Pour recevoir notre newsletter
+
Madeleine Chapsal
La mort rôde
 
Philippe Chauveau :
Madeleine Chapsal, merci de nous recevoir chez vous, dans votre appartement pour votre nouveau titre qui sort chez Fayard, « La mort rôde ». Comment le qualifieriez-vous ? C'est un essai, c'est un récit ? Quel titre pourrait-on lui donner ?

Madeleine Chapsal :
C'est une espèce de constatation ! Que la mort nous attende tous, et que ce soit universel, ça, je le savais. Mais je n'y pensais pas beaucoup et j'ai réfléchi aux fins de vies. Je me dis souvent, les fins de vie ne sont pas du tout ce qu'ont été les débuts. Beaucoup de gens ont eu le succès, l'argent, la gloire, la célébrité et ont eu des fins de vies terribles. Que ce soit par la maladie. Rien que quelqu'un qui m'est très proche comme Jean-Jacques Servan-Schreiber qui a perdu la mémoire, comme d'autres amis qui ont Parkinson, je ne parle même pas du cancer qui est devenu une épidémie et tout à coup j'ai eu envie de parler de la mort dont on ne sait jamais quand elle va vous arriver, ça ne prévient pas ou pas toujours, si ça sera ou doux ou, au contraire, féroce.

Philippe Chauveau :
Curieusement, vous évoquez la mort dans ce livre, mais je trouve que la vie est aussi très présente parce que vous faites renaître beaucoup de vos proches. Et sous votre plume, ils sont très vivants. Est-ce que c'était cette envie de les faire renaître, en quelque sorte, par les mots ?

Madeleine Chapsal :
Vous savez, chacun pense ce qu'il veut de l'après-vie, et plus ou moins, on la rêve, on l'imagine, on la souhaite, comme on voudrait qu'elle soit. Et moi j'ai le sentiment que tous les gens que j'ai perdus, ils sont encore là, ils sont autour de moi d'une certaine façon. Françoise Dolto par exemple, qui a eu une mort remarquable de sérénité, m'a dit : « Je ne t'abandonnerai jamais ». Et bien je la sens profondément autour de moi.

Philippe Chauveau :
La mort ne vous fait pas peur ? En tous les cas dans le livre, cela ne transparait pas.

Madeleine Chapsal :
Pour l'instant, la mort, la mienne ne me fait pas peur. Il m'est arrivé de la souhaiter quand je trouvais que c'était trop dur, trop angoissant, mais je ne peux pas dire dans quel état je serai quand elle sera vraiment là ; nous ne pouvons pas le dire. Et puis, je suis allée me trouver ma concession perpétuelle

Philippe Chauveau :
C'est amusant cette situation quand vous écrivez que vous allez bras dessus, bras dessous sous la pluie au cimetière

Madeleine Chapsal :
Avec un jeune homme de la mairie de mon petit bourg d'Eymoutiers, sous la pluie, cherchant le meilleur lieu, avec la meilleure vue...

Philippe Chauveau :
C'est en cela que votre livre est plein de vie !

Madeleine Chapsal :
Je suis contente que vous le preniez comme cela. Cela me fait plaisir car je trouvais le titre un peu dur. Je me disais, il y a des gens qui ne vont pas vouloir le lire ou l'acheter et finalement il marche.

Philippe Chauveau :
Écrire sur la mort, sur vos morts, c'était cela, comme vous l'écrivez, votre tâche de vivante, votre rôle aujourd'hui ?

Madeleine Chapsal :
Je suis contente de l'avoir fait. Et puis souvent, il y a des gens qui pensent de moi que je suis un écrivain à l'eau de rose, genre « Harlequin ». Alors, je réponds : « Oui, j'ai écrit « La mort rôde » ; cela doit entrer dans ce que vous dites ! Et là, ils ne savent plus que me répondre parce que ce n'est pas vrai. J'ai écrit des livres durs. « Une soudaine solitude » est un livre dur, « Une certain âge », ce n'est pas très gai non plus.

Philippe Chauveau :
Est-ce que cela veut dire que ce livre a une place particulière dans votre bibliographie, que vous voudriez qu'il soit révélateur de ce que vous êtes.

Madeleine Chapsal :
Oui, je pense que c'est un tournant quand même. Il y a d'autres choses que j'ai envie d'écrire encore. Je me contente de dire : « Tant que la vie a encore envie de passer à travers moi, je la laisse faire ». C'est elle qui décide, ce n'est pas moi !

Philippe Chauveau :
Merci beaucoup, Madeleine Chapsal pour cette jolie rencontre. « La mort rôde », c'est votre nouveau titre, en attendant les prochains, et c'est aux éditions Fayard.
Philippe Chauveau
 
La mort rôde de Madeleine ChapsalLa mort rôde
Fayard
À la une : Madeleine Chapsal - La mort rôde

Présentation Portrait Le livre Avis des lecteurs
Quel roman que la vie de Madeleine Chapsal ! Elle qui fut pendant 15 ans l'épouse de Jean-Jacques Servan Schreiber avec qui elle fonda L'express, a toujours été une grande amoureuse, portant sur la vie un regard libre, faisant fi des préjugés. Et ses romans reflètent ses propres expériences entre bonheur intense et désillusions.
Journaliste, c'est en 1973 que Madeleine Chapsal publie son 1er livre, Un été sans histoire. Depuis, on lui doit une cinquantaine de titres, tous succès de ...

La mort rôde de Madeleine Chapsal - Présentation - Suite
Philippe Chauveau :
Bonjour Madeleine Chapsal, un nouveau titre chez Fayard, « La mort rôde ». Avant de parler de ce nouveau livre, quel roman que votre vie ! Vous avez souvent raconté aussi dans vos livres votre enfance, votre jeunesse, une enfance choyée. On sent que vous avez été très aimée et puis il y a la couture qui a été très présente.

Madeleine Chapsal :
Je suis née dans la haute couture. Ma mère travaillait à ce ...

La mort rôde de Madeleine Chapsal - Portrait - Suite
Philippe Chauveau :
Madeleine Chapsal, merci de nous recevoir chez vous, dans votre appartement pour votre nouveau titre qui sort chez Fayard, « La mort rôde ». Comment le qualifieriez-vous ? C'est un essai, c'est un récit ? Quel titre pourrait-on lui donner ?

Madeleine Chapsal :
C'est une espèce de constatation ! Que la mort nous attende tous, et que ce soit universel, ça, je le savais. Mais je n'y pensais pas beaucoup et j'ai réfléchi aux ...

La mort rôde de Madeleine Chapsal - Le livre - Suite
Posté par : mimi le 21/04/2011
Oh, je crois que qu'il n'est alors peut-être pas trop tard pour une femme ordinaire d'écrire,
j'en ai tellement envie.
La mort rôde de Madeleine Chapsal - Commentaires - Suite
Web Tv Culture : Premier programme audiovisuel sur le Net consacré à l'actualités littéraire.

Web Tv Culture se veut un lieu de rencontres pour tous les amoureux des livres :

- Auteurs
- Lecteurs
- Libraires
- Éditeurs

Qu'est-ce-que WebTvCulture ?
Inscrivez-vous ici pour recevoir nos programmes en avant-première
Mentions légales
Contactez-nous

Web Tv Prod Structure entièrement dédiée à la vidéo sur Internet proposant une solution globale et intégrée : captation, montage, création, intégration, hébergement, diffusion en streaming de vidéo flash (web tv, site vidéo, bannière vidéo, vidéo mail, vidéo flash) diffuse les webtv suivantes :
Web Tv Culture : web tv sur l'actualité des livresen vidéo (émissions, interviews, reportages chez les auteurs, écrivains, romanciers) - webtvculture l'actualité littéraire en vidéo.
Web Tv Tourisme : web tv exclusivement dédiée à la découverte audiovisuelle du patrimoine touristique sur Internet - webtvtourisme votre office de tourisme en vidéo.