Pour recevoir notre newsletter
+
Stéphane Heuet
A la recherche du temps perdu
 

Philippe Chauveau :
Stéphane Heuet vous adaptez aux éditions Delcourt l'oeuvre de Marcel Proust. Le 7e tome vient de paraître. Quelle drôle d'aventure ! Pourquoi Marcel Proust ? Qu'est ce qu'il vous apporte ?

Stéphane Heuet :
Ce qu'il m'apporte et ce qu'il me permet de faire, c'est de faire une bande dessinée qui parle d'art. « A la recherche du temps perdu », pratiquement à toutes les pages vous avez une oeuvre d'art. Une tapisserie, un tableau, une sculpture, un monument, une ville, Parme, Venise etc... Ce qui me permet moi-même de me cultiver, de montrer des recettes de cuisine, de montrer la mode de l'époque que je trouve extraordinaire, les robes des femmes, les calèches. Je prends un plaisir à faire cette bande dessinée graphiquement et à scénariser, c'est-à-dire à essayer d'obtenir que l'effet soit le même qu'on ait lu le livre ou la bande dessinée. C'est ambitieux, mais mon objectif ce serait que deux personnes, l'une qui a lu la bande dessinée, l'autre qui a lu le livre, discutent ensemble et que la troisième personne qui arrive ne sache pas la quelle a lu la bande dessinée.

Philippe Chauveau :
Vous rendez-vous compte qu'en ayant eu cette idée un peu folle, vous vous attaquiez à une oeuvre intouchable. « La recherche » on ne touche pas.

Stéphane Heuet :
Je ne me suis pas rendu compte. Ma grande chance ça a été ça. Je pensais que ça intéresserait tous les éditeurs, alors qu'ils ont tous refusé, sauf Delcourt. J'avais très peur des Proustiens en revanche, des vieillards barbifiants. Et curieusement, ce sont eux qui m'ont aidé. Les « réacs » je ne les ai pas trouvé chez les Proustiens, mais dans la bande dessinée. Parce que ma bande dessinée, elle n'est pas branchouille. C'est assez rigolo.

Philippe Chauveau :
C'est l'oeuvre d'une vie, mais vous allez à votre rythme.

Stéphane Heuet :
Oui, ce sera un bout d'oeuvre d'une vie, car je pense que je ne pourrai pas tout faire de mon vivant. Ce que j'espère, mais ça je ne suis pas optimiste, c'est que quelqu'un prendra la relai après ma mort. Je trouve ça absolument extraordinaire, j'ai une vie rêvée. Si les gens savaient à quel point je suis heureux, ils seraient tous jaloux de moi. Est-ce que j'aurai un successeur pour reprendre ce bonheur en cours, je ne sais pas.

Philippe Chauveau :
Vous avez l'impression aussi de faire oeuvre utile ? Votre travail est notamment étudié dans les collèges et les lycées. Est-ce que votre travail peu aussi aider à entrer dans « La recherche » ?

Stéphane Heuet :
Absolument. J'étais au lycée Louis Legrand il y a quinze jours, j'avais des élèves extraordinaires qui ont gobé cette BD et qui butent sur le fait que je vais trop lentement. Et j'espère que c'est à ce moment là qu'ils se lancent dans la lecture du texte original. Ce que je fais, ce n'est pas tellement pour faire aimer Proust, c'est pour faire aimer la lecture.

Philippe Chauveau :
La nuit lorsque vous êtes à votre table de travail, Marcel Proust est votre meilleur ami mais est ce que parfois il vous énèrve un peu ? Est-ce que vous vous arrachez les cheveux à cause de lui ?

Stéphane Heuet :
Il me pose parfois des problèmes. Quand je travaille la nuit, j'ai deux ectoplasmes autour de moi. J'ai le Proustien et j'ai le jeune lecteur. Quand je raye un texte, j'ai le Proustien qui dit « mais comment osez-vous couper ce texte ? » et à côté de ça quand je le conserve j'ai un adolescent un peu réticent qui me dit « yo ! Prise de tête ». Je travaille pour les deux et parfois il y a de quoi s'arracher les cheveux.

Philippe Chauveau :
Si vous croisez Marcel Proust, qu'avez-vous envie de lui dire ?

Stéphane Heuet :
Merci. Mais tout le monde devrait lui dire merci.

Philippe Chauveau :
Merci à vous aussi Stéphane Heuet, de votre accueil et félicitation pour ce beau travail, cette adaptation de l'oeuvre de Marcel qui est en cours...

Stéphane Heuet :
Je suis en bonne santé.

Philippe Chauveau :
L'adaptation de l'oeuvre de Marcel Proust publiée chez Delcourt. Merci


Philippe Chauveau
 
A la recherche du temps perdu de Stéphane HeuetA la recherche du temps perdu
Delcourt
À la une : Stéphane Heuet - A la recherche du temps perdu

Présentation Portrait Le livre L'avis du libraire
S'il est une œuvre considérée comme sacrée dans la littérature française, c'est bien « La recherche du temps perdu » de Marcel Proust ;
Aussi, lorsque Stéphane Heuet décida de l'adapter en bande dessinée, on le regarda avec scepticisme.
Et pourtant, au fil des années et des albums, même les proustiens les plus réticents ont salué la qualité et la pertinence du travail de Stéphane Heuet, au point que ses bd sont désormais étudiées dans les écoles et qu'on les conseille comme étant ...

A la recherche du temps perdu de Stéphane Heuet - Présentation - Suite
Philippe Chauveau :
Bonjour Stéphane Heuet. Merci de nous accueillir chez vous, dans votre lieu de vie, dans votre lieu de travail. On vous connaît en tant que dessinateur et scénariste puisque vous avez adapté l'oeuvre de Marcel Proust. Mais j'ai envie de dire que c'est votre deuxième vie. Auparavant vous avez été dans la marine. Quel a été votre cheminement ?

Stéphane Heuet :
Effectivement, je suis fils d'officier de marine, c'était naturel que j'aille dans la marine. ...

A la recherche du temps perdu de Stéphane Heuet - Portrait - Suite
Philippe Chauveau :
Stéphane Heuet vous adaptez aux éditions Delcourt l'oeuvre de Marcel Proust. Le 7e tome vient de paraître. Quelle drôle d'aventure ! Pourquoi Marcel Proust ? Qu'est ce qu'il vous apporte ?

Stéphane Heuet :
Ce qu'il m'apporte et ce qu'il me permet de faire, c'est de faire une bande dessinée qui parle d'art. « A la recherche du temps perdu », pratiquement à toutes les pages vous avez une oeuvre d'art. Une tapisserie, un tableau, une sculpture, un ...

A la recherche du temps perdu de Stéphane Heuet - Le livre - Suite
Libraire : Stéphane Quero (Librairie BHV/Marais – Paris) La bande dessinée permet de simplifier le propos de Proust, sans le dénaturer et vous avez l'avantage de connaître l'oeuvre de Proust avec un dessin très simple pour les personnages mais qui ne néglige pas les décors.

« Du coté de chez Swann, Nom de pays : Le nom », vous avez le personnage de la gouvernante de Françoise qui ressemble étrangement à Bécassine et on peut voir la simplicité du trait. Par contre les ...

A la recherche du temps perdu de Stéphane Heuet - L'avis du libraire - Suite
Web Tv Culture : Premier programme audiovisuel sur le Net consacré à l'actualités littéraire.

Web Tv Culture se veut un lieu de rencontres pour tous les amoureux des livres :

- Auteurs
- Lecteurs
- Libraires
- Éditeurs

Qu'est-ce-que WebTvCulture ?
Inscrivez-vous ici pour recevoir nos programmes en avant-première
Mentions légales
Contactez-nous

Web Tv Prod Structure entièrement dédiée à la vidéo sur Internet proposant une solution globale et intégrée : captation, montage, création, intégration, hébergement, diffusion en streaming de vidéo flash (web tv, site vidéo, bannière vidéo, vidéo mail, vidéo flash) diffuse les webtv suivantes :
Web Tv Culture : web tv sur l'actualité des livresen vidéo (émissions, interviews, reportages chez les auteurs, écrivains, romanciers) - webtvculture l'actualité littéraire en vidéo.
Web Tv Tourisme : web tv exclusivement dédiée à la découverte audiovisuelle du patrimoine touristique sur Internet - webtvtourisme votre office de tourisme en vidéo.