Pour recevoir notre newsletter
+
Adrien Goetz
La nouvelle vie d'Arsène Lupin
 

Philippe Chauveau :
Bonjour Adrien Goetz.

Adrien Goetz :
Bonjour Philippe Chauveau.

Philippe Chauveau :
La nouvelle vie d'Arsène Lupin, c'est votre actualité chez Grasset. Mais finalement, j'ai envie de dire que, entre votre présence en librairie, votre présence à la Sorbonne, votre présence dans les journaux avec par exemple votre chronique du Figaro, vous êtes un peu touche-à-tout.

Adrien Goetz :
Non, pas du tout. Il y a une vraie cohérence dans tout ça. Mes chroniques du jeudi dans le Figaro concernent des expositions, donc c'est aussi celles dont j'aime parler à mes étudiants de la Sorbonne. Je m'occupe du magazine du musée du Louvre, Grande Galerie, qui paraît quatre fois par an. Et là aussi, c'est vraiment le prolongement de quelque chose qui est très pédagogique. Les romans c'est un peu autre chose. Ils ont souvent eu comme toile de fond le monde des musées, des collectionneurs, de l'art, donc là, il y avait un rapport direct. Mais le dernier, La nouvelle vie d'Arsène Lupin, je déconseillerais à mes étudiants de le lire. Je leur dirais lisez plutôt des choses plus sérieuses.

Philippe Chauveau :
Même si le monde de l'art y est très présent, on aura l'occasion d'y revenir. Alors je dis que vous êtes un touche-à-tout, j'ai aussi envie d'en rajouter, je vous gratte un peu là, mais, vous êtes un peu un trublion. Parce que dans vos romans, vous aimez, tel Alexandre Dumas, faire des enfants à la grande Histoire, et puis dans vos chroniques, notamment, dans le Figaro, souvent, vous n'êtes pas tendre. Il y a certaines chroniques qui ont fait polémique. Vous aimez bien de temps en temps mettre un coup de pied dans la fourmilière.

Adrien Goetz :
Pas si souvent que ça. Non. Bizarrement on se rend compte que ce sont les chroniques où l'on attaque qui sont reprises, qui sont commentées. Mais c'est une fois toutes les dix ou vingt chroniques. En réalité, moi, ce que j'aime faire dans le Figaro, c'est défendre des expositions que l'on ne va pas forcément voir. Il y a des musées dont on n'entend pas forcément parler partout et qui ont besoin qu'il y ait une tribune qui explique ce qu'ils font, et parfois des choses très biens.

Philippe Chauveau :
Alors si je dis que vous êtes un passionné, là vous êtes d'accord avec moi ? Passionné par l'histoire, l'art et par l'histoire de l'art que vous enseignez aujourd'hui. Comment est née cette passion, cet amour pour l'histoire et pour l'art ?

Adrien Goetz :
Moi, j'allais beaucoup dans les musées avec mes parents. Je n'ai pas beaucoup de mérite. On m'a toujours emmené visiter les châteaux, les monuments historiques, les musées. Et puis j'avais la chance d'être dans une famille où l'on m'encourageait à faire des choses qui, en apparence, ne servaient à rien. On m'a dit : « fais du latin et du grec dès le collège », et j'en ai fait jusqu'après le bac. L'idée que faire des choses inutiles c'est finalement ce qu'il y a de plus enrichissant, de plus propice à faire rêver, à développer l'imaginaire, l'envie de créer et d'inventer des choses, ça je l'ai appris très trop.

Philippe Chauveau :
Le romancier que vous êtes, comment arrive-t-il dans votre parcours ? Vous êtes universitaire, vous enseignez aujourd'hui, vous êtes historien de l'art. Et puis l'écriture arrive, et l'envie d'écrire des romans, pourquoi ?

Adrien Goetz :
On a envie d'inventer des histoires quand on travaille en histoire de l'art. Parce que l'on découvre qu'une œuvre est arrivée jusqu'à nous en passant à travers divers collectionneurs. Et puis dans mon métier, j'ai beaucoup d'amis qui sont conservateurs de musées, de monuments historiques. Et j'aime beaucoup parler avec eux, et je me rends compte qu'ils ont toujours des histoires incroyables à m'apporter. J'ai une héroïne, qui s'appelle Pénélope, qui est une jeune conservatrice. Elle va de lieux en lieux, de poste en poste. Elle rêve d'être un jour dans un département d'égyptologie mais je contrarie sa carrière roman après roman, et ça me permet à travers les yeux de Pénélope, de faire découvrir un peu l'envers du décor, les coulisses de ces endroits. Le dernier paru qui vient de sortir en livre de poche, Intrigue à Giverny, montrait un peu comment on visite aujourd'hui la maison de Monet, à quoi ressemble le musée Marmottan-Monet. On entre par la petite porte, comme je l'avais fait avec Intrigue à Versailles où l'on découvrait le château de Versailles à travers la vie de ses conservateurs.

Philippe Chauveau :
Mais alors justement, je vais reprendre cette citation de Dumas qui disait qu'il faisait des enfants à l'histoire. Vous qui êtes universitaire, est-ce que l'on vous pardonne parfois ces petites incartades ? Parce que vous utilisez toujours des faits réels, des œuvres existantes, et puis après, vous prenez quelques petits détours pour entrainer votre lecteur.

Adrien Goetz :
Et bien j'essaie de maintenir des publications universitaires sérieuses et fiables et d'enseigner que des choses vraies à mes étudiants. En revanche dans le roman, c'est autre chose, c'est de la pure fiction. Et pour le moment, mes collègues ne m'en ont pas voulu et ont été plutôt bienveillants. C'est une vraie tradition dans la littérature française. C'est vraiment pour moi la littérature continuée par d'autres moyens qui peuvent être ceux du roman historique et ceux du roman policier.

Philippe Chauveau :
Il y avait Alexandre Dumas, il y avait Maurice Leblanc, maintenant il y a Adrien Goetz. Votre actualité, La nouvelle vie d'Arsène Lupin, c'est aux éditions Grasset.


Philippe Chauveau
 
La nouvelle vie d'Arsène Lupin de Adrien GoetzLa nouvelle vie d'Arsène Lupin
Grasset
À la une : Adrien Goetz - La nouvelle vie d'Arsène Lupin

Présentation Portrait Le livre Avis des lecteurs
C'est le plus grand des voleurs, oui mais c'est un gentleman... Cela vous rappelle quelqu'un ? Bien sûr, Arsène Lupin, le héros imaginé par Maurice Leblanc qui, après la littérature  fit aussi les belles heures de la télévision avec Georges Descrières ou celles du cinéma avec Romain Duris.
Arsène Lupin est de retour, sous la plume d'Adrien Goetz, avec la bénédiction de la famille Leblanc.
Adrien Goetz est universitaire, il enseigne l'histoire de l'Art à la Sorbonne, il est aussi journaliste, ...

La nouvelle vie d'Arsène Lupin de Adrien Goetz - Présentation - Suite
Philippe Chauveau :
Bonjour Adrien Goetz. Adrien Goetz :
Bonjour Philippe Chauveau. Philippe Chauveau :
La nouvelle vie d'Arsène Lupin, c'est votre actualité chez Grasset. Mais finalement, j'ai envie de dire que, entre votre présence en librairie, votre présence à la Sorbonne, votre présence dans les journaux avec par exemple votre chronique du Figaro, vous êtes un peu touche-à-tout. Adrien Goetz :
Non, pas du tout. Il y a une vraie cohérence dans tout ça. Mes chroniques du jeudi dans le Figaro ...

La nouvelle vie d'Arsène Lupin de Adrien Goetz - Portrait - Suite
Philippe Chauveau :
Adrien Goetz, quelle envie de reprendre le personnage d'Arsène Lupin ? Il fallait être un petit peu fou, il fallait oser s'emparer de ce personnage mythique de la littérature ? Adrien Goetz :
Sans doute, c'était audacieux. Mais en même temps, il n'était pas mort. Conan Doyle racontait la mort de Sherlock Holmes et tous ses lecteurs lui écrivaient des lettres pour qu'il le ressuscite. Jamais Maurice Leblanc ne nous a dit qu'Arsène Lupin était mort. Je suis ...

La nouvelle vie d'Arsène Lupin de Adrien Goetz - Le livre - Suite
Posté par : Nicolas le 02/07/2015
C'est bien de faire revivre Arsène Lupin et quel coup de jeune ! Bravo
La nouvelle vie d'Arsène Lupin de Adrien Goetz - Commentaires - Suite
Web Tv Culture : Premier programme audiovisuel sur le Net consacré à l'actualités littéraire.

Web Tv Culture se veut un lieu de rencontres pour tous les amoureux des livres :

- Auteurs
- Lecteurs
- Libraires
- Éditeurs

Qu'est-ce-que WebTvCulture ?
Inscrivez-vous ici pour recevoir nos programmes en avant-première
Mentions légales
Contactez-nous

Web Tv Prod Structure entièrement dédiée à la vidéo sur Internet proposant une solution globale et intégrée : captation, montage, création, intégration, hébergement, diffusion en streaming de vidéo flash (web tv, site vidéo, bannière vidéo, vidéo mail, vidéo flash) diffuse les webtv suivantes :
Web Tv Culture : web tv sur l'actualité des livresen vidéo (émissions, interviews, reportages chez les auteurs, écrivains, romanciers) - webtvculture l'actualité littéraire en vidéo.
Web Tv Tourisme : web tv exclusivement dédiée à la découverte audiovisuelle du patrimoine touristique sur Internet - webtvtourisme votre office de tourisme en vidéo.