Pour recevoir notre newsletter
+
François-Guillaume Lorrain
Vends maison de famille
 

Philippe Chauveau : Dans ce nouveau titre François-Guillaume Lorrain, nous allons faire connaissance avec ce narrateur qui s'appelle Guillaume, c'est lui qui nous raconte, cette maison, cette maison de famille, cette maison de vacances entre guillemets, qui pour lui était surtout un enfer, puisque c'était la maison où il fallait passer tous les weekends, à jardiner, à bécher, avec l'image du père au dessus de tout ça, le père a disparu, que fait-on de la maison ? Est-ce qu'on la vend, est-ce qu'on la garde ? La narrateur s'appelle Guillaume, on sent que vous êtes très présent dans cette écriture, c'est un roman mais il y a une part d'autobiographie, qu'avez-vous voulu nous dire dans cette histoire ?

François-Guillaume Lorrain : Sans doute, que même les mauvais souvenirs les très mauvais souvenirs, les souvenirs d'enfermement, de pressions, de terreur psychologique, presque d’esclavage, ces enfants sont réduits corps et âmes par les parents, mais sont quand même les bienvenus, s'ils resurgissent, si on imagine qu'ils peuvent à l'occasion... Non seulement par la mort du père et des années plus tard l'accident de la mère, donc plus personne peut s'occuper de cette maison, utopie agricole, donc ça va ressurgir ces mauvais souvenirs, ben voilà c'est avec ça qu'on vit qu'on se trimballe toute sa vie, donc il faut s'en accommoder, je sais pas s'il faut s'en arranger, mais en tout cas j'avais eu envie de creuser, de convoquer beaucoup d'images, et de souvenirs et de scènes qui émaillent et jalonnent l'histoire de cette maison, pouvoir peut être aussi confronter différentes mémoires à l'intérieur de cette famille, il y a la mémoire du fils, la mémoire de la sœur, et la mémoire de la mère, elle fait partis de cette grande aventure, puisque pour les parents ils ont acheté cette grande maison en 1970, c'est un hectare, il y avait rien.

Philippe Chauveau : On résume, la famille vit en région parisienne,...

Francois-Guillaume Lorrain : Oui c'est une famille, bourgeoise...

Philippe Chauveau : Et puis il y a cette acquisition de la maison en Normandie, c'est même moins tant la maison que l'on parle, le jardin qui prend toute sa place, avec le potager qu'il faut entretenir, et des moutons aussi, mais comme on vient que le week-end, ça veut dire qu'il y a du boulot à chaque fois.

Francois-Guillaume Lorrain : Oui, et uis tout est fait pour le travail c'est à dire qu'à l'intérieur de la maison, on ne peut pas rester, elle n'est pas équipée, il n'y a pas d'eau chaude, il n'y a pas de salle de bain, il n'y a pas de chauffage, donc c'est pour ça on est là pour travailler à l'air libre...

Philippe Chauveau : Et le père n'a même pas envie qu'on améliore les conditions...

Francois-Guillaume Lorrain : Non, non pour recréer une maison perdue, de même que son épouse, la mère, qui dans l'enfance a eu avec se parents, ses grands-parents, une maison perdue, et donc les enfants sont embarqués, les enfants ils ont 3 ans, 7 ans...

Philippe Chauveau : C'est ça qui est incroyable, ce que les parents essaient de reconstruire un souvenir mais ne se rendent pas compte qu'ils imposent quelque chose à leurs enfants qui ne leur plaît pas du tout.

Francois-Guillaume Lorrain : Oui parce qu'ils sont focalisés, plongés, dans leur but à atteindre, c'est comme tous le monde à des passions, vous collectionnez les papillons et vous consacrez toute votre vie aux papillons, peut être que l'épouse, les enfants, souffriront de cette passion pour les papillons, et donc là en l'occurence il y a des papillons dans cette maison, mais on les chasse pas trop,  justement  faut consacrer, puisque c'est la métaphore du bonheur, là il s'agit de bêcher, de produire, aussi les parents sont les enfants de la guerre, ils se trimballent, avec leur propre cicatrice, leur propre manque, et ils sont là pour construire quelque chose puisqu'il n'y a rien, bâtir une sorte de maison et jardin idéale, qui pourrait être un paradis, et qui va le devenir avec le temps, mais en l'occurence, là pendant les 20-30 dernières années on est au fond de la mine.

Philippe Chauveau : Un mot sur le titre vous auriez pu appeler votre roman, « A vendre maison de famille », « Maison de famille à vendre », pourquoi vends à la première personne ?

Francois-Guillaume Lorrain : Oui oui moi aussi je me pose cette question là, pourquoi ce itre là, pourquoi, finalement cette sorte de point sur la table cette annonce, passé dans les journaux, ..

Philippe Chauveau : Sous-entendu, débarrassez moi de cette maison de famille ?

Francois-Guillaume Lorrain : Oui, c'est un peu ça. A vendre, est un peu moins brutale, et en même temps est-ce que ça correspond véritablement à l'histoire ?

Philippe Chauveau : Ce livre clôt-il cette grande Histoire, cette relation avec votre père que vous nous avez raconté ?

Francois-Guillaume Lorrain : Je pense que oui il y a une page qui est tournée. D'après tous le projets que j'ai en tête oui.

Philippe Chauveau : En tout cas c'est un très beau roman, fort, puissant, sur l'enfance, sur nos enfances. Francois-Guillaume Lorrain, c'est votre actualité, vous publié chez Flammarion, « Vends maison de famille », merci beaucoup.


 
Vends maison de famille de François-Guillaume LorrainVends maison de famille
Flammarion
À la une : François-Guillaume Lorrain - Vends maison de famille

Présentation Portrait Livre
Discrètement, François-Guillaume Lorrain a trouvé sa place dans les rayons des librairies, à la fois par l’originalité de ses sujets et la délicatesse de son écriture.
Précisons avant tout que François-Guillaume Lorrain a deux passions dans la vie, la littérature, donc mais aussi le cinéma qu’il chronique chaque semaine dans le magazine Le Point. On ne s’étonnera donc pas que certains de ses romans aient pour cadre le 7ème art, comme « Les enfants du cinéma » ou ce roman publié en ...

Vends maison de famille de François-Guillaume Lorrain - Présentation - Suite
Philippe Chauveau :  François-Guillaume Lorrain, bonjour.

François-Guillaume Lorrain : Bonjour.

Philippe Chauveau : Votre actualité chez Flammarion avec « Vends maison de famille », on va faire un peu plus connaissance, on connait le romancier, on connait l'écrivain, on connait le traducteur aussi, puisque vous traduisez des ouvrages italiens ou allemands, et puis le journaliste, journaliste notamment cinéma, et puis maintenant plus journaliste dans l'univers politique et de l'Histoire, si je vous demande de vous définir, qui êtes-vous François-Guillaume Lorrain ?


Vends maison de famille de François-Guillaume Lorrain - Portrait - Suite
Philippe Chauveau : Dans ce nouveau titre François-Guillaume Lorrain, nous allons faire connaissance avec ce narrateur qui s'appelle Guillaume, c'est lui qui nous raconte, cette maison, cette maison de famille, cette maison de vacances entre guillemets, qui pour lui était surtout un enfer, puisque c'était la maison où il fallait passer tous les weekends, à jardiner, à bécher, avec l'image du père au dessus de tout ça, le père a disparu, que fait-on de la maison ? Est-ce qu'on la vend, ...

Vends maison de famille de François-Guillaume Lorrain - Livre - Suite
Web Tv Culture : Premier programme audiovisuel sur le Net consacré à l'actualités littéraire.

Web Tv Culture se veut un lieu de rencontres pour tous les amoureux des livres :

- Auteurs
- Lecteurs
- Libraires
- Éditeurs

Qu'est-ce-que WebTvCulture ?
Inscrivez-vous ici pour recevoir nos programmes en avant-première
Mentions légales
Contactez-nous

Web Tv Prod Structure entièrement dédiée à la vidéo sur Internet proposant une solution globale et intégrée : captation, montage, création, intégration, hébergement, diffusion en streaming de vidéo flash (web tv, site vidéo, bannière vidéo, vidéo mail, vidéo flash) diffuse les webtv suivantes :
Web Tv Culture : web tv sur l'actualité des livresen vidéo (émissions, interviews, reportages chez les auteurs, écrivains, romanciers) - webtvculture l'actualité littéraire en vidéo.
Web Tv Tourisme : web tv exclusivement dédiée à la découverte audiovisuelle du patrimoine touristique sur Internet - webtvtourisme votre office de tourisme en vidéo.