Pour recevoir notre newsletter
+
Édouard Moradpour
La compagne de Russie
 

Philippe Chauveau :
Bonjour Édouard Moradpour. Merci de nous accueillir. Vous publiez aux éditions Michalon « la compagne de Russie ». Votre nom est bien connu dans l'univers de la publicité. Vous êtes même surnommé le « Séguéla russe », le père de la publicité en Russie. Vous allez nous expliquer pourquoi. Vos origines sont russes, votre maman était russe, mais vous êtes né à Téhéran puisque votre maman avait exilé en Iran.

Édouard Moradpour :
C'était une émigrée russe qui est partie avec ses parents après la révolution en 1926, pendant la NEP. En effet, je suis né en Iran et je suis arrivé en France tout petit et j'ai passé ma vie en France avant d'aller en Russie à partir du frétillement du Mur de Berlin en 1989.

Philippe Chauveau :
Votre enfance, votre adolescence se font en France, mais toujours en gardant l'esprit de la culture russe dans la famille ?

Édouard Moradpour :
Ma langue maternelle était le russe. J'ai donc parlé russe avant de parler français, ce qui fait que j'ai toujours eu des racines, une attirance pour la Russie, mais j'avoue que du temps du Communisme, je n'avais pas très envie de m'y installer. J'ai fait des petits voyages touristiques notamment en 1979 pour voir un peu de quoi il s'agit, mais j'avais pas envie du tout d'y vivre. De toute façon, c'était impossible de faire mon métier de publicitaire dans une Russie communiste puisqu'il n'y a rien à vendre.

Philippe Chauveau :
Puisqu'aujourd'hui, vous faites vos premiers pas dans l'univers du livre, de la littérature, lorsque vous étiez plus jeune, aviez-vous aussi cette culture littéraire entre la littérature française et la littérature russe ?

Édouard Moradpour :
Oui, j'avoue, une culture double. A la fois Dostoievski, les classiques français qu'on apprend à l'école... Oui, j'ai eu cette double approche, c'est vrai, très jeune j'étais nourri de culture russe.

Philippe Chauveau :
Avez-vous l'impression justement que ce que vous avez lu plus jeune a été déterminant dans votre choix de carrière, dans votre choix de métier avec la publicité ?

Édouard Moradpour :
J'avoue que je n'avais jamais pensé à faire de la pub. Je n'avais pas la vocation pour être franc. Je ne me suis jamais dit que je voulais être publicitaire. Je me demandais ce que j'allais faire et j'ai atterri dans une agence de pub, pour faire un stage, je suis resté cinq ans, ensuite j'ai continué, mais je ne me suis pas dit « je veux être absolument publicitaire ». De la même façon que je ne me suis jamais dit que je voulais être auteur ou écrivain. Ce sont les événements qui m'y ont amené, notamment pour l'écriture de « La compagne de Russie », les événements dont on parlera tout à l'heure m'ont en quelque sorte obligé à écrire ce livre comme hommage, mais je n'étais pas du tout programmé pour le faire.

Philippe Chauveau :
Quelle aventure à partir de 1990, de partir pour la Russie pour leur faire découvrir ce que c'était que la publicité.

Édouard Moradpour :
Il n'y avait pas de publicité. Je suis arrivé dans un pays qui était nu. Il n'y avait rien à vendre. Le communisme c'est le contraire du marketing. Il n'y a pas assez de produit, de marques. Donc quand je suis arrivé, j'étais un des premiers, ou peut-être le premier publicitaire arrivant dans ce pays vierge. Et donc j'ai formé un certain nombre de gens. J'ai été l'inventeur de la publicité en Russie. Beaucoup de gens qui ont créé ensuite des agences, sont passés chez moi. C'est pour ça que l'on m'appelle, avec beaucoup de modestie, le « père de la publicité en Russie ».

Philippe Chauveau :
Mais l'écriture est aussi un virus. Je crois que vous avez des projet, d'autres envies. Ça veut dire qu'il y a une nouvelle carrière qui s'ouvre pour vous ?

Édouard Moradpour :
Tout à fait. C'est comme la publicité. Au début, je n'avais pas du tout pensé à la publicité, or, j'ai mis le doigt dedans et ensuite j'ai continué pendant toute ma vie à faire de la pub en France d'abord, pendant vingt ans, en Russie ensuite. L'écriture, c'est exactement pareil. Je me suis senti obligé de faire un premier bouquin et ensuite maintenant le virus est là. Le deuxième livre qui n'a rien à voir avec le premier, ce sera une vraie fiction cette fois, il est déjà en chantier et j'espère qu'il sera publié l'année prochaine.

Philippe Chauveau :
Ce qui veut dire que nous aurons l'occasion d'en reparler ensemble. Merci Édouard Moradpour. Votre premier titre aux éditions Michalon, roman très autobiographique, ça s'appelle « La compagne de Russie ».


Philippe Chauveau
 
La compagne de Russie de Edouard MoradpourLa compagne de Russie
Aux éditions Michalon
À la une : Édouard Moradpour - La compagne de Russie

Présentation Portrait Le livre
Né d'une femme russe en exil, Édouard Moradpour a toujours été fasciné par la Russie au point de s'y rendre de façon très régulière pour ses activités professionnelles, à partir de 1989, suite à la chute du Mur de Berlin. Publicitaire réputé, Édouard Moradpour est donc allé là-bas en Russie pour développer ses méthodes de communication et il est depuis considéré comme le « Père de la publicité russe ».
Édouard Moradpour publie aujourd'hui son 1er livre. C'est un ...

La compagne de Russie de Edouard Moradpour - Présentation - Suite
Philippe Chauveau :
Bonjour Édouard Moradpour. Merci de nous accueillir. Vous publiez aux éditions Michalon « la compagne de Russie ». Votre nom est bien connu dans l'univers de la publicité. Vous êtes même surnommé le « Séguéla russe », le père de la publicité en Russie. Vous allez nous expliquer pourquoi. Vos origines sont russes, votre maman était russe, mais vous êtes né à Téhéran puisque votre maman avait exilé en Iran.

Édouard Moradpour :
C'était une émigrée ...

La compagne de Russie de Edouard Moradpour - Portrait - Suite
Philippe Chauveau :
Édouard Moradpour, vous publiez aux éditions Michalon votre premier titre « La compagne de Russie », sous-titré « roman », mais c'est un roman très autobiographique. Le narrateur s'appelle Alexandre, il est publicitaire, comme vous et il fait le voyage entre Paris et Moscou, comme vous au début des années 90 et il collectionne les femmes, les femmes russes... Comme vous ?

Édouard Moradpour :
Comme par hasard, le hasard fait bien les choses... C'est vrai ...

La compagne de Russie de Edouard Moradpour - Le livre - Suite
Web Tv Culture : Premier programme audiovisuel sur le Net consacré à l'actualités littéraire.

Web Tv Culture se veut un lieu de rencontres pour tous les amoureux des livres :

- Auteurs
- Lecteurs
- Libraires
- Éditeurs

Qu'est-ce-que WebTvCulture ?
Inscrivez-vous ici pour recevoir nos programmes en avant-première
Mentions légales
Contactez-nous

Web Tv Prod Structure entièrement dédiée à la vidéo sur Internet proposant une solution globale et intégrée : captation, montage, création, intégration, hébergement, diffusion en streaming de vidéo flash (web tv, site vidéo, bannière vidéo, vidéo mail, vidéo flash) diffuse les webtv suivantes :
Web Tv Culture : web tv sur l'actualité des livresen vidéo (émissions, interviews, reportages chez les auteurs, écrivains, romanciers) - webtvculture l'actualité littéraire en vidéo.
Web Tv Tourisme : web tv exclusivement dédiée à la découverte audiovisuelle du patrimoine touristique sur Internet - webtvtourisme votre office de tourisme en vidéo.