Pour recevoir notre newsletter
+
David Foenkinos
Les souvenirs
 
Philippe Chauveau :
David Foenkinos, dix romans en 10 ans et donc votre actualité, « Les souvenirs », votre nouveau roman chez Gallimard. J'ai envie de dire que dans le titre, tout est dit !

David Foenkinos :
Quand j'ai commencé à travailler sur le livre, j'y évoquais la mémoire, la vieillesse, les souvenirs. Puis je me suis dit que j'aimerais bien appeler le livre « Les souvenirs » mais j'étais persuadé que le titre était déjà pris. En tapant sur Internet, je me suis rendu compte que le titre n'avait jamais été utilisé alors que 95% des livres pourraient s'appeler « Les souvenirs ». J'avais envie de parler des derniers instants avec mon grand-père. Et puis j'ai passé beaucoup de temps ces dernières années en maison de retraite à accompagner mes grands-parents et cela m'a beaucoup marqué ; j'ai pris beaucoup de notes. Voilà, le point de départ, c'était vraiment la vieillesse et les maisons de retraire. Le héros est un jeune narrateur de 25 ans, donc très vite, cela s'est transformé en roman sur les liens entre générations, la difficulté de se comprendre.

Philippe Chauveau :
Ce livre est teinté d'une douce mélancolie. Êtes-vous d'accord ?

David Foenkinos :
Disons que j'assume plus le fait d'être grave dans ce livre et je dérape moins d'une manière mécanique dans l'humour. Effectivement, il y a des choses plus personnelles, plus émotionnelles. Ce qui donne cette impression de douceur, c'est l'avancée vers les choses positives.

Philippe Chauveau :
Avez-vous envie justement que le lecteur se pose, réfléchisse, grâce à votre roman ?

David Foenkinos :
Bien sûr que l'on peut se reconnaître dans l'idée qu'il est parfois difficile de communiquer, dire les choses que l'on ressent, l'amour que l'on peut éprouver pour nos proches. Maintenant, mon ambition n'est pas uniquement que les lecteurs se retrouvent. Il y a beaucoup de fiction, de folie. Qui peut se retrouver dans des parents aussi fous, tels qu'ils sont décrits dans le livre, ou même cette histoire d'amour entre le narrateur et Louise ? Je crois qu'il y a une particularité et j'adore le roman. J'adore que la vie soit un peu plus excitante que dans la réalité.

Philippe Chauveau :
Un mot aussi sur la construction. Vous parlez des souvenirs, de la mémoire, du temps qui passe mais paradoxalement, le rythme est assez rapide ; ce sont des chapitres courts, on passe d'un personnage à un autre. C'était important le choix de cette construction ?

David Foenkinos :
Ce qui peut donner cette impression, c'est que le départ du livre a cette lenteur liée à la description de la vieillesse, liée au vide que peut représenter la vie à ce moment-là mais moi, j'ai un souci du rythme, de la tension dramatique et ce n'est pas péjoratif. J'ai un souci du lecteur, du plaisir du lecteur, que l'on ait envie de tourner les pages. J'aime les romans qui donnent envie de les continuer ; ce n'est pas pour moi négatif.

Philippe Chauveau :
Vous-même, à titre personnel, aimiez-vous déjà vous plonger dans vos souvenirs ou est-ce nouveau pour vous ?

David Foenkinos :
Non, je crois que si l'on est écrivain, il faut avoir un goût de l'immédiat, du présent, de l'expérimentation mais il faut être en permanence connecté avec ce que l'on a vécu, ce que l'on a accumulé. Écrire, c'est accumuler beaucoup de choses de la vie et il faut être connecté avec ses sensations, ses souvenirs.

Philippe Chauveau :
Finalement, sciemment ou non, ce livre est-il aussi une sorte d'hommage que vous souhaitiez rendre à vos grands-parents ou à tous ceux qui ont fait ce que vous êtes aujourd'hui ?

David Foenkinos :
Oui, c'est sûrement un hommage mais c'est surtout une façon de dire que j'ai été un peu ridicule de ne pas pouvoir exprimer la tendresse ou l'amour. Ce sont les choses personnelles du livre. Être dans l'incapacité de dire à quelqu'un en train de mourir qu'on l'aime, par pudeur, je trouve cela tellement absurde. Donc, c'est une façon de rattraper par l'écrit des choses qu'on a ratées. C'est un livre qui cultive l'idée qu'il faire attention à ce qu'on a de beau et de joyeux dans la vie.

Philippe Chauveau :
Merci beaucoup David Foenkinos. Votre actualité, « Les souvenirs » chez Gallimard.

David Foenkinos :
Merci.
Philippe Chauveau
 
Les souvenirs de David FoenkinosLes souvenirs
Aux éditions Gallimard
À la une : David Foenkinos - Les souvenirs

Présentation Portrait Le livre L'avis du libraire
Rien ne prédestinait David Foenkinos à l'écriture. Adolescent, il était plus attiré par la musique que par les livres. Au gré des rencontres, des aléas de la vie, c'est petit à petit qu'il découvre le plaisir de la lecture, avec une prédilection pour Albert Cohen et « Belle du seigneur ». Après des études de lettres à la Sorbonne, il publie son 1er roman en 2002, à l'âge de 28ans, chez Gallimard, « Inversion de l'idiotie : de l'influence de ...

Les souvenirs de David Foenkinos - Présentation - Suite
Philippe Chauveau :
Bonjour David Foenkinos. Merci de nous recevoir à l'occasion de la sortie chez Gallimard de votre nouveau roman, le 10ème, « Les souvenirs ». Dix romans en dix ans quasiment puisque le premier, c'était en 2002. Y a-t-il des images qui reviennent sur ces dix années en tant qu'écrivain et romancier ?

David Foenkinos :
Mes premiers romans étaient très burlesques, très fous, très inspirés par les pays de l'Est, le grotesque. Et puis lentement, j'ai ...

Les souvenirs de David Foenkinos - Portrait - Suite
Philippe Chauveau :
David Foenkinos, dix romans en 10 ans et donc votre actualité, « Les souvenirs », votre nouveau roman chez Gallimard. J'ai envie de dire que dans le titre, tout est dit !

David Foenkinos :
Quand j'ai commencé à travailler sur le livre, j'y évoquais la mémoire, la vieillesse, les souvenirs. Puis je me suis dit que j'aimerais bien appeler le livre « Les souvenirs » mais j'étais persuadé que le titre était déjà pris. En ...

Les souvenirs de David Foenkinos - Le livre - Suite
Ce que j'aime vraiment chez Foenkinos, c'est son écriture, avec toujours une petite touche répétitive dans chacun de ses romans.Cette fois-ci, ce sont des souvenirs, évoqués à chaque rencontre des personnages. Ça fait la trame de l'histoire, et c'est toujours plein d'optimisme. On a des moments plein d'émotion, d'humour, un très bon moment de lecture avec toujours cet optimisme qui redonne goût à la vie et qui redonne le sourire après avoir refermé le livre..

Les souvenirs de David Foenkinos - L'avis du libraire - Suite
Web Tv Culture : Premier programme audiovisuel sur le Net consacré à l'actualités littéraire.

Web Tv Culture se veut un lieu de rencontres pour tous les amoureux des livres :

- Auteurs
- Lecteurs
- Libraires
- Éditeurs

Qu'est-ce-que WebTvCulture ?
Inscrivez-vous ici pour recevoir nos programmes en avant-première
Mentions légales
Contactez-nous

Web Tv Prod Structure entièrement dédiée à la vidéo sur Internet proposant une solution globale et intégrée : captation, montage, création, intégration, hébergement, diffusion en streaming de vidéo flash (web tv, site vidéo, bannière vidéo, vidéo mail, vidéo flash) diffuse les webtv suivantes :
Web Tv Culture : web tv sur l'actualité des livresen vidéo (émissions, interviews, reportages chez les auteurs, écrivains, romanciers) - webtvculture l'actualité littéraire en vidéo.
Web Tv Tourisme : web tv exclusivement dédiée à la découverte audiovisuelle du patrimoine touristique sur Internet - webtvtourisme votre office de tourisme en vidéo.