Pour recevoir notre newsletter
+
Gaëlle Josse
Les heures silencieuses
 
Philippe Chauveau :
Gaëlle Josse, bonjour ! Vous publiez aux éditions Autrement, « Les heures silencieuses » et ce 1er roman n’existerait pas sans ce tableau que l’on voit sur la couverture puisque que c’est de ce tableau que tout est né.
Racontez-nous la genèse de ce roman.

Gaëlle Josse :
J’ai d’abord découvert ce tableau par une reproduction sur Internet. Il m’a tellement intrigué, j’ai eu l’impression d’être face à une réelle énigme, que j’ai souhaité le rencontrer pour de vrai si je puis dire. J’ai pris le Thalys pour Rotterdam où il se trouve et je suis allée au Musée Boijmans pour voir s’il gardait toujours le même mystère, le même pouvoir d’attraction et apparemment oui, puisque j’ai réellement eu la sensation que le personnage que l’on voit de dos, que j’ai appelé Magdalena, m’a invité à entrer dans le cadre, à rentrer dans ses confidences, à me confier pas mal de choses. Je crois qu’on a quand même échangé, que je lui ai confié aussi quelques-unes de mes obsessions, de mes intranquillités. Donc, c’est vrai que ce tableau a été le catalyseur de cette histoire qui s’est mise en place, qui s’est imposée et que j’ai essayé d’accueillir de mon mieux en essayant de restituer la petite musique que j’entendais.

Philippe Chauveau :
Ce tableau de De Witte date du XVIIème, ce qui signifie que l’action de votre roman se passe au XVIIème siècle, du côté de Rotterdam.

Gaëlle Josse :
Effectivement, cela se passe à Delft donc pas très loin, dans le cadre de la grande épopée commerciale, maritime.

Philippe Chauveau :
Est-ce une époque que vous connaissiez déjà ou l’avez-vous découverte par ce tableau ?

Philippe Chauveau :
C’est vrai que j’ai lu un livre sur la vie quotidienne aux Pays-Bas à cette époque, ce qui m’a permis d’apprendre énormément de choses, d’en oublier beaucoup aussi et de ne garder que ce qui pouvait avoir de l’intérêt par rapport au livre, puisque je ne suis pas historienne et l’idée n’était surtout pas de faire un livre historique mais plutôt une exploration des replis de l’âme, du cœur, de ce personnage.

Philippe Chauveau :
Ce qui est passionnant, c’est que tout le tableau se retrouve dans le roman.

Gaëlle Josse :
Oui, ce tableau me donnait un peu l’impression des livres d’enfants, avec des fenêtres qui s’ouvrent et qui laissent apparaître des personnages, des parties qu’on tire et d’autres choses complètement imprévues qui apparaissent, et que c’était un peu un décor à secrets et que dans chaque coin du tableau, il se passait des choses qui allaient être racontées par la suite.

Philippe Chauveau :
Et c’est surtout un très beau portrait de femme que celui de Magdalena.

Gaëlle Josse :
Je dirais que c’est une histoire de vie, dans sa simplicité, sa gravité. Une histoire de vie comme toutes nos vies en fait avec ses élans entravés, ses désirs interdits, avec ses secrets, ses remords, ses souvenirs, ses rêves. Une histoire aussi dans sa nudité, dans sa sincérité puisque c’est une femme qui, au moment où elle travaille une épreuve intime particulièrement douloureuse, éprouve le besoin de se confier et le fait à un journal qu’elle décide d’entreprendre un peu sous l’urgence et elle va poursuivre la parole jusqu’à la vérité, jusqu’au moment de l’aveu libérateur.

Philippe Chauveau :
En écrivant « Les heures silencieuses », avez-vous eu l’impression de vous mettre à la place du peintre ?

Philippe Chauveau :
Non, pas du tout. Le peintre a fait un travail pictural qui est arrêté, qui est parfait et sur lequel je n’avais pas à intervenir. C’est simplement une prise de parole à partir de, qui vit sa vie puisque je ne sais pas grand-chose en fait ni du peintre, ni de cette œuvre. Donc, j’avais la plus grande liberté et je l’ai prise.

Philippe Chauveau :
Merci beaucoup Gaëlle Josse. On découvre avec plaisir ce premier roman, « Les heures silencieuses », aux éditions Autrement.
Philippe Chauveau
 
Les heures silencieuses de Gaëlle JosseLes heures silencieuses
Éditions Autrement
À la une : Gaëlle Josse - Les heures silencieuses

Présentation Portrait Le livre L'avis du libraire
Gaëlle Josse est une femme discrète mais dont le regard vous transperce. Son 1er roman est à son image. Après des études de droit, de psychologie et de journalisme, elle s’installe quelques années en Nouvelle-Calédonie. Aujourd’hui rédactrice en presse magazine, Gaëlle Josse est une passionnée de littérature et notamment de poésie.
L’écriture de ce 1er roman « Les heures silencieuses » fut pour elle à la fois un défi et un plaisir. Regardez bien la couverture du livre, ce tableau d’Emmanuel de Witte. ...

Les heures silencieuses de Gaëlle Josse - Présentation - Suite
Philippe Chauveau :
Bonjour Gaëlle Josse. « Les heures silencieuses », c’est votre 1er roman aux éditions Autrement. Votre 1er roman, certes mais il y a eu des recueils de poésie. Dans le vie, la «vraie vie» j’ai envie de dire, vous travaillez aussi dans l’écrit puisque vous êtes journaliste, vous êtes rédactrice. L’écriture fait-elle partie de votre personnalité depuis toujours ?

Gaëlle Josse :
Il faut le croire et il doit y avoir aussi un atavisme familial puisque mon père est journaliste et ...

Les heures silencieuses de Gaëlle Josse - Portrait - Suite
Philippe Chauveau :
Gaëlle Josse, bonjour ! Vous publiez aux éditions Autrement, « Les heures silencieuses » et ce 1er roman n’existerait pas sans ce tableau que l’on voit sur la couverture puisque que c’est de ce tableau que tout est né.
Racontez-nous la genèse de ce roman.

Gaëlle Josse :
J’ai d’abord découvert ce tableau par une reproduction sur Internet. Il m’a tellement intrigué, j’ai eu l’impression d’être face à une réelle énigme, que j’ai souhaité le rencontrer pour de vrai si je ...

Les heures silencieuses de Gaëlle Josse - Le livre - Suite
Marie Abiven
librairie L'Eternel Retour
77 Rue Lamarck
75018 PARIS

Tél : 01 42 52 05 01

www.leternelretour.fr

J'ai beaucoup aimé le roman de Gaelle Josse parce que je l'ai trouvé très poétique, et surtout c'est une vraie rencontre humaine avec Magdalena, cette jeune femme qui écrit son journal intime, et qui a décidé de se faire peindre de dos par le peintre Emmanuel de Witte. C'est à la fois le portrait donc de cette jeune femme, ...

Les heures silencieuses de Gaëlle Josse - L'avis du libraire - Suite
Web Tv Culture : Premier programme audiovisuel sur le Net consacré à l'actualités littéraire.

Web Tv Culture se veut un lieu de rencontres pour tous les amoureux des livres :

- Auteurs
- Lecteurs
- Libraires
- Éditeurs

Qu'est-ce-que WebTvCulture ?
Inscrivez-vous ici pour recevoir nos programmes en avant-première
Mentions légales
Contactez-nous

Web Tv Prod Structure entièrement dédiée à la vidéo sur Internet proposant une solution globale et intégrée : captation, montage, création, intégration, hébergement, diffusion en streaming de vidéo flash (web tv, site vidéo, bannière vidéo, vidéo mail, vidéo flash) diffuse les webtv suivantes :
Web Tv Culture : web tv sur l'actualité des livresen vidéo (émissions, interviews, reportages chez les auteurs, écrivains, romanciers) - webtvculture l'actualité littéraire en vidéo.
Web Tv Tourisme : web tv exclusivement dédiée à la découverte audiovisuelle du patrimoine touristique sur Internet - webtvtourisme votre office de tourisme en vidéo.