Pour recevoir notre newsletter
+
Carole Fives
Que nos vies aient l'air d'un film parfait
 

Carole Fives, « Que nos vies aient l'air d'un film parfait », ce très joli titre est en fait inspiré d'une chanson des années 80, une chanson de Lio, « Amoureux solitaire »,c'était le titre je crois de ce 45 tours.
Et les années 80 c'est le décor de votre roman, sans rien dévoiler c'est l'histoire d'une famille avec un couple qui se sépare et qui l'annonce à ses enfants lors d'un weekend de pâques.
Pourquoi avoir eu envie de nous plonger au coeur de cette famille qui se disloque ?
Parce que je parle d'une époque, début des années 80, qui est l'explosion des premières grosses vagues de divorce en France en fait,
suite à la loi sur le consentement mutuel qui a eu lieu en 1975, il y a eu pas mal de.. ça s'est vraiment généraliser fin 70
début 80 et donc c'est le début des divorces on va dire un peu entre guillemets trash dans le sens où là par exemple je raconte un divorce qui se passe en province.
Où c'est pas encore forcement bien perçu par la société, pourtant ça se généralise.
Et puis les conséquences effectivement sur ses enfants parce que c'est un divorce principalement vu par les enfants.
J'aurais pas pu placer cette histoire dans une autre époque en fait, c'était vraiment à ce moment là. Parce que je décris aussi une génération, qui est ma génération qui est aussi le enfants de ces premiers divorces.
On a souvent tendance à placer les années 80 comme une période d'insouciance. Est ce que le fait justement de nous rappeler quelques uns des grands moments ludiques de cette époque,
de citer quelques uns de ces titres qui faisait les succès du top 50, c'est une façon de nous montrer qu'au delà de cet aspect très festif des années 80 et bien il y avait aussi la souffrance avec ce divorce ?
Qui est peut être l'autre image des années 80 ?
Vous vouliez montrer les deux pendants de cette période ?
Je crois que même dans beaucoup de chansons serait présent, les paroles par exemple d' «Amoureux solitaire » ou les paroles des chansons que je chante les petits garçons « Papa Pingouin » qui est un best, un hit. Un tube !
Un tube à cette époque là dans les écoles, c'est des paroles qui sont tristes, c'est un père qui s'en va. « Femme libérée » c'est pareil enfin il y a des chansons quand on regarde les paroles c'est pas forcement très...
mais c'est avec des musiques super gais. Je trouve que c'est intéressant ce décalage aussi même dans la chanson de Lio entre, enfin les paroles sont d'Elli Medeiros,
le décalage entre les paroles qui sont d'une noirceur absolue et puis la musique qui est hyper entraînante, pop.
Ça ça m'intéresse beaucoup, ce décalage entre... Oui puis je trouve que c'est aussi pas mal de faire passer un message lourd de façon gai aussi parfois.
En tout cas c'est une époque que j'aime bien pour ça aussi, pour son ambiguïté et puis aussi parce que c'est une sorte de transition vers ce qu'on est aujourd'hui.
C'est ça qui m'intéressait vraiment dans cette époque là en fait.
Et puis derrière ce roman, c'est aussi toute la difficulté de communiquer en famille lorsqu'une épreuve vient vous séparer,
la difficulté de se dire que l'on s'aime, la difficulté de crever certains abcès, c'est aussi ce que vous avez voulu dire à travers ces mots ?
On est vraiment dans une société hérité du freudisme, avec l'influence sur, à mon avis, surestimé des parents sur les enfants
et là j'ai voulu aussi montrer vraiment l'influence du manque du frère ou de la soeur sur les enfants.
Et puis aussi l'importance de cette relation, comme on parle aujourd'hui de résilience, l'importance de la relation frère soeur qui est vraiment mise en avant dans ce livre,
qui va permettre aux enfants d'aller mieux et j'ai vraiment voulu parler de ça en fait dans la relation familiale, je voulais vraiment mettre l'accent là dessus en fait.
Merci Carole Fives et en tout cas on se souviendra très longtemps de ce personnage de Tom, de sa soeur bringuebalé dans ce roman.
« Que nos vies aient l'air d'un film parfait » c'est votre actualité et c'est aux éditions le Passage.


Philippe Chauveau
 
Que nos vies aient l'air d'un film parfait de Carole FivesQue nos vies aient l'air d'un film parfait
Aux éditions Le Passage
À la une : Carole Fives - Que nos vies aient l'air d'un film parfait

Présentation Portrait Le livre L'avis du libraire Avis des lecteurs
Carole Fives est une jeune auteur prometteuse dont nous vous avions déjà parlé sur WTC lors de la sortie de son précédent livre « Quand nous serons heureux » en 2010.
Après une licence de philosophie et un master d'arts plastiques, elle obtient le diplôme supérieur national d'art plastique.
Ainsi donc, la vie de Carole Fives alterne entre ses créations picturales et ses créations littéraires, qu’il s’agisse de nouvelles, de poésie ou de littérature jeunesse.
Voici le 1er roman de Carole Fives ...

Que nos vies aient l'air d'un film parfait de Carole Fives - Présentation - Suite
Bonjour Carole Fives .
Nous avons grand plaisir à vous accueillir . Vous publiez aux éditions Le Passage  « Que nos vies aient l'air d'un film parfait ».
On avait eu l'occasion de vous découvrir avec ce précédent recueil, « quand nous serons heureux » c'est un recueil de nouvelles .
Et puis il y a aussi la poésie, la littérature jeunesse.L'écriture, comment est-ce arrivé dans votre vie?
L'écriture, c'est arrivé quand j'étais aux beaux arts. On me demandait toujours de justifier ma  pratique ...

Que nos vies aient l'air d'un film parfait de Carole Fives - Portrait - Suite
Carole Fives, « Que nos vies aient l'air d'un film parfait », ce très joli titre est en fait inspiré d'une chanson des années 80, une chanson de Lio, « Amoureux solitaire »,c'était le titre je crois de ce 45 tours.
Et les années 80 c'est le décor de votre roman, sans rien dévoiler c'est l'histoire d'une famille avec un couple qui se sépare et qui l'annonce à ses enfants lors d'un weekend de pâques.
Pourquoi avoir eu envie de nous plonger au coeur ...

Que nos vies aient l'air d'un film parfait de Carole Fives - Le livre - Suite
« L'usage du monde »
32, rue de la Jonquière
75017 Paris
Tél : 01 42 26 65 68
Jean-Philippe Pérou J'ai beaucoup aimé « Que nos vies aient l'air d'un film parfait » de Carole Fives.
C'est une écriture très épurée, très vivante aussi.
Et elle parvient de façon très limpide, à nous intéresser à un sujet très complexes : les rapports humains, et surtout les rapports humains au sein de la famille.
C'est aussi un livre très réussi parce que ça ...

Que nos vies aient l'air d'un film parfait de Carole Fives - L'avis du libraire - Suite
Posté par : Elie le 24/09/2012
Un premier roman et une réussite.
Des vacances et un temps un peu morose, une famille avec deux enfants une adolescente et un enfant de huit ans. Tout le monde s’énerve pour un rien, et le mot est dit par le père « séparation ».
Tout s’enclenche et conduit au divorce. D’abord la stupéfaction, ensuite la colère, l’incompréhension puis la tristesse, et enfin l’organisation jusqu’au divorce. Tous s’expriment sauf l’enfant Tom, le seul nommé, sa sœur restitue pour lui les années de séparation. A chaque chapitre un des membres de la famille prend la parole. Le père s’en veut d’avoir dit le mot de trop. La mère reconnait que parfois c’est difficile mais à ce point ne comprend pas. Les enfants s’organisent au mieux. Chacun a un avis différent, et au moment du divorce l’adolescente manipulée par sa mère s’aperçoit trop tard des conséquences, culpabilise et s’éloigne d’elle, devient indifférente à son égard. Les sentiments de chacun sont superbement bien décrits.
Chaque divorce est différent mais il me semble qu’à travers ce roman les points communs aux divorces sont abordés, à partir de cette histoire de famille qu’on n’a pas vraiment envie de quitter à la fin du roman. L’histoire se situe dans les années 80, époque où les divorces se multiplient, si ce n’était les enfants on aurait pu croire à un phénomène de mode. Maintenant le divorce est rentré dans les mœurs, mais ce roman nous montre que même après la rupture du contrat de mariage, le divorce reste pour la famille désunie l’affaire de toute une vie, et si la vie est un long voyage parsemé d’écueils, ce roman peut permettre au lecteur d’en éviter quelques-uns.
L’écriture superbe m’a fait penser aux romans de Laurent Mauvignier ou Nathalie Léger. « Que nos vies aient l’air d’un film parfait » et l’un des meilleurs romans de ce deuxième semestre 2012.
Que nos vies aient l'air d'un film parfait de Carole Fives - Commentaires - Suite
Web Tv Culture : Premier programme audiovisuel sur le Net consacré à l'actualités littéraire.

Web Tv Culture se veut un lieu de rencontres pour tous les amoureux des livres :

- Auteurs
- Lecteurs
- Libraires
- Éditeurs

Qu'est-ce-que WebTvCulture ?
Inscrivez-vous ici pour recevoir nos programmes en avant-première
Mentions légales
Contactez-nous

Web Tv Prod Structure entièrement dédiée à la vidéo sur Internet proposant une solution globale et intégrée : captation, montage, création, intégration, hébergement, diffusion en streaming de vidéo flash (web tv, site vidéo, bannière vidéo, vidéo mail, vidéo flash) diffuse les webtv suivantes :
Web Tv Culture : web tv sur l'actualité des livresen vidéo (émissions, interviews, reportages chez les auteurs, écrivains, romanciers) - webtvculture l'actualité littéraire en vidéo.
Web Tv Tourisme : web tv exclusivement dédiée à la découverte audiovisuelle du patrimoine touristique sur Internet - webtvtourisme votre office de tourisme en vidéo.