Pour recevoir notre newsletter
+
Catherine Hermary-Vieille
Merveilleuses
 

Philippe Chauveau :

Catherine Hermary-Vieille, nous sommes ensemble à l'occasion de la sortie chez Albin Michel de votre dernier livre, votre nouveau roman « Merveilleuses », un roman historique. Le précédent livre, c'était Marie-Antoinette « Les années Trianon ». Et aujourd'hui, de façon assez chronologique, on retrouve Joséphine de Beauharnais avec ce roman « Merveilleuses ». C'était voulu ou c'est par hasard ?

Catherine Hermary-Vieille :

C'est pas vraiment par hasard. C'est vrai que j'ai abandonné Marie-Antoinette au moment de la fuite qui s'arrêtera à Varennes et j'ai eu envie de continuer, d'aller au-delà et donc de passer la Révolution et j'avais depuis longtemps un certain intérêt pour Joséphine de Beauharnais qui d'ailleurs n'a jamais été Joséphine de Beauharnais, car quand elle était Beauharnais, elle était Rose. Elle a été soit Rose de Beauharnais, soit Joséphine Bonaparte. C'est très curieux comme l'Histoire a laissé le nom de  Joséphine de Beauharnais qu'elle n'a jamais porté. Ce personnage de femme m'intéressait, car j'aime les femmes qui ont un destin. Et elle, elle a vraiment un destin avec un D majuscule. Et son amie, Thérésia Cabarrus, qui vient d'Espagne, va arriver à être la reine de Paris, Notre-Dame de Thermidor et qui finira sa vie comme princesse de Chimay, au château de Chimay...

Philippe Chauveau :

… Et qui jouera un rôle important en épousant Tallien. Au travers des destins de ces deux femmes que vous nous présentez, Thérésia et Rose Tascher de la Pagerie, c'est toute une époque révolutionnaire que vous faites revivre, avec tous ces personnages qui ont changé le destin de la France.

Catherine Hermary-Vieille :

Oui, on peut dire ça. Ces deux femmes sont emprisonnées au moment de la Terreur et elle risque de perdre leur tête et quand elles vont être libérées, c'est un monde nouveau qui surgit et qu'on connait très mal. Je me suis rendue compte que ces quatre années qui se passent en France entre la chute de Robespierre et la prise de pouvoir absolu par Bonaparte après le coup d'état de brumaire est très mal connu, or il se passe énormément de choses, des choses capitales pour notre société, puis on trouve des hommes qui vont être de première importance et qui étaient peu connus, que sont bien sûr Bonaparte, Talleyrand, Fouché, des hommes qui commencent à faire parler d'eux et ça, c'est formidable.

Philippe Chauveau :

Le titre bien évidemment n'est pas anodin, puisque les Merveilleuses et les Incroyables, c'est le nom que l'Histoire a donné à ces personnages excentriques, qui aimaient faire la fête. On disait même les « Meveilleuses » et les « Incoyables » en enlevant le R...

Catherine Hermary-Vieille :

… Oui, pour ne pas dire le mot Révolution ou Robespierre, donc on avalait le R. Mais maintenant on le fait un peu aussi, alors qu'autre fois en France, il n'y a pas si longtemps que ça et encore dans certaines provinces françaises, on roule les R, mais là on avale les R, donc on est comme les « Meveilleuses ».

Philippe Chauveau :

Et alors, ces hommes et ces femmes, emmené notamment par Thérésia et Rose, avaient envie de sortir de la Terreur.

Catherine Hermary-Vieille :

Oui. Elles avaient envie, après tous les moments de guerre, de violence, de vivre, de sortir, de s'amuser, le théâtre reprenait. Paris était dévasté. Les hôtels particuliers, les portes étaient arrachées, Notre-dame servait de resserre à vin. C'était plein de tonneaux de vin. On imagine pas ce que Paris était à la fin de la Terreur, mais ces femmes ont décidé qu'elles allaient revivre, être indépendantes, plus de corset, elle portaient des robes transparentes, elles conduisaient elles-mêmes leur voiture à cheval. C'est vraiment un moment de grande indépendance pour les femmes qu'elles retrouveront un peu après la première guerre, quand on parle des garçonnes, mais la fin du 19e siècle étouffera complètement les femmes avec l'ère victorienne.

Philippe Chauveau :

Vous avez eu du mal à les quitter ces deux femmes ?

Catherine Hermary-Vieille :

Oui, j'ai eu un peu de mal à les quitter. Je reconnais qu'ensuite j'ai plaints Joséphine parce que je me suis dit que son avenir d'impératrice est quand même très lourd, très dur. Ensuite la séparation d'avec Bonaparte et puis Thérésia, elle a été princesse dans ce grand château de Chimay ou elle a terminée ses jours en bonne dame de Chimay, en dame d'oeuvre, comme George Sand.

Philippe Chauveau :

Sans jamais se revoir toutes les deux.

Catherine Hermary-Vieille :

Jamais, ni même s'écrire car bien sûr Joséphine ne pouvait recevoir aucune lettre qui n'était pas avant contrôlée par le palais, donc elle n'a plus jamais reçu de nouvelle de son amie.

Philippe Chauveau :

Merci beaucoup Catherine Hermary-Vieille d'avoir fait revivre ces deux femmes d'exception qu'étaient Joséphine et Thérésia. « Merveilleuses », c'est votre nouveau livre et c'est aux éditions Albin Michel.


Philippe Chauveau
 
Merveilleuses de Catherine Hermary-VieilleMerveilleuses
Aux Éditions Albin Michel
À la une : Catherine Hermary-Vieille - Merveilleuses

Présentation Portrait Le livre L'avis du Libraire Avis des lecteurs
Au début des années 80, Catherine Hermary-Vieille publiait son 1er roman, « Le Grand vizir de la nuit » et obtenait le Prix Fémina. Très vite, les titres se sont enchainés, entre romans et biographies et Catherine Hermary-Vieille a acquis non seulement une notoriété auprès des libraires et du milieu littéraire mais surtout l’affection et la fidélité d’un large public. Catherine Hermary-Vieille puise dans l’Histoire les thèmes de ces ouvrages. Tristan & Iseult, les Tudor ou encore Marie-Antoinette deviennent grâce à son écriture ...

Merveilleuses de Catherine Hermary-Vieille - Présentation - Suite
Philippe Chauveau : Bonjour Catherine Hermary-Vieille. Merci de nous recevoir ici à Paris à l'occasion de la sortie chez Albin Michel de votre nouveau livre, un roman historique « Merveilleuses ». L'écriture, ça fait déjà quelques années maintenant. On se souvient du « Grand vizir de la nuit », c'était le Prix Fémina en 1981. Un beau souvenir j'imagine ? Catherine Hermary-Vieille : Un très beau souvenir, déjà éloigné dans le temps. Avoir le prix Fémina pour un premier roman est un privilège que sur le moment ...

Merveilleuses de Catherine Hermary-Vieille - Portrait - Suite
Philippe Chauveau : Catherine Hermary-Vieille, nous sommes ensemble à l'occasion de la sortie chez Albin Michel de votre dernier livre, votre nouveau roman « Merveilleuses », un roman historique. Le précédent livre, c'était Marie-Antoinette « Les années Trianon ». Et aujourd'hui, de façon assez chronologique, on retrouve Joséphine de Beauharnais avec ce roman « Merveilleuses ». C'était voulu ou c'est par hasard ? Catherine Hermary-Vieille : C'est pas vraiment par hasard. C'est vrai que j'ai abandonné Marie-Antoinette au moment de la fuite qui s'arrêtera à Varennes et j'ai eu ...

Merveilleuses de Catherine Hermary-Vieille - Le livre - Suite
C'est un vrai livre d'histoire qui peut intéresser un grand public non spécialiste, mais aussi des gens qui s'intéressent de manière plus approfondie à cette période. C'est vraiment un travail impressionnant de recherche historique sur ces personnages pas si connus que ça finalement. Je dirais aux lecteurs qu'ils vont découvrir un bon roman, très prenant. Saisir un personnage, en l'occurrence la futur Joséphine, qui s'appelle Rose au début et qu'ils vont lire ça au fil des pages avec un grand plaisir ...

Merveilleuses de Catherine Hermary-Vieille - L'avis du Libraire - Suite
Posté par : Missfrance le 16/12/2011
Ce livre est une merveille de finesse et de recherche.
Catherine Hermary-Vieille nous conte l'histoire de ces deux femmes d'une facon prenante, passionnante, vibrante.
A lire absolument.
Merveilleuses de Catherine Hermary-Vieille - Commentaires - Suite
Web Tv Culture : Premier programme audiovisuel sur le Net consacré à l'actualités littéraire.

Web Tv Culture se veut un lieu de rencontres pour tous les amoureux des livres :

- Auteurs
- Lecteurs
- Libraires
- Éditeurs

Qu'est-ce-que WebTvCulture ?
Inscrivez-vous ici pour recevoir nos programmes en avant-première
Mentions légales
Contactez-nous

Web Tv Prod Structure entièrement dédiée à la vidéo sur Internet proposant une solution globale et intégrée : captation, montage, création, intégration, hébergement, diffusion en streaming de vidéo flash (web tv, site vidéo, bannière vidéo, vidéo mail, vidéo flash) diffuse les webtv suivantes :
Web Tv Culture : web tv sur l'actualité des livresen vidéo (émissions, interviews, reportages chez les auteurs, écrivains, romanciers) - webtvculture l'actualité littéraire en vidéo.
Web Tv Tourisme : web tv exclusivement dédiée à la découverte audiovisuelle du patrimoine touristique sur Internet - webtvtourisme votre office de tourisme en vidéo.