Pour recevoir notre newsletter
+
Irène Frain
Sorti de rien
 

Dans ce nouveau livre, Irène Frain, « Sorti de rien » aux éditions du Seuil, vous vous racontez, vous vous dévoilez. Ce n'est pas la première fois. Il y avait déjà eu un récit autobiographique, « La maison de la source ».
« Sorti de rien », c'est quelque chose que l'on vous a lancé un jour, comme ça, au visage, et c'est ce qui vous a donné envie de partir sur les traces de vos origines, de vos racines. Cela a été un besoin ?
Oui, un besoin viscérale... Je suis quasiment partie du jour au lendemain. Pourquoi le rien, qu'est-ce que le rien ?
Vous l'avez pris comme une insulte ?
C'est le mot « rien » qui m'a paralysée. D'ailleurs, dans les jours qui ont suivi, j'ai commencé à écrire mon nom en anagramme, Riene, rien au féminin. J'ai voulu mettre une explication là-dessus
 Donc je me suis dit : « Dis-le ce rien dont tu es la fille ». Parce que je n'avais pas vécu dans un milieu totalement démuni. Je ne manquais de rien !
Finalement, vous ne connaissiez qu'un pan de l'histoire, celle que vos parents avaient bien voulu vous raconter.
Mon père, avant sa mort, a laissé des bribes. Par exemple, il m'a dit qu'il avait connu la faim. Il m'a raconté un épisode de faim au ventre à l'âge de six ans. Entre l'âge de onze et quatorze ans, il avait vécu dans le grenier d'une très vieille porcherie.
Il avait complètement perdu l'usage du français. Il avait réappris la langue française en s'enfuyant à quatorze an, en arrivant à Lorient. Et il a dit cette phrase « j'ai appris le français de la façon suivante :
Avec l'argent de ma première paye d'aide maçon, j'ai acheté une grammaire, et je l'ai réappris et appris, avec cette grammaire française et en écoutant les gens ». Et donc après sa mort, j'avais cette valise noire contenant des tas de documents où j'ai trouvé la fameuse grammaire.
Cette valise noire, c'était donc les souvenirs de votre père après son décès. Vous n'aviez pas encore ouvert cette valise.
Non, je n'avais pas la force d'y toucher comme beaucoup de gens après un deuil. On a l'impression d'un viol, on se dit : « qu'est-ce que je vais découvrir ? » On a peur.
Et donc, l'hiver dernier, en même temps que j'ai fait l'enquête sur place pour retrouver la fameuse porcherie. À ce moment-là, j'ai donc eu la force de consulter ces documents. Et là, ça a été un prodigieux trésor.
Parce qu'il y avait ses carnets depuis 1935, des carnets sur sa vie intime, des journaux intimes, des essais littéraires, des poèmes notamment pendant sa captivité en Allemagne... La façon dont, à chaque moment de sa vie, il a construit sa résilience.
Dans « Sorti de rien », vous remontez donc le fil de la vie de votre père. En avez-vous voulu à votre père de vous avoir caché une partie de ce qu'il était ?
Je n'en ai jamais voulu à mon père pour quoi que ce soit. Je n'ai qu'un mot à lui dire «  Merci » Je crois qu'il y a des choses que l'on ne découvre qu'après la mort.
Je le dirais à tous ceux qui actuellement sont confrontés comme moi à des documents qu'ils n'arrivent pas à toucher ou qu'ils viennent de découvrir, et qu'ils se disent « si j'avais su »... Et bien non.
Du vivant des parents ou des grands parents, il y a des démarches que l'on ne peut pas faire. Il faut aussi accepter ce dialogue avec les morts. À ce moment de la vie, j'ai eu besoin de faire ce voyage aux origines, pour moi, continuer à vivre.
Et j'ai été portée à ce moment par l'extraordinaire énergie de mon père.
Que souhaitez-vous que le lecteur trouve, puise dans ces pages ?
Je crois que beaucoup de lecteurs vivent la même chose. Un deuil, un déménagement, vendre la maison. Vous tombez sur des secrets de vos parents, de vos grands parents. Je n'ai même pas pensé au lecteur en le faisant.
J'étais simplement poussée par une envie obscure de partage, de ces origines, parce que 80% de la population française est finalement sortie de rien, n'a pas de nom au sens, de grand nom. Et ce n'est pas pour autant que l'on est des anonymes.
Et sans nos racines, nous sommes menacés de mort, nous-même, dans notre existence. Bien entendu, tout livre est une bouteille jetée à la mer. Je l'ai écrit parce que j'en avais besoin.
Ensuite, je l'ai jeté sur l'océan des livres. A chacun d'ouvrir la bouteille s'il le souhaite et de regarder mon petit message de partage et d'envie de vitalité.
Merci beaucoup Irène Frain. C'est votre actualité : « Sorti de rien ». C'est un récit que vous publiez aux éditions du Seuil.


Philippe Chauveau
 
Sorti de rien de Irène FrainSorti de rien
Seuil
À la une : Irène Frain - Sorti de rien

Présentation Portrait Le livre L'avis du libraire
Romancière, essayiste, historienne, journaliste, Irène Frain est surtout une femme passionnée et une grande voyageuse. Comme tous les bretons vous répondra-t-elle.
Née à Lorient, ses racines bretonnes sont très présentes dans son parcours littéraire. Son premier roman, le Nabab, était d'ailleurs inspiré de la vie d'un jeune mousse de Quimper. Ce fut un énorme succès vendu à plus de 1 600 000 exemplaires.
Son intérêt pour la condition féminine, son goût de l'enquête et sa passion pour les voyages et ...

Sorti de rien de Irène Frain - Présentation - Suite
Bonjour Irène Frain, merci de nous recevoir. Votre actualité : « Sorti de rien » aux éditions du Seuil. C'est un livre qui prend place dans une bibliographie déjà conséquente.
Est-ce que le livre, c'était pour vous une évidence dans votre vie, est-ce que vous avez toujours su que vous alliez écrire ?
Non, je ne l'ai pas su. J'ai su que la clef était dans les livres, cela m'avait été transmis par mon père. En fait, je savais ...

Sorti de rien de Irène Frain - Portrait - Suite
Dans ce nouveau livre, Irène Frain, « Sorti de rien » aux éditions du Seuil, vous vous racontez, vous vous dévoilez. Ce n'est pas la première fois. Il y avait déjà eu un récit autobiographique, « La maison de la source ».
« Sorti de rien », c'est quelque chose que l'on vous a lancé un jour, comme ça, au visage, et c'est ce qui vous a donné envie de partir sur les traces de vos origines, de vos racines. ...

Sorti de rien de Irène Frain - Le livre - Suite
Pascalle Perrot – Librairie Chapitre à Lorient

Je dirais que c'est un beau récit, d'une belle légende familiale, d'une magnifique histoire d'amour entre un père et sa fille. Un récit touchant, très fort en émotion, qui m'a énormément émue, avec lequel on peut se faire plaisir en passant un très bon moment.
C'était quand même une très belle histoire. Une histoire que j'aurais peut-être eu envie de vivre moi aussi, de faire cette recherche sur les origines et l'histoire ...

Sorti de rien de Irène Frain - L'avis du libraire - Suite
Web Tv Culture : Premier programme audiovisuel sur le Net consacré à l'actualités littéraire.

Web Tv Culture se veut un lieu de rencontres pour tous les amoureux des livres :

- Auteurs
- Lecteurs
- Libraires
- Éditeurs

Qu'est-ce-que WebTvCulture ?
Inscrivez-vous ici pour recevoir nos programmes en avant-première
Mentions légales
Contactez-nous

Web Tv Prod Structure entièrement dédiée à la vidéo sur Internet proposant une solution globale et intégrée : captation, montage, création, intégration, hébergement, diffusion en streaming de vidéo flash (web tv, site vidéo, bannière vidéo, vidéo mail, vidéo flash) diffuse les webtv suivantes :
Web Tv Culture : web tv sur l'actualité des livresen vidéo (émissions, interviews, reportages chez les auteurs, écrivains, romanciers) - webtvculture l'actualité littéraire en vidéo.
Web Tv Tourisme : web tv exclusivement dédiée à la découverte audiovisuelle du patrimoine touristique sur Internet - webtvtourisme votre office de tourisme en vidéo.