Gonzague Saint Bris

Gonzague Saint Bris

Francois 1er et la Renaissance

Le livre 4'47
Philippe Chauveau (Web Tv Culture) : Gonzague Saint Bris nous sommes au Clos Lucé à Amboise au cœur du val de Loire, à l'occasion de la sortie aux éditions Télémaque de votre nouveau livre, cette biographie consacrée à François 1er. François 1er à Amboise, François 1er au clos Lucé pourquoi finalement ?

Gonzague Saint Bris (François Ier et la Renaissance) : Parce que c'est très important dans sa vie. Toute sa jeunesse François 1er a vécu ici au clos Lucé de l'âge de 5 ans à l'âge de 15 ans.
Il n'est pas devenu Roi dans la ligne directe. C'est Louis XII voyant que sa femme Anne de Bretagne n'a pas d'enfant, pense au futur et se dit « je vais faire venir mon neveu » François d'Angoulême, pour qu'il soit élevé près du château royal d'Amboise sans y être tout à fait, et le préparer à être roi. C'est pourquoi, François a passé toute son enfance et une partie de son adolescence au Clos Lucé. C'est un garçon batailleur, qui adore la nature, déjà, la chasse et c'est un garçon très grand, très beau quand François est Roi à 20 ans.
Il continue de venir au Clos Lucé, parce qu'il a installé dans la maison de sa mère Louise de Savoie, Léonard de Vinci.

Philippe Chauveau (Web Tv Culture) : Gonzague Saint Bris, je vous propose que nous allions justement dans la chambre de Léonard…
… Nous sommes donc à présent dans la chambre où Léonard de Vinci rendit le dernier soupir, la légende dit même dans les bras de François 1er.
Votre livre, Gonzague Saint Bris, vous l'avez découpé en une vingtaine de chapitres, est-ce pour nous rappeler que finalement, ce roi est multi facettes ?

Gonzague Saint Bris (François Ier et la Renaissance) : Chaque chapitre raconte une partie de la vie de François 1er et à la fin de chaque chapitre il y a ce que j'appelle un médaillon, c'est-à-dire une image écrite. Je raconte quelqu'un qui a connu François 1er ou qui est de l'époque de François 1er.
Ca peut être Magellan, ça peut être Nostradamus, ça peut être Copernic, pour montrer tout l'éclat de la Renaissance.

Philippe Chauveau (Web Tv Culture) : François 1er , roi guerrier mais aussi amateur de belles femmes, amateur des arts, poète lui-même ?

Gonzague Saint Bris (François Ier et la Renaissance): C'est le père des lettres, il est l‘ami des écrivains.
François 1er , c'est quelqu'un qui ne veut jamais déjeuner idiot.
Il veut toujours apprendre quelque chose, tout le temps. Donc il invite à sa table aussi bien Clément Marot que Guillaume Budé. Il bouge tout le temps c'est un roi migrateur. Les ambassadeurs de Venise n'arrivent pas à suivre. Il part avec 8000 personnes, il fait des entrées dans les villes. Il va vers la France. Il veut connaître son pays.
Et puis il a inventé plein de choses très amusantes. Par exemple, l'édit de Chateauregnard c'est l'édit qui permet d'inventer le Loto. Il a inventé aussi malheureusement la fiscalité François 1er.
En tout cas il a fait cette France culturelle, cette France ouverte, cette France tolérante.

Philippe Chauveau (Web Tv Culture) : François 1er homme batailleur, Marignan, Pavie, François 1er grand amoureux également ?

Gonzague Saint Bris (François Ier et la Renaissance) : Il a c'est vrai deux maîtresses très importantes dans sa vie. La première est Françoise de Chateaubrilland une brune somptueuse aux yeux bleus qui est immensément cultivée et la deuxième, Anne de Pisseleu qui a 18 ans est qui est aussi une dame très lettrée.

Philippe Chauveau (Web Tv Culture) : Cette chambre et le Clos Lucé en général sont imprégnés de l'esprit de François 1er et de Léonard de Vinci. Quel était le lien entre ces deux personnages ? pourquoi s'appréciaient-ils autant ?

Gonzague Saint Bris (François Ier et la Renaissance) : C'est un lien extraordinaire entre deux êtres à qui il manque quelque chose.
A François 1er, il manque un père. A Léonard de Vinci, qui à des disciples, il manque un fils. Donc c'est une relation filiale. François 1er est le premier souverain qui a fait des artistes l'égal des rois.

Philippe Chauveau (Web Tv Culture) : Gonzague Saint Bris, nous sommes à présent dans le souterrain qui permettait à François 1er d'aller du château royal d'Amboise au Clos Lucé pour rendre visite à Léonard de Vinci.
Dans ce livre, quelle image voulez-vous donner de François 1er.

Gonzague Saint Bris (François Ier et la Renaissance) : L'image que je voudrais laisser de François 1er, c'est un artiste au pouvoir et un roi souverain ami des créateurs.

Philippe Chauveau (Web Tv Culture) : Gonzague Saint Bris, merci beaucoup, « François 1er », c'est votre nouveau livre aux éditions Télémaque.

Philippe Chauveau (Web Tv Culture) : Gonzague Saint Bris nous sommes au Clos Lucé à Amboise au cœur du val de Loire, à l'occasion de la sortie aux éditions Télémaque de votre nouveau livre, cette biographie consacrée à François 1er. François 1er à Amboise, François 1er au clos Lucé pourquoi finalement ?

Gonzague Saint Bris (François Ier et la Renaissance) : Parce que c'est très important dans sa vie. Toute sa jeunesse François 1er a vécu ici au clos Lucé de l'âge de 5 ans à l'âge de 15 ans.
Il n'est pas devenu Roi dans la ligne directe. C'est Louis XII voyant que sa femme Anne de Bretagne n'a pas d'enfant, pense au futur et se dit « je vais faire venir mon neveu » François d'Angoulême, pour qu'il soit élevé près du château royal d'Amboise sans y être tout à fait, et le préparer à être roi. C'est pourquoi, François a passé toute son enfance et une partie de son adolescence au Clos Lucé. C'est un garçon batailleur, qui adore la nature, déjà, la chasse et c'est un garçon très grand, très beau quand François est Roi à 20 ans.
Il continue de venir au Clos Lucé, parce qu'il a installé dans la maison de sa mère Louise de Savoie, Léonard de Vinci.

Philippe Chauveau (Web Tv Culture) : Gonzague Saint Bris, je vous propose que nous allions justement dans la chambre de Léonard…
… Nous sommes donc à présent dans la chambre où Léonard de Vinci rendit le dernier soupir, la légende dit même dans les bras de François 1er.
Votre livre, Gonzague Saint Bris, vous l'avez découpé en une vingtaine de chapitres, est-ce pour nous rappeler que finalement, ce roi est multi facettes ?

Gonzague Saint Bris (François Ier et la Renaissance) : Chaque chapitre raconte une partie de la vie de François 1er et à la fin de chaque chapitre il y a ce que j'appelle un médaillon, c'est-à-dire une image écrite. Je raconte quelqu'un qui a connu François 1er ou qui est de l'époque de François 1er.
Ca peut être Magellan, ça peut être Nostradamus, ça peut être Copernic, pour montrer tout l'éclat de la Renaissance.

Philippe Chauveau (Web Tv Culture) : François 1er , roi guerrier mais aussi amateur de belles femmes, amateur des arts, poète lui-même ?

Gonzague Saint Bris (François Ier et la Renaissance): C'est le père des lettres, il est l‘ami des écrivains.
François 1er , c'est quelqu'un qui ne veut jamais déjeuner idiot.
Il veut toujours apprendre quelque chose, tout le temps. Donc il invite à sa table aussi bien Clément Marot que Guillaume Budé. Il bouge tout le temps c'est un roi migrateur. Les ambassadeurs de Venise n'arrivent pas à suivre. Il part avec 8000 personnes, il fait des entrées dans les villes. Il va vers la France. Il veut connaître son pays.
Et puis il a inventé plein de choses très amusantes. Par exemple, l'édit de Chateauregnard c'est l'édit qui permet d'inventer le Loto. Il a inventé aussi malheureusement la fiscalité François 1er.
En tout cas il a fait cette France culturelle, cette France ouverte, cette France tolérante.

Philippe Chauveau (Web Tv Culture) : François 1er homme batailleur, Marignan, Pavie, François 1er grand amoureux également ?

Gonzague Saint Bris (François Ier et la Renaissance) : Il a c'est vrai deux maîtresses très importantes dans sa vie. La première est Françoise de Chateaubrilland une brune somptueuse aux yeux bleus qui est immensément cultivée et la deuxième, Anne de Pisseleu qui a 18 ans est qui est aussi une dame très lettrée.

Philippe Chauveau (Web Tv Culture) : Cette chambre et le Clos Lucé en général sont imprégnés de l'esprit de François 1er et de Léonard de Vinci. Quel était le lien entre ces deux personnages ? pourquoi s'appréciaient-ils autant ?

Gonzague Saint Bris (François Ier et la Renaissance) : C'est un lien extraordinaire entre deux êtres à qui il manque quelque chose.
A François 1er, il manque un père. A Léonard de Vinci, qui à des disciples, il manque un fils. Donc c'est une relation filiale. François 1er est le premier souverain qui a fait des artistes l'égal des rois.

Philippe Chauveau (Web Tv Culture) : Gonzague Saint Bris, nous sommes à présent dans le souterrain qui permettait à François 1er d'aller du château royal d'Amboise au Clos Lucé pour rendre visite à Léonard de Vinci.
Dans ce livre, quelle image voulez-vous donner de François 1er.

Gonzague Saint Bris (François Ier et la Renaissance) : L'image que je voudrais laisser de François 1er, c'est un artiste au pouvoir et un roi souverain ami des créateurs.

Philippe Chauveau (Web Tv Culture) : Gonzague Saint Bris, merci beaucoup, « François 1er », c'est votre nouveau livre aux éditions Télémaque.

Francois 1er et la Renaissance Aux Editions Télémaque
  • PRÉSENTATION
  • PORTRAIT
  • LE LIVRE
  • L'AVIS DU LIBRAIRE
  • C’est à Amboise, ville royale au cœur du Val de Loire, que Web Tv Culture vous emmène. Nous partons à la rencontre de François Ier, ou plus exactement à la rencontre de Gonzague Saint Bris, qui publie aux Editions Télémaque, une biographie consacrée à ce roi hors du commun. Ecrivain, homme de presse, de radio, de télévision, Gonzague Saint Bris est un autodidacte dont la vie s’est toujours nourrie de la passion des livres. Parmi ses plus récents ouvrages, on lui doit des biographies consacrées à George Sand, Jules...Déshabillons l'Histoire de France de Gonzague Saint Bris - Présentation - Suite
    Philippe Chauveau (Web Tv Culture) : Gonzague Saint Bris, merci de nous recevoir au Clos-Lucé, à l'occasion de la sortie aux Editions Télémaque de votre nouveau livre, une biographie de François Ier. Il y a entre le Clos-Lucé et vous, une grande et belle histoire. Gonzague Saint Bris (François Ier et la Renaissance) : C'est la maison de ma famille depuis deux cents ans, depuis l'époque romantique, une époque qui aimait la renaissance. J'ai toujours été élevé au Clos-Lucé, ça fait partie de mon initiation, puisque lorsque...Déshabillons l'Histoire de France de Gonzague Saint Bris - Portrait - Suite
    Philippe Chauveau (Web Tv Culture) : Gonzague Saint Bris nous sommes au Clos Lucé à Amboise au cœur du val de Loire, à l'occasion de la sortie aux éditions Télémaque de votre nouveau livre, cette biographie consacrée à François 1er. François 1er à Amboise, François 1er au clos Lucé pourquoi finalement ? Gonzague Saint Bris (François Ier et la Renaissance) : Parce que c'est très important dans sa vie. Toute sa jeunesse François 1er a vécu ici au clos Lucé de l'âge de 5 ans à l'âge de 15 ans. Il n'est pas devenu Roi...Déshabillons l'Histoire de France de Gonzague Saint Bris - Le livre - Suite
    Librairie «Fontaine» Marc Moulinet 48 rue de Levis 75008 Paris 01 44 40 44 40 marc.moulinet@free.fr Gonzague Saint Bris en fait, il est un peu atypique, il a ni sa place en littérature, ni sa place en Histoire, en fait il se situe un peu entre les deux. Souvent de ses bouquins, on fait une double pile, on le met en lité. Parce que le style est toujours très enlevé, c'est très romanesque, mais ça reste depuis quelques années essentiellement des biographies historiques. Les livres d'histoire de Gonzague Saint Bris comme Lafayette...Déshabillons l'Histoire de France de Gonzague Saint Bris - L'avis du libraire - Suite