Pour recevoir notre newsletter
+
Alain Teulié
Vendredi soir chez les Becker
 
Philippe Chauveau (Web Tv Culture) : Bonjour, Alain Teulié. Merci d’être avec nous sur Web Tv Culture. Vendredi soir chez les Becker, c’est votre nouveau roman aux éditions Plon. Mais auparavant, on va faire un petit peu connaissance. Avant l’écriture, il y a eu l’envie de la scène, l’envie du cinéma.

Alain Teulié (Vendredi soir chez les Becker) : Je crois que j’ai fait du théâtre en attendant de pouvoir écrire. À dix-huit, dix-neuf ans je voulais écrire des pièces, des romans. Je crois que je n’en étais pas du tout capable et donc j’ai joué, j’ai joué pas mal au théâtre, j’étais assistant, même de Jean Marais à une époque de ma vie. On a fait un petit tour du monde ensemble avec une pièce et puis après l’écriture est venue assez tardivement, après avoir étais journaliste, après avoir fait de la télé, après avoir fait de la radio, de la presse écrite. L’écriture est venue lentement et maintenant ça y est, elle est là quoi.

Philippe Chauveau (Web Tv Culture) : Un premier roman en 2000, je crois. Pourquoi c’était une peur de se retrouver devant la page blanche ou c’est parce qu’il y avait d’autres activités qui vous empêchaient peut-être de vous y consacrer totalement ?

Alain Teulié (Vendredi soir chez les Becker) : Colette écrivait sur des pages bleues d’ailleurs. Elle avait résolu le problème à l’époque. En fait c’est juste oublier tous les gens qui nous ont influencé. Je crois que pour arriver à finir un livre qui est digne de ce nom faut déjà oublier qu’on a adoré Henry Miller, qu’on a adoré Nabokov, qu’on a adoré Albert Cohen, plein de génies et accepter d’être ce qu’on est Pierre, Paul, Jacques ou Alain Teulié et commencer simplement à raconter une histoire. Alors comme j’ai vu que j’écrivais des romans assez alambiqués quand j’avais une trentaine d’années, ensuite quand j’en ai eu quarante je me suis dit : « Tu vas juste raconter une histoire pour les adolescents, tu vas retrouver ton âme d’adolescent puisque c’est l’époque à laquelle tu as commencé à vouloir écrire ». Donc j’ai écrit La Bailleuse, qui est un conte, qui est sorti tout de suite, il a été publié. Je n’ai pas cherché midi à quatorze heures, j’ai trouvé une bonne petite idée, une bonne petite histoire et je l’ai racontée. Depuis, j’essaie de trouver un peu mieux que des bonnes petites histoires mais de simplement les raconter.

Philippe Chauveau (Web Tv Culture) : Est ce que votre parcours, que se soit sur les planches, au cinéma, que se soit à la télévision sur Paris Première, est ce que cela influence aujourd’hui vos romans ? Est-ce que vous puisez dans votre passé, dans les rencontres que vous avez faites ? Est-ce que vous puisez des idées ?

Alain Teulié (Vendredi soir chez les Becker) : La vie est pourvoyeuse de beaucoup d’idées, mais effectivement le théâtre m’a permis sans doute d’ouvrir des fenêtres nouvelles, oui, avec des gens étonnants. On peut dire que c’est un milieu surfait, c’est un milieu parfois un petit peu sophistiqué mais on y rencontre des gens qui sont parfois hors du commun.

Philippe Chauveau (Web Tv Culture) : Selon vous est ce que le livre a encore sa place dans notre société d’aujourd’hui ?

Alain Teulié (Vendredi soir chez les Becker) : Je pense que oui parce que…c’est drôle si on rencontre quelqu’un qui ne nous connaît pas du tout, dans un train, en vacances, dans Paris, n’importe où, dès que l’on dit que l’on écrit des livres, c’est incroyable, immédiatement il y a la magie. L’écrivain a toujours une espèce de place un peu honorifique, parce que je crois qu’au fond d’eux tous les gens rêvent d’écrire un roman. Le livre est indémodable et le livre restera bien après que la télé soit morte et que le cinéma, tel qu’il est, soit mort.

Philippe Chauveau (Web Tv Culture) : Le livre, pour vous, c’est la concrétisation d’un rêve de gosse ?

Alain Teulié (Vendredi soir chez les Becker) : Complètement parce que, exactement pour les raisons pour lesquelles je viens de vous dire que le livre serait indémodable, c’est que je me souviens exactement d’avoir lu plusieurs livres, quand j’étais vraiment gosse, qui étaient dans la bibliothèque de mes parents, même des livres complètement improbables La Vie de Michel-Ange par Irving Stone ou bien le conscrit de Napoléon. J’étais incroyablement étonné de voir que les mots devenaient des images et que j’entendais les choses, Napoléon ou Michel-Ange en train de tailler le marbre. Je les entendais et je les voyais. Je me disais : « Je veux faire ça un jour, c’est incroyable ».

Philippe Chauveau (Web Tv Culture) : Ça veut dire quand écrivant vous voulez laisser une trace ?

Alain Teulié (Vendredi soir chez les Becker) : Pas du tout, ça m’est totalement égal, non vraiment ça m’est égal.

Philippe Chauveau (Web Tv Culture) : Quel genre d’écrivain êtes-vous ? Là nous sommes dans un café où vous avez vos habitudes. Est-ce que les lieux publics comme ça sont des endroits où vous aimez écrire ? Vous travaillez comment ?

Alain Teulié (Vendredi soir chez les Becker) : J’écris pratiquement que dans les lieux publics. Parce que entre les murs de chez moi je commence à m’ennuyer assez vite, alors que là on lève les yeux, on regarde dehors, on écoute un peu les gens, il se passe toujours quelque chose. Et puis je crois beaucoup aux ondes, je crois beaucoup aux choses invisibles et donc en fait quand on est dans un lieu public, s’il est bien chargé, ici c’est un café où les gens sont charmants, donc il y a quelque chose d’assez rassurant. Ou alors ça me rappelle mes parents qui me surveillaient quand je faisais mes devoirs peut-être. C’est peut-être un truc d’enfance aussi, il y avait quelqu’un qui regardait sur l’épaule : « Alors ça va ? ça avance ton truc ? ». Ça doit être ça aussi.

Philippe Chauveau (Web Tv Culture) : Merci beaucoup Alain Teulié. Votre nouveau roman Vendredi soir chez les Becker, c’est aux éditions Plon.


Philippe Chauveau
 
Vendredi soir chez les Becker d'Alain TeuliéVendredi soir chez les Becker
Aux Editions Plon
À la une : Alain Teulié - Vendredi soir chez les Becker

Présentation Portrait Le livre Avis des lecteurs
Dès son baccalauréat en poche, Alain Teulié a voulu être comédien. Il intègre le Cours Florent, joue Marivaux, Pinter et devient l’assistant de Jean Marais. Après une parenthèse de sept années, durant lesquelles il anime un talk show à la télévision sur Paris Première, il revient à ses premières amours et on le voit dans différents films de télévision ou de cinéma. Parallèlement, depuis 2000, Alain Teulié se consacre aussi à l’écriture. À part ça les hommes vont bien, ou ...

Vendredi soir chez les Becker d'Alain Teulié - Présentation - Suite
Philippe Chauveau (Web Tv Culture) : Bonjour, Alain Teulié. Merci d’être avec nous sur Web Tv Culture. Vendredi soir chez les Becker, c’est votre nouveau roman aux éditions Plon. Mais auparavant, on va faire un petit peu connaissance. Avant l’écriture, il y a eu l’envie de la scène, l’envie du cinéma.
Alain Teulié (Vendredi soir chez les Becker) : Je crois que j’ai fait du théâtre en attendant de pouvoir écrire. À dix-huit, dix-neuf ans je voulais écrire des ...

Vendredi soir chez les Becker d'Alain Teulié - Portrait - Suite
Philippe Chauveau (Web Tv Culture) : Alain Teulié, nous sommes ensemble sur Web Tv Culture. Vendredi soir chez les Becker, c’est votre nouveau roman aux éditions Plon. Il y avait eu deux précédents ouvrages, plus pour la jeunesse, et ensuite deux romans dont on avait parlé, Ma mère est une actriceet puis A part ça les hommes vont bien. Là, on change radicalement de sujet. Vendredi soir chez les Becker, ce sont deux couples, un couple qui vit en banlieue ...

Vendredi soir chez les Becker d'Alain Teulié - Le livre - Suite
Posté par : armandleg le 24/09/2009
Je viens de m'apercevoir que toutes les émissions que j'avais archivées ne peuvent plus être consultées. Pourquoi avez-vous fait cela. Tout ce qui est post juillet ne peut être réécouté!!!!

La réponse de WebTvCulture
Les émissions ne sont plus accessibles depuis les anciens mail, en revanche elles sont toutes visibles depuis le site, soit dans la liste des émissions, soit sur la baseline des pages.
Vendredi soir chez les Becker d'Alain Teulié - Commentaires - Suite
Web Tv Culture : Premier programme audiovisuel sur le Net consacré à l'actualités littéraire.

Web Tv Culture se veut un lieu de rencontres pour tous les amoureux des livres :

- Auteurs
- Lecteurs
- Libraires
- Éditeurs

Qu'est-ce-que WebTvCulture ?
Inscrivez-vous ici pour recevoir nos programmes en avant-première
Mentions légales
Contactez-nous

Web Tv Prod Structure entièrement dédiée à la vidéo sur Internet proposant une solution globale et intégrée : captation, montage, création, intégration, hébergement, diffusion en streaming de vidéo flash (web tv, site vidéo, bannière vidéo, vidéo mail, vidéo flash) diffuse les webtv suivantes :
Web Tv Culture : web tv sur l'actualité des livresen vidéo (émissions, interviews, reportages chez les auteurs, écrivains, romanciers) - webtvculture l'actualité littéraire en vidéo.
Web Tv Tourisme : web tv exclusivement dédiée à la découverte audiovisuelle du patrimoine touristique sur Internet - webtvtourisme votre office de tourisme en vidéo.