Pour recevoir notre newsletter
+
Denise Bombardier
Plus folles que ça, tu meurs
 

Philippe Chauveau :
Bonjour Denis Bombardier. Merci de nous accorder un petit moment entre deux avions puisque vous allez bientôt repartir à Montréal. Nous allons évoquer votre actualité « Plus folles que ça tu meurs » chez Flammarion. Vous êtes romancière, vous êtes essayiste mais on vous connait aussi en tant que journaliste, vous avez longtemps collaboré à Radio Canada. Si vous deviez vous définir, qui êtes-vous Denise Bombardier ?
 
Denise Bombardier :
Je suis une femme curieuse, je crois que c'est le moteur de ma vie.
 
Philippe Chauveau :
D'où vient-elle cette curiosité ?
 
Denise Bombardier :
Pour moi, c'est surtout un besoin de comprendre. Je crois que cela vient de mon enfance, il fallait que je comprenne ce qu'il m'arrivait. Je viens d'une famille qu'on appellerait aujourd'hui « dysfonctionnelle ». Et quand on sort de cela, je crois qu'après, plus rien ne peut nous jeter par terre. Je crois que cela vient de là, comprendre intellectuellement ce qu'il m'arrivait parce que sinon c'était trop douloureux à vivre.
 
Philippe Chauveau :
Dans votre parcours vous avez souvent raconté les différences existant entre le Québec et la France. Vous avez aussi souvent parlé du poids de la religion au Québec, surtout dans votre génération.
 
Denise Bombardier :
Oui, on est la dernière génération à avoir été éduquée dans l'eau bénite.
 
Philippe Chauveau :
Comment découvrez-vous la lecture et pourquoi prendre ensuite le goût de l'écriture ?
 
Denise Bombardier :
J'ai découvert la lecture par l'école, par ma mère. Je me mets à lire très tôt et pour vous dire à quel point on se méfiait des gens qui lisaient, on avait le droit de ne prendre que trois livres par semaine à la bibliothèque. On ne pouvait pas en prendre plus parce qu'apparemment, c'était mauvais pour la santé !
 
Philippe Chauveau :
Vous faites des études, vous devenez journaliste et en écriture vous alternez les romans et les essais. Pourquoi avoir le besoin d'une double casquette ?
 
Denise Bombardier :
Parce que je suis comme ça ! Au début, cela désarçonnait. Je me souviens qu'un auteur m'avait prévenue au début, disant que cela allait briser mon image d'intellectuel. Il me disait ça pour me protéger. Parce qu'avec un roman je devenais vulnérable et les gens ne me voyait pas comme ça car j'ai l'air de ne pas avoir froid aux yeux. C'est vrai que je m'appelle Bombardier, je préfère mon nom à mon prénom ! Et quand j'ai commencé, je n'étais pas impressionnée par l'autorité, notamment masculine.
 
Philippe Chauveau :
Justement y a-t-il chez vous une part de féminisme et de militantisme ?
 
Denise Bombardier :
En fait je pense avoir incarné le féminisme mais je ne suis pas une militante parce que je crois qu'un journaliste ne doit pas être militant et ça c'est une chose qui me met dans le camp des anglo-saxons. Je trouve embêtant que l'on connaisse de quel bord politique sont les journalistes en France.
 
Philippe Chauveau :
Vous êtes aussi une bonne ambassadrice du Québec, vous l'avez montré en publiant chez Plon « le Dictionnaire amoureux du Québec ». Quand vous êtes en France et que vous parlez du Québec, quelle est l'image qui vous revient ?
 
Denise Bombardier :
Je trouve qu'il y a encore un grand capital d'affection pour le Québec ici, mais les français ne peuvent pas être plus québécois que les québécois. Et si les québécois ne se battent plus pour leur langue et leur culture, ce ne sont pas les français à ce moment-ci de leur histoire qui vont les aider !
 
Philippe Chauveau :
Vous avez dit dans une interview qu'il ne fallait pas croire que les québécois étaient des « français réfrigérés ».
 
Denise Bombardier :
Oui j'ai même dû dire des français congelés par rapport au climat ! Oui parce qu'on est différent, on est nord-américain. On ne voit pas les Etats-Unis comme vous par exemple.
 
Philippe Chauveau :
Vous avez eu un parcours incroyable, vous avez côtoyé les plus grands noms de la planète. Si vous deviez d'un mot définir ce que représente votre parcours, quel serait-il ?
 
Denise Bombardier :
Je dirais que c'est un parcours qui n'est pas terminé.
 
Philippe Chauveau :
Votre actualité « Plus folles que ça, tu meurs » chez Flammarion
Votre actualité Denise Bombardier, vous publiez  « Plus folles que ça tu meurs » chez Flammarion.


Philippe Chauveau
 
Plus folles que ça, tu meurs de Denise BombardierPlus folles que ça, tu meurs
Flammarion
À la une : Denise Bombardier - Plus folles que ça, tu meurs

Présentation Portrait Livre
Née à Montréal, Denise Bombardier a su se faire un nom de part et d'autre de l'Atlantique. Romancière et essayiste, elle est aussi journaliste en presse écrite,  en radio et télévision. Elle fut pendant longtemps un visage incontournable de Radio Canada, interviewant les plus grands, de Golda Meir à François Mitterrand.
En France comme au Québec, Denise Bombardier est connue pour ses romans mais aussi ses coups de gueule face à des sujets de société qui la hérissent. Sans être ...

Plus folles que ça, tu meurs de Denise Bombardier - Présentation - Suite
Philippe Chauveau :
Bonjour Denis Bombardier. Merci de nous accorder un petit moment entre deux avions puisque vous allez bientôt repartir à Montréal. Nous allons évoquer votre actualité « Plus folles que ça tu meurs » chez Flammarion. Vous êtes romancière, vous êtes essayiste mais on vous connait aussi en tant que journaliste, vous avez longtemps collaboré à Radio Canada. Si vous deviez vous définir, qui êtes-vous Denise Bombardier ?
 
Denise Bombardier :
Je suis une femme curieuse, je ...

Plus folles que ça, tu meurs de Denise Bombardier - Portrait - Suite
Philippe Chauveau :
Votre nouveau titre Denise Bombardier « Plus folles que ça, tu meurs ». Nous allons faire connaissance avec une bande de copines, elles ont entre 50 et 70 ans. Elles se retrouvent de temps en temps au restaurant, il y a toujours une bouteille de champagne à proximité, mais leurs sujets de conversations sont toujours un peu les même, ce sont les hommes.
 
Denis Bombardier :
Les hommes sont au cœur des conversations des femmes et ...

Plus folles que ça, tu meurs de Denise Bombardier - Livre - Suite
Web Tv Culture : Premier programme audiovisuel sur le Net consacré à l'actualités littéraire.

Web Tv Culture se veut un lieu de rencontres pour tous les amoureux des livres :

- Auteurs
- Lecteurs
- Libraires
- Éditeurs

Qu'est-ce-que WebTvCulture ?
Inscrivez-vous ici pour recevoir nos programmes en avant-première
Mentions légales
Contactez-nous

Web Tv Prod Structure entièrement dédiée à la vidéo sur Internet proposant une solution globale et intégrée : captation, montage, création, intégration, hébergement, diffusion en streaming de vidéo flash (web tv, site vidéo, bannière vidéo, vidéo mail, vidéo flash) diffuse les webtv suivantes :
Web Tv Culture : web tv sur l'actualité des livresen vidéo (émissions, interviews, reportages chez les auteurs, écrivains, romanciers) - webtvculture l'actualité littéraire en vidéo.
Web Tv Tourisme : web tv exclusivement dédiée à la découverte audiovisuelle du patrimoine touristique sur Internet - webtvtourisme votre office de tourisme en vidéo.