Pour recevoir notre newsletter
+
Fabrice Humbert
L'origine de la violence
 
Philippe Chauveau

Fabrice Humbert, votre troisième roman aux éditions du Passage, L'Origine de la violence, c'est l'histoire de ce jeune professeur, qui en voyage scolaire avec ses élèves au camp de Buchenwald, tombe sur une photo d'un déporté qui ressemble étrangement à son père. Comment est née cette histoire?



Fabrice Humbert

L'histoire est née d'un voyage que j'avais fait avec mes élèves au camp de Buchenwald. On était entré dans le camp, et puis ensuite on est allé au musée de Buchenwald. Et là, on voyait des photos des dignitaires du camp et puis de certains déportés. L'une de ces photos était celle de Wagner, Karl Wagner, le médecin du camp et puis on voyait qu'ensuite il s'était suicidé en 1958. Le fait que le bourreau ait le même nom que mon grand-père, qu'un victime déportée, ça m'a frappé, et c'est comme ça qu'est né le livre.

Le premier titre que j'avais pour L'Origine de la violence c'était La Chute de la nation européenne. Et je me suis rendu compte que le vrai projet finalement c'était de revenir à la question de cette violence intime, la violence intime d'un être, le narrateur qui a des origines dans ce meurtre collectif, justement.



Philippe Chauveau

Jusqu'où êtes-vous présent dans le livre?



Fabrice Humbert
Justement il y a pas de décision. Pour moi évidemment, je sais à peu près ce qui est de l'ordre du réel et puis ce qui est de l'ordre de la fiction, mais c'est tellement mêlé que même moi parfois je ne me souviens plus très bien et dans certaines interviews j'utilise les noms réels au lieu des noms du roman. Et pour le lecteur c'est évidemment bien pire, pour lui c'est indécidable.

Philippe Chauveau
La vie de ce livre, aujourd'hui, c'est aussi une diffusion internationale ?

Fabrice Humbert
C'est surtout un agent étranger qui effectivement est très connu dans le monde entier, qui est monsieur Nurnberg, celui-là même qui a accompagné Les Bienveillantes et qui est effectivement à même de répandre le livre dans le monde entier.

Philippe Chauveau
L'action principale du livre se passe bien sûr pendant la Seconde Guerre Mondiale, mais en même temps le narrateur est un homme d'aujourd'hui, de l'année 2009. C'est important pour vous de ressituer l'action dans notre époque pour montrer que finalement tout est toujours possible, que cette violence elle est contemporaine ?

Fabrice Humbert
C'est le coeur du projet. C'est vraiment que ce ne soit pas un livre sur la Seconde Guerre Mondiale mais un livre sur l'expérience de la Seconde Guerre Mondiale et sa mémoire. Moi je suis de la troisième génération après ces événements, beaucoup de choses se sont déroulées depuis, et c'est pour ça que je ne pouvais pas parler simplement de la Seconde Guerre Mondiale, même si le sujet est énorme, dont en plus je n'ai pas été le témoin direct. Donc c'était vraiment la Seconde Guerre Mondiale et les suites, c'est-à-dire les trois générations de la mémoire. C'était pas forcément attirer l'attention sur le fait que tout est toujours possible, mais sur le fait que cette violence de toute façon est totalement endémique.

Philippe Chauveau
Lorsque l'on vous entend parler, on a l'impression que vous êtes un peu désabusé, et finalement le livre dégage quand même quelque part de l'espoir.

Fabrice Humbert
C'est pas vraiment être désabusé, c'est simplement ce que j'estime être de la lucidité sur notre nature, et effectivement, ça n'interdit pas l'optimisme et l'espoir, parce qu'on sait qu'il y a toujours des moyens d'en sortir, c'est-à-dire qu'on passe par le meurtre mais on essaie aussi d'en sortir. C'est exactement ce qui a été le cas pendant la Seconde Guerre Mondiale. Après tout on est sorti de la Seconde Guerre Mondiale et on a essayé de créer des institutions pour ne plus revenir dans cette forme de massacre. Donc il y a toujours, oui, une volonté de dominer cette violence. Mais le fait est que je ne dirais pas du tout que ce soit un livre négatif ou pessimiste. Je dirais que c'est un livre, je ne sais pas s'il est optimiste, mais je dirais qu'il dégage une certaine énergie.

Philippe Chauveau
Merci beaucoup Fabrice Humbert, L'Origine de la violence, c'est votre troisième roman, et c'est aux éditions du Passage.
Philippe Chauveau
 
L'origine de la violence de Fabrice HumbertL'origine de la violence
Aux Editions Le passage
À la une : Fabrice Humbert - L'origine de la violence

Présentation Portrait Le livre L'avis du libraire AVIS DU LIBRAIRE Avis des lecteurs
En quelques années Fabrice Humbert est devenu une valeur sûre de la nouvelle génération d'auteurs français. Tout en continuant à enseigner, l'écriture est devenue, pour lui, vitale. Après Biographie d'un inconnu et Autoportraits en noir et blanc, le troisième roman de Fabrice Humbert fait froid dans le dos. L'Origine de la violence, c'est l'histoire de ce jeune prof, qui lors d'un voyage scolaire dans un camp de concentration découvre que son grand-père a été déporté, ce que lui avaient toujours ...

L'origine de la violence de Fabrice Humbert - Présentation - Suite
Philippe Chauveau Bonjour Fabrice Humbert, merci de nous recevoir pour Web TV Culture. L'Origine de la violence, c'est votre troisième roman. Comment l'écriture est-elle arrivée dans votre vie ? Fabrice Humbert Vers l'âge de dix-neuf ans avec vraiment l'intention d'écrire des livres. Avant en fait, j'ai très peu écrit. Moi en fait c'était surtout la lecture. J'étais vraiment immergé en permanence dans un monde imaginaire dont j'ai mis des années à sortir. Et puis je suis sorti de ma bulle et j'ai commencé ...

L'origine de la violence de Fabrice Humbert - Portrait - Suite
Philippe Chauveau Fabrice Humbert, votre troisième roman aux éditions du Passage, L'Origine de la violence, c'est l'histoire de ce jeune professeur, qui en voyage scolaire avec ses élèves au camp de Buchenwald, tombe sur une photo d'un déporté qui ressemble étrangement à son père. Comment est née cette histoire? Fabrice Humbert L'histoire est née d'un voyage que j'avais fait avec mes élèves au camp de Buchenwald. On était entré dans le camp, et puis ensuite on est allé au musée de Buchenwald. Et ...

L'origine de la violence de Fabrice Humbert - Le livre - Suite

Jean-Christophe Millois
Librairie de Paris
7 à 11, place Clichy
75017 Paris


C'est une enquête familiale qui démarre à partir de la découverte d'une photo à Buchenwald. Un jeune prof dans le cadre d'un voyage scolaire voit une photo sur laquelle figure un prisonnier qui ressemble étrangement à son père. Donc on comprend très bien que c'est le grand-père biologique et tout consiste maintenant pour le narrateur à comprendre pourquoi cet homme figure sur cette photo et ...

L'origine de la violence de Fabrice Humbert - L'avis du libraire - Suite

Jean-Christophe Millois
Librairie de Paris
7 à 11, place Clichy
75017 Paris


C'est une enquête familiale qui démarre à partir de la découverte d'une photo à Buchenwald. Un jeune prof dans le cadre d'un voyage scolaire voit une photo sur laquelle figure un prisonnier qui ressemble étrangement à son père. Donc on comprend très bien que c'est le grand-père biologique et tout consiste maintenant pour le narrateur à comprendre pourquoi cet homme figure sur cette photo et ...

L'origine de la violence de Fabrice Humbert - L'avis du libraire - Suite
Posté par : ROMARIE le 31/07/2011
je m'appelle MARIE, j'ai 60 ans, je viens de découvrir le livre de Fabrice HUMBERT, et M. HUMBERT lui-même que je ne connaissais pas. Ce livre, que je "dévore" actuellement, entre dans ma vie, alors que depuis des mois, je collectionne tous les sujets et livres concernant la dernière guerre et bien sûr la période nazie, avec une question lancinante sur la question "JUIVE" POURQUOI eux, qu'ont ils faits pour mériter ce châtiement....... Qui pourras répondre un jour à ce douloureux passé..... Ce livre excelle par ses références que je compte bien utilisées pour progresser dans mon parcours de connaissances.....
J'avoue que comme M. HUMBERT, je vis avec les livres, dans les livres, et aucune journée ne se terminera sans la lecture d'un bon roman, (je recommande d'ailleurs le dernier PH. CLAUDEL, "le rapport de Brodek) mais par contre je ne sais pas écrire, je suis comptable
Posté par : Allan le 18/01/2011
Bonjour, je suis lycéen j'ai 18ans et apres une lecture de l'origine de la violence je tenez a dire un grand merci a monsieur humbert pour un ouvrage qui me semble magnifiquement et a une prochaine rencontre le 11 févrié.
Posté par : le 03/09/2009
bonjour
j'aime bien recevoire les message sur vos emission je suis trés sasfait.
pouviez vous me rappeller la quisition de vos livres ( surtout la literature francaise)
merci de votre comprehenssion.
L'origine de la violence de Fabrice Humbert - Commentaires - Suite
Web Tv Culture : Premier programme audiovisuel sur le Net consacré à l'actualités littéraire.

Web Tv Culture se veut un lieu de rencontres pour tous les amoureux des livres :

- Auteurs
- Lecteurs
- Libraires
- Éditeurs

Qu'est-ce-que WebTvCulture ?
Inscrivez-vous ici pour recevoir nos programmes en avant-première
Mentions légales
Contactez-nous

Web Tv Prod Structure entièrement dédiée à la vidéo sur Internet proposant une solution globale et intégrée : captation, montage, création, intégration, hébergement, diffusion en streaming de vidéo flash (web tv, site vidéo, bannière vidéo, vidéo mail, vidéo flash) diffuse les webtv suivantes :
Web Tv Culture : web tv sur l'actualité des livresen vidéo (émissions, interviews, reportages chez les auteurs, écrivains, romanciers) - webtvculture l'actualité littéraire en vidéo.
Web Tv Tourisme : web tv exclusivement dédiée à la découverte audiovisuelle du patrimoine touristique sur Internet - webtvtourisme votre office de tourisme en vidéo.