Pour recevoir notre newsletter
+
Arnaud Cathrine
Je ne retrouve personne
 

Philippe Chauveau :
Dans ce nouveau roman, Arnaud Cathrine, « Je ne retrouve personne », vous nous présentez Aurélien. Il a 30-35 ans, il se retrouve en Normandie, dans une petite station normande entre Honfleur et Deauville, à Villerville précisément, c'est une commune qui existe réellement où vous avez des attaches. C'est l'automne 2011 et il est mandaté en quelque sorte par son frère et ses parents pour vendre la maison de famille. Pourquoi une histoire qui semble comme ça d'une banalité affligeante ? Comment transformer une histoire du quotidien en roman ?

Arnaud Cathrine :
Mais tout le roman est fait de choses assez banales et communes. Il y a la fin de l'enfance, la jeunesse révolue, la question du deuil de l'enfance et de l'adolescence. Tout ça sont des choses très communes. Ca m'a fait un peu peur au départ quand j'ai commencé à écrire le livre puisque je me suis dit que c'était vraiment très anodin. La chose un peu ludique qu'il y avait pour moi, c'est que c'était un journal intime. Le personnage prend des notes parce qu'il n'a pas du tout envie d'aller en Normandie. Il a autre chose à faire, il est en promotion pour un livre. Il est écrivain. Il commence par prendre des notes et au fur et à mesure ou il va rester, il est là pour une journée et demie et il va rester trois mois, la phrase prend une autre amplitude parce qu'il s'aperçoit qu'il est en train d'écrire un livre. Au fur et à mesure il fallait que l'écriture de notes passe à vraiment de l'écriture. Il va s'apercevoir à la fin du livre qu'il écrit là-bas le livre qu'il cherchait depuis très longtemps.

Philippe Chauveau :
Finalement plus on avance dans les chapitres avec ces dates qui nous mèneront jusqu'à Noël, une sorte de renaissance, comme si votre héros, Aurélien, se redécouvrait et renaissait

Arnaud Cathrine :
Oui parce que ça part là encore d'une chose assez ingrate, d'un état des lieux immobilier. Il doit ouvrir la maison à un agent immobilier pour estimer cette villa pour qu'elle soit vendue. Et puis peu à peu ça va se transformer en état des lieux très intérieurs, très intime. Et il se trouve qu'il est dans une situation d'immobilisme personnel, affectif, il est dans un drôle d'état, d'entre-deux et ces plages immenses que je vois sur la couverture, à marée basse, c'est un paysage qui va le renvoyer en dedans de lui et ça va être un moment de bilan en fait. Donc renaissance, je lui souhaite.

Philippe Chauveau :
Chaque lecteur peut s'approprier cette intrigue. Tous les souvenirs qui vont affluer auprès d'Aurélien ce sont des souvenirs qui peuvent venir nous bousculer nous aussi à un moment de notre vie.

Arnaud Cathrine :
Ce sont des expériences toutes simples qu'on a tous à affronter un jour dans nos vies. Ce sont des exercices de deuil à l'esprit. Le jour on se retourne et on s'aperçoit que par exemple notre jeunesse nous a quittée. Parfois on s'en aperçoit des années après ! Donc j'espère que tout ça, ça peut rejoindre quelqu'un. Un lecteur, une lectrice.

Philippe Chauveau :
Pourquoi ce titre « Je ne retrouve personne » ?

Arnaud Cathrine :
Je l'ai longtemps cherché ce titre. Et puis je relisais Jean-Luc Lagarce dans « Juste la fin du monde ». Il y a une phrase qui m'a totalement frappée. Elle est d'ailleurs en exergue. Et puis je tombe sur cette phrase « Je ne retrouve personne ». Je voulais une phrase à la première personne du singulier et j'aime cette expression parce que ce Aurélien, il ne retrouve pas personne, il retrouve plein de monde. Le livre est fait de rencontres. Il retrouve des camarades de classe, des souvenirs, des fantômes. Mais il ne retrouve personne tel qu'il pensait les retrouver parce que les gens ont eu leur propre itinéraire, ont changé et parfois dans des directions totalement imprévisibles et inattendues, donc c'est ça le sens du titre. Il ne retrouve personne tel qu'il pensait qu'ils seraient.

Philippe Chauveau :
Merci beaucoup Arnaud Cathrine et merci pour ce très beau roman. Ça s'appelle « Je ne retrouve personne », c'est aux éditions Verticales. On le disait, c'est un roman qui se passe en Normandie, c'est l'automne, il y a une certaine mélancolie, mais c'est pourtant un roman solaire, un roman très lumineux. Merci à vous.


Philippe Chauveau
 
Je ne retrouve personne de Arnaud CathrineJe ne retrouve personne
Verticales
À la une : Arnaud Cathrine - Je ne retrouve personne

Présentation Portrait Le livre L'avis du libraire
Arnaud Cathrine est un auteur discret qui ne recherche pas la lumière. A 40 ans, il a pourtant écrit déjà une vingtaine de romans, dont une dizaine pour la jeunesse. Très jeune, dès 15 ans, l'écriture s'impose à lui et il publie son premier roman en 1998, « Les yeux secs », un roman bouleversant et terrifiant à la fois sur l'adolescence face à la mort. L'écriture d'Arnaud Cathrine est tout en non-dit, en filigrane, en finesse, sans exagération de style. Il ...

Je ne retrouve personne de Arnaud Cathrine - Présentation - Suite
Philippe Chauveau :
Bonjour Arnaud Cathrine. Un nouveau roman aux éditions Verticales « Je ne retrouve personne ». C'est déjà le 20e titre que vous publiez, quelque chose comme ça ?

Arnaud Cathrine :
Oui parce que vous comptez les livres pour la jeunesse.

Philippe Chauveau :
Vous êtes aussi un auteur qui écrit pour la jeunesse. L'envie d'écrire vous a pris assez tôt, c'était au moment de l'adolescence. Vous savez l'expliquer ?

Arnaud Cathrine :
Oui, je peux ...

Je ne retrouve personne de Arnaud Cathrine - Portrait - Suite
Philippe Chauveau :
Dans ce nouveau roman, Arnaud Cathrine, « Je ne retrouve personne », vous nous présentez Aurélien. Il a 30-35 ans, il se retrouve en Normandie, dans une petite station normande entre Honfleur et Deauville, à Villerville précisément, c'est une commune qui existe réellement où vous avez des attaches. C'est l'automne 2011 et il est mandaté en quelque sorte par son frère et ses parents pour vendre la maison de famille. Pourquoi une histoire qui semble comme ça d'une banalité ...

Je ne retrouve personne de Arnaud Cathrine - Le livre - Suite
Librairie Folies d'encre à Montreuil (Catherine Oliva)
9 Avenue de la Résistance, 93100 Montreuil
01 49 20 80 00


Non seulement j'ai aimé Arnaud Cathrine, mais c'est un auteur que je suis depuis ses débuts, depuis son premier livre « Les yeux secs », c'était une bombe. Donc j'ai vu toute l'évolution de ce qu'il a écrit et je suis déjà quelqu'un qui est acquis à sa cause. Donc c'est un livre que j'ai beaucoup aimé où il a un ...

Je ne retrouve personne de Arnaud Cathrine - L'avis du libraire - Suite
Web Tv Culture : Premier programme audiovisuel sur le Net consacré à l'actualités littéraire.

Web Tv Culture se veut un lieu de rencontres pour tous les amoureux des livres :

- Auteurs
- Lecteurs
- Libraires
- Éditeurs

Qu'est-ce-que WebTvCulture ?
Inscrivez-vous ici pour recevoir nos programmes en avant-première
Mentions légales
Contactez-nous

Web Tv Prod Structure entièrement dédiée à la vidéo sur Internet proposant une solution globale et intégrée : captation, montage, création, intégration, hébergement, diffusion en streaming de vidéo flash (web tv, site vidéo, bannière vidéo, vidéo mail, vidéo flash) diffuse les webtv suivantes :
Web Tv Culture : web tv sur l'actualité des livresen vidéo (émissions, interviews, reportages chez les auteurs, écrivains, romanciers) - webtvculture l'actualité littéraire en vidéo.
Web Tv Tourisme : web tv exclusivement dédiée à la découverte audiovisuelle du patrimoine touristique sur Internet - webtvtourisme votre office de tourisme en vidéo.