Pour recevoir notre newsletter
+
Christine Orban
Quel effet bizarre faites-vous sur mon coeur
 

Philippe Chauveau :
dans ce nouveau roman, Christine Orban, vous vous êtes mise dans la peau de l'impératrice Joséphine. Joséphine qui n'est plus impératrice d'ailleurs à cette époque là puisque l'empereur est parti en exil à l'ile d'Elbe et Joséphine à sa table de travail à Malmaison, lui écrit pour retracer leur histoire, pour raconter leur amour. Qu'est ce qui vous a donné envie, Christine Orban, de vous mettre dans la peau de Joséphine.

Christine Orban :
c'est vrai que c'est assez mystérieux. Parce que finalement je n'avais jamais écrit de livre d'histoire. C'est plus le destin d'une femme qui a été aimée d'un homme tel que Bonaparte et dont les émotions m'intéressaient. J'avais écrit beaucoup de livres et au fond jamais l'histoire d'une femme rejetée, divorcée, répudiée puisqu'il est empereur. Et celle là ressemblait finalement à tous les récits des amis dans ses émotions. Donc j'avais envie de comprendre. Vous savez, elle n'avait pas très bonne réputation et j'aime bien m'intéresser aux gens qui ne sont pas si évidents. Pas forcement être son avocate mais comprendre.

Philippe Chauveau :
a la différence de Marie Antoinette ou de l'impératrice Eugénie, Joséphine à été appréciée par le peuple français et pourtant elle reste méconnue. Et puis il y a des clichés, on la disait fantasque, volage, dépensière. Vous même quel idée aviez vous de Joséphine ? Aviez vous des idées préconçues et votre regard a-t-il changé au fil de l'écriture ?

Christine Orban :
bien sur qu'il a changé, je me suis aperçue qu'il y avait trois Joséphine. En effet la volage que vous évoquez à l'instant mais là c'est une femme qui a failli être guillotinée. Donc après la terreur, comme vous le savez il y a eu une période de libertinage et elle l'a subie elle aussi. Il y a la Joséphine impératrice soumise à Bonaparte. Et il y a celle qui m'intéresse moi, c'est celle qui dira « j'ai été impératrice je serais maintenant moi même », « j'étais Joséphine et je serais maintenant moi même. ». Et qui va être elle même. Et qui est finalement moins connue, cette période où Joséphine sans Bonaparte. Qui va la répudier en continuant à l'aimer et elle évidement l'aimant aussi. Donc quand elle va recevoir cette gifle du destin, au même endroit que Marie Antoinette, aux Tuileries. Quand Bonaparte va la répudier, et je me suis très intéressée à reconstituer cette scène de répudiation qui pour moi est essentielle et dont on sait très peu. Elle va réaliser des choses et là elle va être une autre personne.

Philippe Chauveau :
en lisant votre ouvrage, Christine Orban, je n'ai pas eu l'impression de lire un roman historique mais bien un roman contemporain. L'histoire d'une femme moderne, une femme d'aujourd'hui, délaissée par son époux, un divorce, des beaux-enfants qui se demandent encore s'ils doivent avoir de l'affection pour celui qui fut leur beau père, Napoléon, l'arrivée d'un enfant, d'un bébé dans ce nouveau couple qui s'est formé. Ce sont des questions qui reviennent très souvent dans notre monde d'aujourd'hui.

Christine Orban :
c'est pour ça aussi que ça m'a beaucoup intéressé. C'est un sujet totalement intemporel et au travers de ce sujet qui a évidement une couverture historique, je parle de toutes les femmes et de tous les hommes qui se séparent, et lorsque les sentiments perdurent malgré la séparation. C'est douloureux, je parle de la douleur aussi en amour et là j'ai dû puiser dans des sentiments très personnels, passés. Je me souviens que j'avais parlé avec une très grande actrice qui m'avait dit que quand elle jouait un rôle, elle devait réveiller, si c'était le rôle d'une femme rejetée, des peines passées. Et là j'ai du réveiller aussi des sentiments passés pour retrouver le juste vocabulaire de la douleur et c'est en cela que c'est dangereux en effet. Cette incarnation, à ce point là, d'un personnage, et c'est en cela que c'est peut être plus qu'un livre historique en tout cas j'ai essayé d'avoir la rigueur d'un historien. Mais je me permets ce qu'ils ne peuvent pas se permettre évidement, seul un romancier peut faire ce travail qui peut comporter des erreurs forcément mais de me mettre à la place « de ». Et de l'étudier de l'intérieur.

Philippe Chauveau :
Christine Orban, « Quel effet bizarre faites vous sur mon coeur », cette jolie phrase que vous avez emprunté à Napoléon écrivant à Joséphine, c'est votre nouveau roman et c'est aux éditions Albin Michel.


Philippe Chauveau
 
Quel effet bizarre faites-vous sur mon coeur de Christine OrbanQuel effet bizarre faites-vous sur mon coeur
Albin Michel
À la une : Christine Orban - Quel effet bizarre faites-vous sur mon coeur

Présentation Portrait Le livre
Son père la rêvait avocate. C'est en romancière que Christine Orban s'est accomplie. Après un premier ouvrage paru en 1986, « Les petites filles ne meurent jamais », elle s'impose rapidement par l'élégance de son écriture, la modernité des sujets abordés et la douce mélancolie qui se dégage de sa personnalité. « La femme adultère », « La mélancolie du dimanche » ou « N'oublie pas d'être heureuse » font partie de ses succès de librairie.
Derrière la timidité et la fragilité apparente de Christine Orban se ...

Quel effet bizarre faites-vous sur mon coeur de Christine Orban - Présentation - Suite
Philippe Chauveau :
Bonjour Christine Orban, merci d'être avec nous. On le sait, vous êtes née au Maroc, à Casablanca, vous avez fait des études de droit pour satisfaire votre père, mais la lecture et l'écriture étaient déjà très présentes dans votre vie. C'était un besoin viscéral. L'écriture et la lecture sont-elles pour vous indissociables de votre bonheur.

Christine Orban :
Je suis pas sûre que le besoin de se surpasser, de faire quelque chose de difficile, aille avec le bonheur. ...

Quel effet bizarre faites-vous sur mon coeur de Christine Orban - Portrait - Suite
Philippe Chauveau :
dans ce nouveau roman, Christine Orban, vous vous êtes mise dans la peau de l'impératrice Joséphine. Joséphine qui n'est plus impératrice d'ailleurs à cette époque là puisque l'empereur est parti en exil à l'ile d'Elbe et Joséphine à sa table de travail à Malmaison, lui écrit pour retracer leur histoire, pour raconter leur amour. Qu'est ce qui vous a donné envie, Christine Orban, de vous mettre dans la peau de Joséphine.

Christine Orban :
c'est vrai que c'est ...

Quel effet bizarre faites-vous sur mon coeur de Christine Orban - Le livre - Suite
Web Tv Culture : Premier programme audiovisuel sur le Net consacré à l'actualités littéraire.

Web Tv Culture se veut un lieu de rencontres pour tous les amoureux des livres :

- Auteurs
- Lecteurs
- Libraires
- Éditeurs

Qu'est-ce-que WebTvCulture ?
Inscrivez-vous ici pour recevoir nos programmes en avant-première
Mentions légales
Contactez-nous

Web Tv Prod Structure entièrement dédiée à la vidéo sur Internet proposant une solution globale et intégrée : captation, montage, création, intégration, hébergement, diffusion en streaming de vidéo flash (web tv, site vidéo, bannière vidéo, vidéo mail, vidéo flash) diffuse les webtv suivantes :
Web Tv Culture : web tv sur l'actualité des livresen vidéo (émissions, interviews, reportages chez les auteurs, écrivains, romanciers) - webtvculture l'actualité littéraire en vidéo.
Web Tv Tourisme : web tv exclusivement dédiée à la découverte audiovisuelle du patrimoine touristique sur Internet - webtvtourisme votre office de tourisme en vidéo.