il y a une lutte souvent qui se passe comme je la décris, le soir sur l’oreiller quand je suis toute seule et il y a une lutte entre moi et moi. Moi que j’appelle Paule Sud et qui est celle que tout le monde connaît, avec une facilité à prendre les choses plutôt à la rigolade ; et Paule Nord qui aurait des tendances à être franchement pessimiste, pas drôle, voilà, et réfléchie.

Philippe Chauveau (WebTVCulture ) : en préambule, vous le dites, ce livre, c’est un petit peu  un cadeau que vous avez envie de faire aussi à vos lecteurs, pour qu’il vous connaisse un petit peu mieux.

Françoise Dorin (Les lettres que je n’ai pas envoyées...) : Ce n’est pas moi qui ai employé le mot cadeau, je ne me suis jamais permis une chose pareille.

Philippe Chauveau (WebTVCulture ) : Non, c’est moi qui le dis.

Françoise Dorin (Les lettres que je n’ai pas envoyées...) : C’est vous qui le dites, c’est plutôt un remerciement pour tout ce qu’ils m’ont apporté, tout ce que les lecteurs m’ont apporté, les auditeurs et les spectateurs de théâtres. J’ai encore reçu tout à l’heure, une lettre d’une spectatrice belge, et la lettre était merveilleuse,et mon premier réflexe si vous  voulez, c’est de lui répondre, parce que c’est tellement extraordinaire ce qu’elle m’a dit ; et puis je sais que je ne vais pas le faire, j’espère qu’elle m’entendra…

Philippe Chauveau (WebTVCulture ) : Est-ce que les lettres, c’est aussi une façon de dire, attention, avec un mail, un SMS, vous ne pourrez jamais dire autant de choses qu’en prenant votre stylo ?

Françoise Dorin (Les lettres que je n’ai pas envoyées...) : Dans ce livre, je parle du mail, de l’Internet, invention devant laquelle je m’incline au point de vue invention. Mais au point de vue échange avec les êtres, personnellement, je préfère l’écriture et garder mon stylo, mon stylo-feutre, attention ! Parce que c’est celui-là qui glisse le plus vite.

Philippe Chauveau (WebTVCulture ) : Ces lettres que vous n’avez pas envoyées, est-ce que c’est une façon pour vous d’entrouvrir la porte, pour que l’on vous connaisse un peu mieux ?

Françoise Dorin (Les lettres que je n’ai pas envoyées...) : Il paraît, je vous dis « Il paraît », parce que je n’avais aucune volonté en écrivant ce livre, et beaucoup de personnes m’ont dit « on te connaît mieux, on vous connaît mieux maintenant qu’on a lu ce livre. »

Philippe Chauveau (WebTVCulture ) : Les projets, c’est quoi demain, d’autres chansons, d’autres pièces, un roman déjà en préparation ?

Françoise Dorin (Les lettres que je n’ai pas envoyées...) : Encore, encore, encore, le plus longtemps possible.

Philippe Chauveau (WebTVCulture ) : Merci Françoise Dorin, Les lettres que je n’ai pas envoyées..., c’est votre nouveau livre aux éditions Plon.

Les lettres que je n'ai pas envoyées... Aux Editions Plon
  • PRÉSENTATION
  • PORTRAIT
  • LE LIVRE
  • Françoise Dorin est une touche-à-tout, fille du célèbre chansonnier René Dorin, elle a toujours gardé le goût de la scène, comédienne, elle-même, elle a écrit de nombreuses pièces de théâtre, comme par exemple La Facture, avec Jacqueline Maillan. On lui doit aussi de nombreuses chansons à succès pour Dalida, Charles Aznavour, Claude François ou plus récemment Céline Dion. Mais Françoise Dorin est aussi évidemment écrivain, Va voir maman, papa travaille..., Les jupes culottes ou encore Les vendanges tardives...Les lettres que je n'ai pas envoyées... de Françoise Dorin - Présentation - Suite
    Philippe Chauveau (WebTVCulture) : Bonjour, Françoise Dorin. Françoise Dorin (Les lettres que je n'ai pas envoyées...) : Bonjour, Monsieur Philippe Chauveau (WebTVCulture) :  Merci beaucoup de nous recevoir, votre nouveau livre aux éditions Plon, Les lettres que je n'ai pas envoyées... Alors avant de parler de ce livre et de ces lettres que vous n'avez pas envoyées, petit retour en arrière, le théâtre, la chanson, les romans, vous êtes une touche-à-tout. Françoise Dorin (Les lettres que je n'ai pas envoyées…) :...Les lettres que je n'ai pas envoyées... de Françoise Dorin - Portrait - Suite
    Philippe Chauveau (WebTVCulture ) : Françoise Dorin, merci d’être avec nous, Les Lettres que je n’ai pas envoyées..., c’est votre nouveau livre aux éditions Plon. Ce n’est pas un roman, ce sont des lettres, des lettres que vous auriez pu envoyer. Pourquoi ce livre ? Françoise Dorin (Les lettres que je n’ai pas envoyées...) : Et que je n’ai pas envoyées, parce que  justement je l’explique, j’aime tellement écrire des romans que je n’aime pas enlever du temps au roman pour le donner à des lettres. Si...Les lettres que je n'ai pas envoyées... de Françoise Dorin - Le livre - Suite