Victor Jestin

Victor Jestin

L'homme qui danse

Présentation 00'02'46"

Nantais d’origine, formé à l’image, coréalisateur de plusieurs courts-métrages et participant à l’écriture de scenarii, Victor Jestin a été révélé en 2019 avec son premier roman « La chaleur », une histoire d’adolescence et de drame sous le soleil de l’Atlantique. Salué par la critique, le livre a aussi largement séduit les lecteurs, touchés par la sensibilité et l’originalité de l’écriture du jeune homme. Le roman a reçu notamment le prix Ouest, le prix de la Vocation et le prix Femina des lycéens.
Autant dire que le nouveau roman de Victor Jestin était attendu. Et l’auteur de concrétiser les espoirs placés en lui.
« La plage », c’est une boite de nuit, dans une petite ville des bords de Loire, non loin de Nantes. « La plage », c’est ce lieu qu’Arthur va découvrir un peu par hasard, par bravade aussi. Il est ado dans les années 90. Arthur n’est pas bien dans sa peau, ne sait pas être à l’aise avec les autres, avec lui-même non plus. Et finalement, dans ce lieu où les décibels évitent les discussions, où la pénombre cache les corps, où les spots embellissent les visages, il trouve ici un refuge. Et la découverte de la danse sera aussi pour lui une révélation, lui qui est si mal dans son corps.
Au gré de ses tentatives d’échanges, de ses amitiés factices, de ses amours avortées, de son manque d’assurance, de sa vie sociale foireuse, nous allons suivre Arthur sur près de quarante années, dans cette boîte de nuit où la fête a souvent un goût d’inachevé, de mensonges, d’amertume.
Chaque chapitre porte une date et prénom, liée à une rencontre, de celle qui pourrait ou aurait pu tout changer au destin d’Arthur, anti-héros à la fois pathétique et touchant qui n’a trouvé que la piste de danse pour exister… un peu.
Derrière cette histoire d’aujourd’hui, entre spleen et fragilité, on retrouve avec un vrai plaisir l’écriture subtile, douce et violente à la fois, de Victor Jestin. Les personnages sont là, proches de nous, les ambiances nous parlent, les lieux se dessinent à nos yeux. Et le lecteur d’accompagner Arthur, personnage central de ce roman, comme on voudrait, en vain, tendre la main à un ami qui souffre. Formidable histoire sur la solitude, la difficulté de faire sa place en société, l’intimité de l’être, le nouveau roman de Victor Jestin prouve que nous avons là un écrivain qui n’a pas fini de nous surprendre et de nous émouvoir.
« L’homme qui danse » de Victor Jestin est publié chez Flammarion.

  • PRÉSENTATION
  • Nantais d’origine, formé à l’image, coréalisateur de plusieurs courts-métrages et participant à l’écriture de scenarii, Victor Jestin a été révélé en 2019 avec son premier roman « La chaleur », une histoire d’adolescence et de drame sous le soleil de l’Atlantique. Salué par la critique, le livre a aussi largement séduit les lecteurs, touchés par la sensibilité et l’originalité de l’écriture du jeune homme. Le roman a reçu notamment le prix Ouest, le prix de la Vocation et le prix Femina des...L'homme qui danse de Victor Jestin - Présentation - Suite